Protocole SE Index du Forum
Protocole SE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Duo] Chez moi
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> L'Eglise de "La Flèche du Point du Jour"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Ven 28 Déc - 23:34 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

Il faisait nuit et la température était plutôt basse. Les rues étaient désertes et après quelques minutes de marche, je revins du dojo abandonné en la compagnie d'une charmante demoiselle dont j'avais sauvé la vie. Nous arrivions donc devant mon immeuble. Certes, ce n'était pas une résidence digne du très prestigieux XVIème1 arrondissement de Paris mais c'était assez correct, avec des murs et des fenêtres sobres, situé à quelques pas de l'église.

Après avoir saisi le code d'accès de l'immeuble, nous entrâmes puis attendions l'ascenseur. Je vivais au douzième étage.

Pendant toute l'attente devant et même dans l'ascenseur, nous demeurions silencieux, refusant chacun de lancer un sujet de conversation.

Nous finîmes par arriver dans mon appartement. L'entrée était sobre mais semblait confortable, avec un parquet en bois moderne et des murs aux couleurs foncés où étaient fixées les lumières. Je refermai la porte derrière mon invitée puis la laissai, partant à la recherche des soins nécessaires à ses blessures que j'avais soigneusement rangé sur une étagère, au salon.

[ Voir le plan de l'appartement de Mercure ]

Après avoir trouvé la trousse de soin, je l'apportai.

« Voilà. Tu sais te soigner toute seule ? »

---
1Quartier parisien très cher et donc généralement habitée par la bourgeoisie française.
_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 28 Déc - 23:34 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Sam 29 Déc - 01:21 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

Je le suivais, jusque chez lui. J'en connais une qui allait bien me charrier demain ... Oui, oui, Lizzie ... On était proche de l'église et nous étions face à un immeuble. Aucun de nous deux parlait. Ça m'arrangeait, je pouvais mettre de l'ordre dans mes idées, grâce à ça. Dans l'ascenseur, c'était le calme plat ... Mis à part la petite musique dites d'ambiance de l'ascenseur ... En arrivant dans son appartement, je le remarquais aussitôt sobre et calme ... Pas un parent ... Tu m'étonnes, si il y avait un parent, surtout la mère, ça aurait été la panique générale car : on ne ramène pas d'inconnu à la maison, hein ! Surtout une inconnue, recherchée par la police et par un malade qui veut sucer son sang !


J'étais partie en direction du salon, regardant la décoration. Oui, je n'ai que ça à foutre ... Il faut dire que l'autre est parti chercher de quoi me soigner. Il apporta la trousse, me disant, mot pour mot, ces paroles :


« Voilà. Tu sais te soigner toute seule ? »


Je le regardais, d'un air de dire : je suis blessée, pas à moitié morte. J'ai déjà survécu à pire, la preuve, j'ai survécu à un avant-bras découper. J'en ai même un autre, maintenant. Un robotique, en plus ! Bref ... Je retirais ma veste, pour mieux me soigner. Et, pour préciser aux pervers de l'assistance, je porte bien quelque chose en-dessous, une belle chemise blanche, avec les manches repliées jusqu'à mes coudes.


« Je peux déposer ça, où ? »


Je montrais ma veste, regardant Basile. Il la prit et alla la mettre en place, prenant en échange la trousse de soin. Même sans attendre, je m'asseyais pour mieux me soigne, ce que je fis. Je désinfectais tout le tour de mon poignet, puis mis un bandage, le serrant grâce à mes dents. Je remettais ensuite les ustensiles de soin dans leur boite. Je ne savais pas quoi dire, d'habitude, j'aurais sorti la première débilité qui me venait. Demandez à Lizzie, c'est vrai ... Mais, là, j'avais une certaine gêne ... Pas d'être chez un inconnu ... J'ai dansé en sous-vêtement dans la salle de bain de la base militaire, le premier jour d'entrainement. C'était un pari avec Lizzie ... Je n'ai pas su refuser ... Enfin, bon, revenons à nos moutons. Je n'ai jamais été gênée face des inconnus. Preuve, ci-dessus. Car c'était ce lycéen ? Pourquoi lui ? Il n'y a aucune raisons apparentes à ce que ce soit de sa faute ... Bien que ... Non ... Ma petite Eillya, tu deviens vraiment folle, je vais devoir chercher un asile.


