Protocole SE Index du Forum
Protocole SE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Trio RP] Le fruit de tous les péchés.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> Le Club "La Pomme juteuse"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lucien Rosae
Vampires

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2013
Messages: 6
Vampires Masculin L'envoutement/Le charme/Le sang
Insignes: 5
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Sam 5 Jan - 00:32 (2013)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés. Répondre en citant




 

 
Il était 23h45 à ma montre... J'ai encore fait une demi-heure de plus que d'habitude ça commence à me saouler... Non pas que je n'aime pas m'éclater à danser et à chanter pour ces dames mais bon j'aimerais bien rentrer chez moi... MAIS A L'HEURE, j'aimerais aussi en toucher deux/trois petits mots à Oscar ça devient vraiment gonflant alors que tous les autres partent tranquillement, moi je reste trente minutes pour satisfaire ce grand bulldog. D'ailleurs en parlant du loup... Voilà qu'il ramène sa queue vers moi, bon vous me dirait ce n'est pas comme si je n'y étais pas habitué... Ahem.

- Tu n'es pas encore partis toi..? Remarque c'est peut-être mieux comme ça si on est que tous les deux. En plus de se frotter à moi comme l'un de ces snobinards de félidés il osait me faire de l'ironie... Sale con, même si je l'aime beaucoup il y a des fois ou j'aimerais bien le refroidir un petit peu, enfin bon avant qu'il se demande pourquoi je ne lui répond pas je faisais simplement mine de me serrer contre lui en souriant.


- Bah comme tu peux le voir,... Non je ne suis pas encore partis. Mais à ce que je vois cela n'a pas l'air de te gêner... Au contraire, mh ? J'avais eu le droit (en guise de réponse) à un collé/serré dans les vestiaires du personnel, le petit vicieux profitait bien de la situation, comment un simple membre de sa meute pourrait refuser de se laisser peloter et caresser de la sorte ? J'étais bien le seul avec qui il le faisait. Sois-je le rembarrais subtilement sans que cela ne froisse son amour-propre ou alors je lui envoyais un de mes petits coups de pied dans les clochettes pour qu'il est le temps de pousser la chansonnette tel un castra. C'est donc tout doucement que je me détachais de son emprise sur moi tout en remettant ma veste qu'il avait commencé à baisser le long de mon dos.


- Je peux savoir ce que tu fais là... ? Me demanda-t-il en me voyant remettre ma veste... C'était mal parti pour les négociations, mais ce soir je n'avais qu'une envie... RENTRER CHEZ MOI et pas sucer son lombric jusqu'à je ne sais pas quelles heures. Je laissais doucement ma veste glisser de nouveau contre moi tel un soumis en évitant de le regarder dans les yeux, essayant de trouver une connerie à lui sortir.


- C'est-à-dire que... Je n'aimerais pas décevoir l'Alpha de la meute en ayant une si mauvaise performance à cause de cette fatigue que j'ai emmagasinée cette journée... Intérieurement, je priais pour que cela marche... Peine perdue, c'est officiel... DIEU N'EXISTE PAS ! Et c'est sans gêne qu'il me retourna pour me plaquer contre l'une des rangées de casiers avec une certaine violence, j'expirais alors un gémissement douloureux tellement le choc était violent et en plus de ça... Oscar, cet alpha aussi pervers que bon meneur s'amusait à balader sa main droite entre mes jambes, devant alors qu'il se penchait en avant contre moi pour me mordiller l'oreille gauche. Contre toute attente, de lui-même il se retira de moi en me retournant une nouvelle fois comme un simple meuble ou bibelot, pour que je sois façe à lui, tête baissée je croisais les jambes alors qu'il gardait sa main entre... Pervers, grrrr.... !


- C'est bon tu peux y aller mon petit chiot, mais je l'attends au tournant sache le. Avec ces paroles, je pouvais subir ce qu'il voulait tant que je pouvais ensuite me barrer de là vite fait, il vient alors se coller contre moi en me pressant contre lui et les casiers tout en m'embrassant langoureusement comme un malpropre. Je le laissais donc faire en prenant lentement l'initiative de passer mes bras autour de son cou en étouffant des gémissements alors que, fidèle à lui même, il caressait mon pantalon entre mes jambes...

Nous fûmes dans cette position un bon moment avant qu'il décide de partir de son côté, à l'étage, dans son bureau. Prenant le temps de me rhabiller correctement je pris la porte de sortie du personnel, située dans les vestiaires même et accourus vers le trottoir de la rue où se situait le club, je ralentis alors la cadence et c'est avec mon sac à main (Oui un sac à main) que j'arpentais la rue du Quartier-Divertissement avec sérénité, j'étais parvenu à me sortir de là sans trop en souffrir, même si le choc avec les casiers n'était pas vraiment apprécié par mon crâne... Mais bon, cela signifiait que demain... Je ne passerais pas la nuit chez-moi et que je dormirais... Non je ne crois même pas que demain je vais dormir... Pauvre de moi.
_________________


Dernière édition par Lucien Rosae le Dim 13 Jan - 17:04 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Jan - 00:32 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Sam 5 Jan - 01:48 (2013)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés. Répondre en citant

    Maître Mercure, se baladant dans les rues,
    Avait pour dessein de veiller.

    Cherchant aventure,
    Il ignorait toutes ordures.

Il m'aurait plu de revoir cette fameuse Eillya pour une raison que j'ignorais. En effet, depuis ce matin, je me demandais fréquemment s'il lui était arrivé quelque chose. Si elle mourait, avoir pris tous ces risques m'aurait été vain ? Au vu de l'étendu de ses pouvoirs, je me disais qu'il était inutile de s'en faire pour elle.