Oui, ce n'est que ça. Je ne suis que folle.
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 16:16 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

« Je peux déposer ça, où ? »

À la poubelle aurais-je voulu dire. Mais cela ne se faisait pas donc j'oubliais cette blague douteuse. Je pris la veste puis je l'accrochai sur le porte manteau, situé à un mètre de la jeune demoiselle. Cette dernière en profita pour se soigner, assise sans attendre mon invitation.

Pendant ce temps, je partais en direction de ma chambre, histoire de faire un peu de rangement : où donc allait dormir mon invitée ? Par terre bien sûr ! (non c'est une blague)

Je fis le lit puis ramassais les quelques vêtements qui traînaient sur le sol avant d'ouvrir la fenêtre afin d'aérer ma pièce personnelle. Chose faite, je me dirigeai vers le coin cuisine, situé en salon et jetant un œil sur la demoiselle si tout allait bien ou non.

Arrivée à destination, je me demandais ce que boirait bien mon invitée.

« Eh bien... Café ou caca ? »

Par "caca", je n'entendais pas là l'élégante excrément qui évacuait par notre postérieur mais du coca cola. En cinq siècles d'existence, cette marque de boisson gazeuse ne lassait jamais la population.
_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 17:20 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

« Eh bien... Café ou caca ? »


Je le regardais, bonjour l'humour vaseux ... Soit il se moquait de moi, soit c'était l'un des malins qui aimait dire caca au lieu de coca. J'espérais que ce soit la deuxième solution.


« Je préférerais un café ... Un café noir, s'il te plait ... »


Je resserrais correctement le bandage. Je me permettais de remettre la boite de là où il l'avait prise.


« Hum, désolée de ne pas avoir demander pour m'assoir, je n'aurais pas eu facile de me soigner debout. »


Je regardais par la fenêtre, regardant la neige tombée. Je soupirais. C'est déprimant ... Je me posais alors des questions : que faisait un lycéen dans des ruines de Dojo ? C'est assez bizarre ... Et je me pose la question que maintenant ?! Quelle imbécile ... Et, surtout, j'ai accepté ... Mais je me vois mal dormir dans ces fringues-ci et encore moins dans les vêtements d'un lycéen ... Dans quelle galère je me suis mise ... J'aurais dû tout simplement rentrer ...


En regardant mieux dehors, je vis une troupe de police ... Je suppose que, depuis l'incident dans l'église, ils la surveillent de près ... Ils devaient fouiller chaque maisons, puisqu'ils frappent à chacune et entrent. Un petit groupe d'entre eux se dirigea vers l'immeuble. Et merde ... Je me reculais de la fenêtre.


« Euh ... Tu n'aurais pas une planque, ou un truc du genre ? La police devient plus méfiante ... Et je n'ai pas envie que tu aies des problèmes avec la police, de ma faute. »
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 21:20 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

« Je préférerais un café... Un café noir, s'il te plait... »

Du café, voyons si j'en ai... Eh bah oui ! Elle en avait de la chance, cette invitée. Je commençai alors à faire bouillir de l'eau et préparer la tasse, le sucre et la cuillère.

« Hum, désolée de ne pas avoir demander pour m'asseoir, je n'aurais pas eu facile de me soigner debout. »

S'excuser pour si peu, en voilà des manières de princesse.

« Tss... » fis-je tout bas.

Au même moment, alors que je m'apprêtais à servir le café, je vis l'Invierno jeter un coup d'œil à la fenêtre. Elle semblait déprimer à la vue de la neige qui tombait lentement des cieux. J'aurais cher payé pour savoir ce qu'elle pensait à ce moment là. Elle était positionnée de trois-quart par rapport à moi et je la fixai. Un étrange sentiment m'envahit. Qu'est-ce qui m'arrivait ? °°

« Euh... Tu n'aurais pas une planque, ou un truc du genre ? La police devient plus méfiante... Et je n'ai pas envie que tu aies des problèmes avec la police, de ma faute. »

Cela signifiait-il que la police allait inspecter l'immeuble ? Je me grattai la tête, contrarié, puis répondis.