Donc je déambulais, vêtu d'un jean noir, d'un sweat et d'une veste de cuir, les galeries des divertissements, en ces soirs où il ne faisait pas bon de se promener. Des gens peu fréquentables qui avaient l'air sombres d'esprits me fixaient et je fis mine d'être inquiet. La raison de ma présence en ces lieux ? Le manque d'aventure ! Je mourais d'ennui et je n'étais pas intéressé pour sortir avec des "potes" pour aller au cinéma où ils nous passeraient de la comédie pure et inutile (mais ça les distrayait paraissait-il) et ce fut ainsi pourquoi j'étais là. J'espérais assister à des scènes intéressantes comme une tentative de meurtre où j'interviendrais afin de préserver les innocentes – ou non – vies destinées à la mort par les Mortels, ce que, en tant qu'archange, je ne pouvais tolérer puisque seul le Seigneur avait le droit de rappeler à lui la vie qu'il octroyait aux bonnes âmes.

Ainsi, durant ma marche détendue exposée au regard des potentiels racketteurs ou mafieux dans ce coin sombre, je fus surpris lorsqu'une rustre voix me stoppa :

« Qu'est-ce tu fiches ici sale mioche ? »

Je me retournai et je vis un loubar, un sumo de deux mètres. Il semblait être intéressé par les biens que j'aurais potentiellement sur moi. Le ravisseur avait un sourire presque moqueur et j'étais impassible face à sa menace sous-entendue. Les Mortels étaient corrompus par l'avidité et la cupidité, ce qui avait le prodigieux don de m'irriter, moi, archange.

« Tu sais que c'est pas prudent de te promener tout seul la nuit ? Hein ? »

Je le regardai lassé.

« TE FOUS PAS DE MA GUEULE SALE MIOCHE OK ? me menaça-t-il en me prenant par le col
Je te conseille de me relâcher, gros porc ! lui lançais en souriant de manière provocatrice
T'as dit quoi là ? »

Il m'a paru l'avoir fâché. Pour preuve, il sortit un couteau et pointa sa lame sur mon visage :

« Je t'ai dit de me lâcher, gros porc ! lui répétais-je alors, continuant d'arborer le même sourire provocateur »

Il sembla alors déterminé à me poignarder.

« Mais c'est que tu cherches l'embrouille ! Petit merdeux ! »

Il n'y avait pas à dire, ce type était fort menaçant. Moi, j'étais excédé par cette nécessité excessive d'être craint par tous. Les Mortels étaient besoin de reconnaissance, ils voulaient le pouvoir et la gloire ! Celui-ci ne faisait malheureusement pas exception.

« Je ne le répéterai pas...
TA GUEULE FILS DE PUTE, SINON J'TE BUTE ! »

Cet homme venait-il d'injurieux ma génitrice ? Autant être insulté de petit merdeux, je m'en moquais mais autant on insultait les arbres du Jardin d'Éden, je ne l'aurai pas permis. Je cessais alors de sourire, puis baissai le regard.

« Arrête de faire ton malin, ok ? T'as de la chance que je suis sympa, un autre t'aurait buté depuis longtemps ! Alors file moi ta thune et casse toi ! »

La brute me tenait toujours par le col et j'avais le regard baissé. Il devait penser que j'étais terrifié ? Bien au contraire. Je cherchais aventure n'est-ce pas ? Et je devais ignorer les ordures ! Mais cet ordure-ci avait osé blasphémer, ce que je ne permettais pas.

Alors que son regard menaçant était concentré sur mon visage, toujours menacé par son couteau, je lui shootai d'une manière très violente, ses attributs masculins. Mon ravisseur me relâcha immédiatement, les yeux écarquillés par la douleur, puis se tortilla de douleur, laissant sa lame tomber sur le sol.

« AAAaah ! Espèce de ! p'tit... CON ! »

Il releva la tête à son dernier mot puis, très rapidement mais aussi très colérique, il reprit son couteau et s'apprêtait à me poignarder avec sa lame. Heureusement, Dieu me dota d'un réflexe hors pair et très rapidement, à moins de trois centimètre de mon cou, sa lame fut stoppée nette par un voile de lumière dorée qui s'était générée presque instantanément.

La solidité de ma Barrière Ultime lui brisa le poignet et il se tortilla de nouveau, au sol cette fois, de douleur.

Profitant du fait qu'il était à terre, je saisi le couteau, puis, lui jetant un regard hautain, le planta sur la partie intime que j'avais shootée précédemment : il hurla de plus belle, ne tenant plus en place et se tortillait dans tous les sens.

Une chose était sûr : il ne pouvait plus avoir d'enfant. Telle était la punition pour avoir osé blasphémer les arbres d'Éden. Cette personne ne méritait même pas la mort tellement il était faible d'esprit. Il était faible de par son statut de racketteur : seuls les faibles volaient à leur propre compte. Il n'avait qu'à être plus fort moralement, ainsi il aurait pu résister au sort que la société lui réservait : une vie de larcin et de brigandage urbain. Le regardant, j'éprouvais de la pitié. Je fis alors le signe de la croix après avoir fermé les yeux.

« Notre parent à tous est Dieu et tu as osé blasphémer en insultant la volonté qui a voulu mon existence. Puisse ta stérilité nouvelle, te faire comprendre la gravité de ton acte. »

_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Jan - 15:36 (2013)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés. Répondre en citant

« Je reviendrai tout à l’heure… J’espère rentrer vite… »

Ce furent les mots de Valkan à l’ange avant qu’il n’aille voir Arkal et Addranor. Il posa ses lèvres contre celles de Charles avant de partir en courant dans la direction du Quartier Divertissement. Il avait retenu la route cette fois-ci, il savait où aller. Il passa par les ruelles où étrangement il n’y avait personne cette fois-ci, certainement par le fait qu’il n’était pas encore assez tard et que la plupart des criminels buvaient dans un bar quelconque… Ou alors ils étaient peut-être dans ce club que Valkan put apercevoir… Il se demandait ce qu’il pouvait s’y dérouler à l’intérieur, mais il avait rendez-vous avec « le chef ».

Il pénétra à l’intérieur du bâtiment de la Mythology Media où de nombreux gardes restaient à l’entrée et dans le hall, certainement que cette rue est mal fréquentée… Le bâtiment devait être encore pénétrable pour cette réunion que le félidé devait avoir. Le félidé se rendit à l’étage du bureau de ce dernier, qui était ouvert et éclairé… Le seul d’ailleurs.

Il pénétra dans cette pièce où demeurait de nombreux savoirs et une copie de chaque choses qui ont été filmées pour la Mythology Media… Et même quelques journaux où l’on voit qu’ils étaient poursuivis en justice mais qu’après de nombreuses actions ils finirent par se blanchir et ne rien avoir à payer… Encore une victoire de cette firme face au Gouvernement qui voulait les oppresser…


« Nous commencions à croire que tu t’étais à nouveau perdu dans la ville. »
« La ponctualité ne te réussit pas vraiment. »
« Addranor, je rigolais… »

Arkal était assis dans son fauteuil, où Addranor était debout, à ses côtés, comme un bras droit. Ils invitaient donc Valkan à se coucher dans un fauteuil, ils avaient cette fois-ci pensé au confort du félin on dirait. Il s’installa et les regardait, la conversation allait tourner dans de nombreux sujets, beaucoup de choses étaient à dire…

« Vous n’allez pas faire fureur rapidement, il ne faut pas vous attendre à l’impossible, cependant, ce qui est étrange, c’est que dans de nombreux réseaux sociaux on parle déjà de toi… Certains t’aiment dans ce rôle de méchant, c’est un fait… Mais cette tournure en gentil en rassure de nombreux, pensant que tu feras un beau duo avec nous deux… »
« C’est assez ironique, sachant que nous n’avons jamais été en trio, et que nous sommes les plus populaires. Le fait que tu sois un félin renforce un peu trop ton capital charisme, il ne faudra pas les décevoir. »
« C’est pourquoi dans votre prochain tournage vous serez avec la chère famille Ballas. Eillya et Lizzie seront avec Loruthar et feront face à un adversaire… Hors norme… Disons que l’on risque de s’amuser… Même Loruthar ne pourra pas le vaincre… Addranor, explique-lui. »
« Le laboratoire d’Haïs Dô s’était servi de vous pour créer l’Arme. Dans le projet de base, tu étais censé être cette Arme du Gouvernement, mais après toute la destruction qui a été provoquée et que nous avons réussi à sauver de nombreuses bêtes d’un destin des plus horribles, il leur en fallait une nouvelle. Pour l’histoire du labo’, il est en rénovation et le ¾ des bêtes ont été retrouvées et remises en cellule. Des recherches intensives sont en cours pour toutes les autres bêtes. Heureusement, du fait que tu sois sous notre aile, tu ne dois pas t’en inquiéter, mais ils essayeront de te reprendre, donc ne baisse pas ta garde pour autant…. »
« Addranor, l’Arme. »
« Oui… Désolé, donc, leur nouvelle Arme est un humain qui aura subi de nombreuses mutations. Les recherches du scientifique auront été de récolter une partie de chacun des pouvoirs possibles et de tenter de les introduire dans vos sangs, et tu étais la perfection de tout cela, si ce n’est ta haine envers les Hommes qu’ils n’ont pu t’enlever. Prends cette photo, cette expérience s’appelle Sigma, c’est un humain possédant de trop nombreux pouvoirs… Nous ne savons pas encore combien il en a, certainement ceux de chaque expérience, mais de façon parfaite… »


 

« Ce qu’ils ne sauront pas, c’est que nous n’aurons pas de contrat avec Sigma. Ce que j’espère, c’est qu’ils s’en tireront. Addranor et moi seront avec eux pour intervenir si il le faut. »
« Je devrais être avec eux, pourquoi ne pas m’y amener ? »
« Sa mission est de te ramener chez eux, si ils le font, plus jamais tu ne connaitras l’air extérieur. C’est un risque trop grand. Loki sera avec toi et Nerran, vous filmerez ce que vous voulez, nous essayerons de te trouver un ennemi à ta hauteur. »
« Comment pouvez-vous être certain qu’il va arriver ? »
« Une confrontation en duel. Nous voulons essayer l’Arme. »
« Je vois… On a fini de parler de travail ? J’ai d’autres requêtes à te demander, Aquamancien. »

Alors que la discussion continuait, la nuit noire s’installait. Les lumières apparaissaient dans les quartiers, l’Eglise que l’on pouvait apercevoir d’ici rayonnait tel l’éclat du Seigneur qui gardait son regard sur celui qui fréquentait beaucoup un de ses anges… Qu’allait demander Valkan pour que soudainement le Seigneur puisse s’intéresser à lui sans la présence de Near ? Le sait-il déjà seulement ?

« Que veux-tu ? »
« Les enfants de l’orphelinat… Ils ne méritent pas d’être si malheureux dans les biens qui dans votre société semble capitaux… J’aimerais que tu leur offre à eux aussi l’eau courante, qu’ils aient chacun le droit de profiter de l’eau, comme n’importe qui dans cette cité. »
« Je crois que si ton destin de Roi avait été accordé, tu en aurais été un très bon… »
« C’est la moindre des choses… Depuis que je suis arrivé, je leur ai déjà offert un certain sourire, ils n’ont jamais dû voir d’animaux… Cependant, j’ai besoin de me rendre aux Plaines de Tsanfir… Je veux retrouver les miens. »
« Je doute que ceci soit une bonne idée… J’accepte cette requête, tant bien qu’elle soit très juste. J’offrirai l’eau courante au Quartier Pauvre, je le ressourcerai de jour en jour pour qu’enfin ils puissent avoir ce qu’il leur faut. »

Le visage de Valkan s’illuminait tout comme la pièce. Un sourire se dessinait dessus, alors que la lumière du Seigneur pénétrait dans la pièce… Semblait-il satisfait de la requête du félidé ? Lui seul le sait…

« Sur ces mots, il commence à être tard… Si il y a d’autres choses à dire, cela attendra… J’espère qu’il m’attend encore… Sinon je ne sais pas comment j’entrerai… »

« Va donc retrouver ton ami, nous nous chargeons du reste… »

Lorsque Valkan arrivait à l’ascenseur pour partir, il entendit de ses oreilles des bruits de baisers… Ils devaient certainement vouloir attendre son départ, mais cela ne l’importait guère. Il sortit de ce bâtiment de la Mythology Media, enfin, et arriva dans la rue… Il pensait à l’ange, espérant qu’il soit toujours debout, et alors qu’il s’avançait en direction des Quartiers Pauvres, il vit un enfant être malmené par une brute… Il entendait les injures de l’agresseur bien plus grand que le petit enfant, et il s’apprêtait à intervenir lorsque ce dernier se libéra en envoyant un coup dans les boules du géant. De nouvelles injures continuèrent et lorsqu’il allait poignarder l’enfant, un éclat lumineux stoppa l’arme. Valkan n’en croyait pas ses yeux. Cette magie brisa le poignet de l’homme qui se tortillait comme un enfant en pleurs après un bobo au sol. Ceci fait, il finit castré par sa propre arme lorsque celle-ci fut enfoncée dans ses parties par le gamin.

Valkan, choqué et bouche-bée, resta immobile dans la rue, lorsqu’il vit trop près de lui un homme qui arrivait, il se tenait la tête… Qu’avait-il ? Il était blessé ? Par ce qu’il avait vu, Valkan ne pensait pas encore qu’il pouvait pénétrer son esprit pour trouver réponse à ses questions.
Revenir en haut
Lucien Rosae
Vampires

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2013
Messages: 6
Vampires Masculin L'envoutement/Le charme/Le sang
Insignes: 5
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Sam 5 Jan - 16:52 (2013)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés. Répondre en citant

Libéré de ce pervers j'avançais tranquillement dans la rue principale du quartier, pour une rue qui d'habitude était bondée, il n'y avait quasiment personne... Pour un vendredi soir je vous jure quel comble... En même temps notre chère société n'avait pas changé même après des siècles les gens préféraient rester tranquillement chez soi plutôt que de sortir la nuit...

En même temps si c'est pour tomber sur deux ou trois abrutis et finir nue comme un ver, allongé au sol et couvert de bleus, ça fait chère la soirée quand même. J'étais donc seul, sur le trottoir de cette grande avenue, j'avais mal à la tête à cause du coup que m'avait si gracieusement offert mon cher Alpha... Quand c'est son ardeur qui pense à la place de sa tête, ça peut aller loin... Très loin et j'avançais à mon aise, lorsque j'entendis la petite chansonnette que jouait mon androïde genre pour me dire : «Oh tu as un message alors sort moi de ta poche et réponds lui vite fait, je n'en ai rien à foutre que tu te fasses éclater la gueule si jamais mais réponds ! » Fidèle à mon statut de soumis... Même pour un portable oui, j’exécutai alors ce qu'il me demandait et le sorti de ma poche, mon écran m'annonçait que j'avais un nouveau message... Je pariais à moi-même que c'était celui dont je pensais, cela se confirma lorsque le message s'afficha enfin.

- J'viendrais te chercher à 10h00 demain. J'te kiss mon petit chiot.

Que faire.. ?Soit je ne lui réponds pas et demain matin, même en ayant la meilleure excuse qui soit. «Désolé... Mon portable était éteint toute la soirée j'étais vraiment fatigué...» Je me ferais certainement valdinguer dans toutes les pièces de mon appart' jusqu'à ce que je m'évanouisse. Ou alors, je lui réponds tout simplement et j'éviterais de trop souffrir dans les prochains jours... Non mais vous me prenez pour un masochiste ? Bien sûr que je vais lui répondre... Pour moi et mon derrière... Tapotant donc sur le clavier tactile de mon androïde je lui répondit alors.

- Pas de problème... Je t'attendrais mon gros loup. =p
Et hop, envoyé... Ah mais mince alors... Il va sûrement me répondre et je devrais lui répondre une fois encore, sinon ça ne changera rien à ce qui m'arrivera demain... Bon pour mon propre intérêt il vaudrait mieux que je lui envoie une suite histoire d'être sûr de ne pas devoir lui répondre à son prochain message. Donc je tapais tranquillement mon message et le lui envoya.

- Allez je te fais des bisous partout et je te dis à demain. Bonne nuit. :3

Voilà, comme ça je ne me ferais pas étrangler demain avec sa ceinture, je ne serais pas à l'agonie sur mon lit ou je ne mourrais pas d'étouffement à force de... Enfin vous voyez quoi, allez maintenant que j'en ai vraiment terminé avec lui pour cette nuit, il faudrait que je me dépêche si je ne veux pas arriver trop tard à la maison... Demain ça va être de toute manière ma fête... Mais dans le bon côté cette fois.

J'évitais de remettre mon portable dans ma poche au cas où ce dernier aurait encore la bonne idée de m'insulter en m'annonçant que j'avais un nouveau message, sérieusement les anciens portables étaient bien mieux que les nouveaux... Avant lorsque tu avais un message, ton portable il te disait. «Tu as un nouveau message... Réponds à ton destinataire... Moi je suis prêt c'est quand tu veux. » Ou bien encore mieux. «Tu as un message... J'attends que tu viennes me tapoter. » Bon bien évidemment c'est imagé mais maintenant j'avais l'impression d'avoir Oscar entre mes mains... Littérairement j'entends bien. En parlant du loup, il venait de me répondre, j'espérais vraiment que je n'aurais pas à lui répondre de nouveau. Voyons voir.

- Ok, petit louveteau je te dis alors à demain. Bonne nuit tu en auras besoin. Razz
On se demanderait presque pourquoi... Petit pervers va. Allez-toi dans la poche petite bâtarde, je t'éteins comme ça tu ne me feras plus chier jusqu'à demain et là lorsqu'il s'éteint ce qu'il te dit à une autre forme de discourt. «Non, non... Ne m'éteint pas.... Je reviendrais ! » Ni vue ni connue je le mis dans ma poche et je poursuivais aisément ma marche nocturne, j'expirais le bon air frais que je venais de respirer tout en regardant le ciel étoilé, ma contemplation fut subitement interrompue par mon mal de crâne qui reprenait de plus belle, même loin d'Oscar... Mon corps ne pensait qu'à lui c'est pas possible lorsque... Grand malheur à moi, je tombais nez à nez avec les trois choses que je détestes le plus... En première ligne :


Un félin...


En seconde ligne.


Un gros lardon.


Et en dernière ligne.


Un mioche...


Bien que le gros semblait plutôt en état de chanter comme un castra que de faire chier son monde, histoire seulement pour me contredire cet abrutis fonça tête baissée vers cet enfant... Ce dernier n’eus même pas le besoin d'intervenir, du moins physiquement puisqu'un halo lumineux l'entoura et renvoya l'agresseur comme le ferais un tennisman avec une balle.


Menaçant de me le prendre en pleine figure, je me décalai gracieusement sur le côté pour laisser le sumotori s'écraser sur le dos, se tortillant tel une vulgaire femelle il couinait comme un petit chiot apeuré... Que c'est touchant mais bon il me barrait le passage là, fallait bien que je passe alors je me suis servis de lui pour éviter que mes pieds ne touchent le sol froid et humide du trottoir et me retrouva aux côtés de cette chose...


Horrible que je haïssais plus que tout. Un gros chat aussi roux et énorme que ce petit personnage... Garfield ? Ouais je crois que ça devait être ça, il me regardait avec ses yeux genre. «Tu es blessé . Tu-as besoin d'aide . » … Saloperie de faux-cul, je connais trop bien ce genre de bête pour éviter de me faire baiser par leurs fautes. Je regardais l'enfant en soupirant j'étais au milieu d'un gros tas plein de merde... Et pas de la merde de chien. Histoire de m'extirper de là vite fait, après avoir lancé un petit grognement à ce félin qui osait regarder un animal comme moi dans les yeux.


- Bien... Nous allons laisser ce gros plein de soupe ce laisser vider de sa semence ou alors on fait quelque chose..? Oui je dis on,  parce que indirectement, nous voilà tous mêlés à cette histoire.
Mes paroles semblaient avoir offensé notre cher amis qui dans toute sa douleur me répondit agressivement sans crier garde. Il avait déjà du mal à relever son buste du sol, alors j'étais impatient de voir ce qu'il me ferait si jamais...


- Sinon quoi ? Lui répondis-je en me rapprochant de sa carcasse. Cris un peu pour voir, j'aimerais bien voir qui sera la plus tapette des deux. Ma grande folle. Tout en poursuivant mon petit monologue je faisais mine d'essuyer mes chaussures en les pressants contre ses parties intime. Déjà qu'elles semblaient en piteux état, j'en rajoutais quelques petites couches.

Le pauvre bâtard n'avait même plus la force de répondre à ce que je lui disais tellement cela devait faire mal, mais je me tenais à ce que je venais de dire, il fallait qu'il cri si il voulait que j’arrête alors, relevant ma jambe gauche... (Non pas pour pisser) Je tapai donc un grand coup entre ses jambes et ce dernier ce mit à hurler telle une chienne en chaleur, couinant tout ce qu'il savait en pleurant tellement la douleur était présente. Puisque je ne pouvais pas faire ça à Oscar, fallait bien que je trouve de quoi me défouler. Mais l'heure n'était pas aux moqueries, surtout pour en envoyer encore et encore à ce pauvre gars à l'agonie, et puis je ne pouvais que lui donner raison sur ce point.

- Ouais bon... Tu n'as pas tort ma grande... C'est vrai que je crie plus fort que toi quand on me prend aux rideaux. Lui avouais-je tout en tirant la langue avant de me retourner vers mes deux camarades d'infortune, souriant doucement, mettant mes mains dans les poches de ma veste, le gros lard étant allongé à mes côtés.
_________________
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Sam 5 Jan - 21:38 (2013)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés. Répondre en citant

    Maître chaton, par l'évènement intrigué, [..]
Ce ne fut qu'après avoir castré mon ravisseur que j'aperçus que je n'étais pas seul. Un espèce de félin géant m'observait, mais depuis combien de temps ? J'avais du mal à voir les traits de son visage de par l'obscurité mais ne pas être pris de terreur relevait déjà d'un exploit face à ma violence vis à vis du loubar.

« soupire Merde ! Je ne pensais pas qu'il y aurait un spectateur de la race des félins. »

Le loubar se releva tant bien que mal et tenta de me saisir avec son autre main, qui fut également stoppée par mon pouvoir, Barrière Ultime. Cette fois-ci, il fut projeté en arrière et ne manqua pas d'entrer en collision avec un autre individu qui l'esquiva avec facilité.

Je cru entendre un grognement. Peut-être était-il en train d'essayer d'établir une liaison avec le gros chat ?

« Bien... Nous allons laisser ce gros plein de soupe ce laisser vider de sa semence ou alors on fait quelque chose..? Oui je dis on, parce que indirectement, nous voilà tous mêlés à cette histoire. »

Ces mots ne manquèrent pas de vexer le loubar qui grogna à son tour. Ma parole, était-ce à la mode, dans les bas-quartiers, de tenter de communiquer avec les animaux ?

« Sinon quoi ? lui répondit-il en se rapprochant de la carcasse. Cris un peu pour voir, j'aimerais bien voir qui sera la plus tapette des deux. Ma grande folle. »

Cet homme tenait des propos ma foi inquiétant. J'osais même pas deviner ses sous-entendus.

Le mystérieux individu, sadique comme il semblait être, écrasait la partie que j'avais préalablement castrée avec un couteau il y avait encore quelques instants. Eh bien, il fallait croire que les Mortels prenaient plaisir à faire souffrir leurs pairs. J'expiai un nouveau soupire. Le mystérieux bonhomme ne semblait pas vouloir s'en arrêter là. Il leva la jambe gauche – voulait-il uriner ? – et claqua son pied sur ce qu'il restait d'intime du ravisseur, déclenchant un hurlement de douleur.

Soudain, je songeais à ce qui se serait passé si la brute n'était pas en état de faiblesse. L'inconnu se serait fait tuer, hohoho !

« Ouais bon... Tu n'as pas tort ma grande... C'est vrai que je crie plus fort que toi quand on me prend aux rideaux. »

Hum, certes.

Ces cris commençaient à me lasser et je n'osais même pas imaginer la douleur que pouvait ressentir la malheureusement victime. Alors, sortant mon sceptre doré de ma manche gauche – ne manquant pas de la déchirer, je l'envoyai violemment en direction de celui qui était mon ravisseur à la base, lui explosant le crâne tellement la violence du choc était inouïe.

Je repris d'une voix presque murmurée, les yeux fermées et faisant le signe de la croix :

« Puisse ton âme reposer en paix, ta souffrance prend fin à présent mais estime toi heureux que Dieu t'ait rappelé à lui. »

Si c'était moi qui le tuait, c'était Dieu qui le voulait alors que ce n'était pas le cas pour les Mortels et c'était logique à mes yeux. Je commençai alors à m'approcher du mystérieux inconnu tout en poursuivant :

« Eh bien ! En voilà des manières de torturer les gens ! Était-ce nécessaire que tu te mêles de mes affaires, inconnu ? »

_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Jan - 00:33 (2013)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés. Répondre en citant

Comme un éclair, le lourdaud fut balancé contre la personne qu’avait aperçue Valkan un peu plus tôt. Ce dernier arriva à l’éviter mais en direction du félin il commença à grogner. Valkan pénétra dans ses yeux et montrait ses dents… Une bagarre ne tarderait pas à commencer alors qu’il commençait à prendre connaissance de ce qu’il devait savoir… Pénétrer dans l’esprit des gens, les connaitre… Ça n’était qu’un jeu d’enfant pour lui, depuis sa mutation.

Ceci dit, une communication fut établie avant qu’il ne commence à faire son approche. Il n’écoutait qu’à moitié ce que lui disait l’homme, il n’avait vraiment pas envie de l’écouter après le comportement qu’il adopta comme pour le saluer.


« Bien... Nous allons laisser ce gros plein de soupe ce laisser vider de sa semence ou alors on fait quelque chose..? Oui je dis on, parce que, indirectement, nous voilà tous mêlés à cette histoire. »


Alors que le sumo s’excitait derrière, Valkan n’eut rien d’autre à ajouter qu’une parole pour se dégager de toute responsabilité :


« Techniquement, il n’y a que le gosse d’impliqué, toi tu es juste un frustré vexé d’avoir été frappé par le sumo… »

Il ne fit qu’énerver les deux antagonistes, avant que l’humain ne s’occupe du compte du sumo… Inutile de le répéter une troisième fois surtout que ça doit faire énormément mal… Il voulut le faire crier, et pour ça, il utilisa une force vraiment… Trop brutale… Personne ne peut être infligé d’un tel châtiment ! C’est si… Horrible ! Et il s’en moquait en plus…

« Ouais bon... Tu n'as pas tort ma grande... C'est vrai que je crie plus fort que toi quand on me prend aux rideaux. »

« Putain de frustré… » murmura le félin, seules de bonnes oreilles auront pu entendre cela… Des oreilles de canidés, par exemple…

Tout le monde était d’accord qu’entendre souffrir le gros lard était insupportable… Alors le gamin se décida à régler la situation. Il lui envoya un sceptre doré en pleine face, on aurait pu entendre le claquement de très loin… Tellement le choc fut terrible. C’est alors qu’après tout cela, il se retourna vers l’homme pour lui reprocher une chose :

« Eh bien ! En voilà des manières de torturer les gens ! Était-ce nécessaire que tu te mêles de mes affaires, inconnu ? »


Valkan s’installa tranquillement lors du petit règlement de compte… Il oublia que l’ange l’attendait certainement… Il oublia la menace qu’il venait d’apprendre… Il fut interrompu par un chien et un archange… Et il n’hésita pas un instant pour récolter des informations sur eux, même si l’esprit de l’archange le bloqua alors il ne le fit qu’avec l’homme, lui offrant encore plus de maux de têtes… Heureusement que Valkan a pu couvrir ce détail par le fait que plus tôt il fut cogné contre un casier… Il était d’ailleurs choqué de ce qu’il pouvait voir… Même si il ne l’appréciait pas vraiment pour une première impression.
Revenir en haut
Lucien Rosae
Vampires

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2013
Messages: 6
Vampires Masculin L'envoutement/Le charme/Le sang
Insignes: 5
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Dim 6 Jan - 19:14 (2013)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés. Répondre en citant

Bon, il semblerait qu'il était temps que je finisse de jouer ma petite comédie, mon sourire ne servait à rien puisque même un gosse pas plus haut que quinze pommes venait me faire la morale non mais je vous jure vive le monde dans lequel on vit... Il paraît qu'à une époque très très lointaine il suffisait d'un coup de pied dans le derrière pour que les gosses la boucle... Que j'aurais aimé vivre à cette époque simplement pour faire ça...

Et attendez ce n'était pas terminé, à présent c'était ce snobinard de félin qui venait me les briser... C'est sûr qu'eux ils aiment bien agir quand ça leur chante... Demandez simplement vous-vous prenez un vent... Dressez un festin et ils font vos quatre volontés, je vous jure quelle honte pour ce monde d'avoir engendré des créatures aussi dépourvues d'intérêt pour les autres. En haussant les épaules, bras tendus je lui répondais avec autant d’intérêt.

- Ne confond pas mon espèce avec la tienne... Si j'ai faits ça c'est uniquement parce que je ne tenais pas vraiment à me retrouver couvert de bleus ou écraser par la masse volumineuse de cet homme. Venant d'un animal qui n'agit que pour son propre intérêt, je trouve que c'est un beau comble. Pas toi ? Que ferais-tu si jamais la personne à qui tu tenais venez à être menacé ?
- Oh bien sûr tu accourrais vite fait bien fait pour venir à son secours, mais par contre si une personne dans la rue se ferait agresser sous tes yeux... Tu ne lèverais même pas la patte pour venir l'aider, comme ce qu'il vient de se produire. Et je te prierais de ne pas te cacher derrière une excuse lâche du genre : «Il ne semblait ne pas avoir besoin d'aide... » Quoi que... Venant de toi cela ne me surprendrais pas... Petit félin.

Lui balançais-je en ricanant doucement après mettre retourné vers sa personne, laissant le gamin se plaindre comme le veut l'age qu'il possède... Les enfants sont si arrogants, en même temps moi aussi je l'ai été donc je le laissais donc parler tout seul alors que je restais debout tout en regardant l'animal qui venait de s'asseoir et voilà que j'étais repris de maux de tête, même si cela devait sûrement venir du petit accrochage que j'avais eu avec mon patron...

C'était tout de même étrange que juste après que je moi sois mis à le fixer, j'étais de nouveau la victime d'un mal de crâne pas possible, surtout qu'en plus de cela il m'arrivait souvent d'avoir des maux de tête en présence d'Oscar... Si jamais ce petit félin avait les mêmes facultés que mon cher loup... Il devait certainement être en train de lire en moi comme dans un livre ouvert, petit salaud, remarquez avec un animal aussi lâche que celui que j'avais devant moi, ça m'aurait surpris qu'il ne le fasse pas s'il en avait l'occasion.

S'il désirait se mettre quelque chose sous les crocs j'allais alors m’exécuter sur-le-champ, je tirais la langue vers sa personne en baissant les yeux, puisqu'il était assis ces parties masculines étaient clairement visibles mais il ne semblait se rendre compte que son engin était en train de gonfler alors que pendant ce temps-là moi je lui servais sur un plateau d'argent des scènes très sucrées et qui semblaient lui plaire à ce petit pervers, je fais de l'ironie bien évidemment, le pauvre était simplement sous le joug de mon ardeur que je laissais tranquillement pénétrer dans son esprit. J'avais alors deux choix qui s'offrait à moi... Attendez, je mettais déjà dit ça... Cette fois il n'y aurait pas de choix possible, je resta ainsi jusqu'à ce que sa propre sève sorte de son tronc d'arbre, je faisais mine d'être choquer alors que c'était totalement ma faute, mon ardeur c'était tellement serrait contre son esprit que son corps réagit alors en conséquence, même si c'était dégueulasse de faire ça dans la rue.

Il faudrait apprendre à te contrôler petit félin... C'est... Choquant voyons-nous-nous rencontrons à peine et je ne tenais pas vraiment à voir ça ce soir... Sérieusement, les animaux dans cette ville sont de moins en moins bien éduqués... Je plains ton maître. Je lui sourit alors d'un air moqueur en terminant par. Méchant chat ! Avant de me retourner pour poursuivre ma route, je n'avais après tout plus rien à faire ici, tout en marchant lentement, j'entendis le bruit sourd du vent derrière moi, je souriais d'un air amusé et arrivé au niveau du passage piéton, je tourna pour traverser, je fus stoppé alors en voyant sur le côté droit, le félin qui s'écrasa telle une goûte d'eau contre le sol, je me retenais de rire alors que l'animal faisait l'étoile sur le sol, avant de lui adresser ces mots.

- C'est hélas loupé... Dommage, petit félin.

Alors que j'étais exalté de l'avoir si joliment esquivé et en voulant traverser, une voiture noire s'arrêta devant moi, je pouvais apercevoir une silhouette derrière l'une des fenêtres à l'avant et l'une s'ouvrit alors, doucement mais sûrement je pouvais voir le visage de la personne qui conduisait, alors que la fenêtre se baissait pour me révéler le conducteur, je me décomposais tout doucement... C'était lui... Lui que je pensais pas revoir ni entendre de la soirée... Vous l'aurez tous deviné ! C'était OSCAR... Pourquoi fallait-il toujours que quelque chose de mauvais vienne gâcher mon bonheur... Pourquoi? Et d'ailleurs qu'allait-il m'arriver.

- Je peux savoir pourquoi tu ne réponds pas à mes messages, Léon ? La question qui pouvait tuer n'importe qui... Surtout moi, je restais physiquement de marbre, mais intérieurement j'étais déjà en train de courir, de courir loin. Vous permettez que je prenne mon temps là . Juste pour allait hercher une chaise et une corde... C'est en avalant gloussement ma salive que je lui répondit tout en pressant ma main contre ce putain de portable qui ne m'avait pas prévenu... («Non, non... Ne m'éteint pas.... Je reviendrais ! » o_O) … Bon c'était aussi ma faute mais pourquoi fallait-il qu'il passe ici pour rentrer... Pourquoi j'étais resté là moi... ? C'était aussi de ma faute,  je m'en voudrais certainement pendant des jours et mon corps aussi d'ailleurs... Bon courage, vas-y... Allez !
- Je... Je l'ai éteint en fait... C'était ça mon excuse, aussi médiocre soit-elle, je ne m'attendais pas à ce qu'il puisse être clément avec moi et c'est en ouvrant la porte du côté passager à l'avant qu'il me dit alors.

-Allez... Monte. En me faisant signe de la tête de le rejoindre à l'intérieur..

Je m’exécuta aussitôt en entra dans la voiture en silence, refermant la porte après mon passage, en laissant ma tête baissée, n'oubliant cependant pas de mettre ma ceinture et c'est après avoir relevé la fenêtre de ma portière qu'il passa la première et démarra aussitôt... Mes amis, je suis  mort.

Adieu...
_________________


Dernière édition par Lucien Rosae le Dim 6 Jan - 20:41 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Dim 6 Jan - 20:31 (2013)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés. Répondre en citant

Je continuais de m'approcher de l'inconnu qui s'était permis de faire joujou avec mon ravisseur, m'approchant également de ce dernier par la même occasion, le crâne broyé et les couilles explosées. En fait, je voulais surtout récupérer mon sceptre doré. Je ne prêtais attention plus qu'à ça, ignorant totalement ce que disait le gros chat et l'inconnu.

Puis, après avoir ramassé le sceptre, je pu voir que le félin, pour une raison inconnue, était en train d'ÉJACULER. Je fus très très très choqué mais alors extrêmement très choqué ! Comment avait-il fait pour en arriver à ce stade ? Était-ce son pouvoir ? D'expulser sa propre semence où il voulait et quand il voulait ? Cette capacité ne devait pas être très utile.

Alors que je me ressaisissais, l'autre avait disparu, il était monté dans une voiture et s'était tiré ! Je voulais lui faire passer un sale quart d'heure à la base pour avoir joué avec le récent condamné à mort. Je me disais alors que ce n'était plus important et que je devais rentrer chez moi.

Je me tournai vers le gros chat qui semblait presque tout surpris d'avoir ÉJACULÉ comme ça sans aucune simulation sexuelle.

« Eh bien mon petit félin. Ça fait un bail qu'on ne s'était pas revu. Que deviens-tu depuis la dernière fois, à l'Église ? »

_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 7 Jan - 18:49 (2013)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés. Répondre en citant

« Ne confond pas mon espèce avec la tienne... Si j'ai faits ça c'est uniquement parce que je ne tenais pas vraiment à me retrouver couvert de bleus ou écraser par la masse volumineuse de cet homme. Venant d'un animal qui n'agit que pour son propre intérêt, je trouve que c'est un beau comble. Pas toi ? Que ferais-tu si jamais la personne à qui tu tenais venez à être menacé ? »

Valkan grognait… Comment cet individu abject pouvait-il déblatérer des choses pareilles ? Une seule envie lui venait et c’était de laver cet honneur qui voulait être souillé par ce dernier… Mais il n’eut le temps de rien faire, car il enchaina de suite :

« Oh bien sûr tu accourrais vite fait bien fait pour venir à son secours, mais par contre si une personne dans la rue se ferait agresser sous tes yeux... Tu ne lèverais même pas la patte pour venir l'aider, comme ce qu'il vient de se produire. Et je te prierais de ne pas te cacher derrière une excuse lâche du genre : «Il ne semblait ne pas avoir besoin d'aide... » Quoi que... Venant de toi cela ne me surprendrais pas... Petit félin. »

La haine de Valkan grimpait en lui… Comme si finalement sa haine envers ce qu’il croyait encore un humain ne s’était pas volatilisée… Il se servit donc de ses pouvoirs comme expliqué au-dessus, mais il cherchait à lui provoquer un mal de tête comme il n’en connaitrait jamais, une vengeance comme il pouvait en infliger en somme.

Ceci dit, le lycan avait des ressources, et il se servit de ses pouvoirs magiques pour exciter Valkan. Ces images qui lui venaient l’étonnait, car il ne comprenait pas comment cela pouvait lui venir, lui qui maitrise son pouvoir, mais cependant, sans qu’il s’en rende compte, l’homme l’excitait, jusqu’à finir par le faire jouir. Valkan fut pris d’une grande surprise, jamais auparavant il n’avait vu cela, il ne savait pas ce qu’était ce liquide qui venait de sortir de lui…

Que venait-il de lui arriver ? Il n’arrivait pas à comprendre cela, et pourtant, tout ceci était bien arrivé… Et encore pire, même si il le doutait, comment cela lui était-il arrivé ? Mais finalement, le coupable se dévoila de lui-même, imitant une mauvaise comédie…


« Il faudrait apprendre à te contrôler petit félin... C'est... Choquant voyons-nous-nous rencontrons à peine et je ne tenais pas vraiment à voir ça ce soir... Sérieusement, les animaux dans cette ville sont de moins en moins bien éduqués... Je plains ton maître. » Son sourire narquois le trahit alors qu’il finissait ses dernières paroles : « Méchant chat ! »

Alors que cet enfoiré de première (que j’aime bien d’ailleurs…) et c’est alors que Valkan lui bondit dessus, mais il le rata, et tomba dans la neige gelée… Il partait, mais comme un signe de Dieu, qui réclamait l’équilibre, une voiture se stoppa face au lycan, c’était une personne qu’il ne semblait pas vouloir voir… Et il partit avec… Le félin se relevait, le poil couvert de neige… Il finira par tomber malade, c’est impossible autrement… Il se retourna alors que le gamin était venu lui parler…

« Eh bien mon petit félin. Ça fait un bail qu'on ne s'était pas revu. Que deviens-tu depuis la dernière fois, à l'Église ? »


Valkan ne semblait plus d’humeur à répondre, et se souvenait de Near qui l’attendait, il sursauta d’un coup et finit par lui apprendre aussitôt, avant de partir en direction de l'orphelinat, plus rapide que jamais... Même si à son arrivée il sera bloqué à la fenêtre, l'enfant ne sera pas resté, croyant certainement qu'il ne reviendrait pas... Il dormira contre la fenêtre, gelant de froid, méritant son sort... Mais donc avant, comme je disais, il dit cela à Mercure :

« Les réponses ne sont pas si dures à trouver… La télévision pourra le montrer… Elle au moins, ne m’apporte pas d’horreurs telles que j’ai pu vivre… Même si je n’ai pas compris certaines choses… »
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:33 (2018)    Sujet du message: [Trio RP] Le fruit de tous les péchés.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> Le Club "La Pomme juteuse" Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange | Modified by Nhil
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com