« Euh... À vrai dire, mon appartement n'a pas été conçu par les architectes pour jouer aux jeux de cache-cache... Mais j'ai bien un endroit. Cache-toi sous mon lit ! Je ferai genre, quand ils frapperont, que je dormais :sisi: »

Quel plan ingénieux ! J'étais un génie ! HOHOHO
_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 21:48 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

« Euh... À vrai dire, mon appartement n'a pas été conçu par les architectes pour jouer aux jeux de cache-cache... Mais j'ai bien un endroit. Cache-toi sous mon lit ! Je ferai genre, quand ils frapperont, que je dormais :sisi: »


Je me retenais de rire en entendant sa remarque. Je reprenais contenance, en me rappelant que des hommes, que je suppose armé, arriveront bientôt.


« Je crois que personne ne conçoit sa maison pour ce genre de jeux ... Quoique ... Ce devrait être marrant. »


J'ai haussé les épaules, souriant légèrement. Comme si c'était naturel. Comme si il n'y avait aucun problèmes ... Pourquoi me sentais-je si détendue, si peu préoccupée près de lui ? Sûrement une coïncidence. Il m'emmena ensuite dans la chambre. La chose qui me choqua fut : la chambre était rangée ! Un garçon peut-il être ainsi ordonné ? Je ne pensais pas que ça existait ! Mais ... Il était déjà venu dans cette pièce ... ça va, je ne suis pas dupe. Il l'a rangée juste avant. Donc, les garçons ordonnés est toujours une espèce morte, qui n'existe plus depuis longtemps. Je regardais le dessous du lit. Je vous parie combien que ma poitrine ne passe pas, hum ? Bon, je tente le coup ... Je me couchais sur le dos, à terre, glissant en-dessous du lit et ... Miracle ! Ma poitrine est passée ! Je me positionnais correctement lorsque je sentis quelque chose de puant contre ma joue ... En tournant le visage, je vis une chaussette, puant la mort ... PUTAIN ! Maman, je vais mourir étouffée !


Par multiples acrobaties, je réussis à la chaussette et la faire sortir de sous le lit.


« Tiens. Une rescapée puante. »


J'attendais donc un moment, puis on frappa enfin à la porte. Les voilà ... Bon ... Espérons que ce plan classique, mais rusé, marche ... J'espère surtout qu'il n'aura aucun problèmes de ma faute ... Et qu'il ne m'oubliera pas sous son lit par après ... Ce serait con, ça ... Je n'ai pas envie de finir comme sa chaussette, moi !
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 23:43 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

Après s'être réfugiée sous le lit – non-sans difficulté du fait que le volume de ses attributs féminins étaient... importante !, je commençai à me changer et à enfiler mon pyjama. J'entendis l'invitée se débattre avec je ne savais quoi puis je vis une de mes chaussettes violemment expulsée d'en dessous mon lit. La scène me parut comique et je souriais de manière narquoise.

« Toutes mes excuses, petite lady ! »

Je fermai la lumière puis quittait ma chambre avant de rejoindre le salon. Je fis quelques rangements puis vint l'heure fatidique : on frappa à la porte !

Vous-rendiez-vous compte ? Ils avaient FRAPPÉ à la porte au lieu de SONNER comme tout le monde ! Je fus presque choqué et dégouté des policiers qui n'avaient peut être aucune sonnette chez eux. Non mais les ingénieurs avaient tant travaillé pour mettre en place un dispositif intelligent permettant de prévenir qu'il y avait des invités qui attendaient à être reçus, et ces policiers avaient décidé de frapper !

Mais je n'avais pas le temps de le lamenter sur ce problème fort ennuyeux d'avoir été frappé au lieu d'avoir été sonné, le temps pressait et les policiers attendaient. Le temps d'attente a pu laisser croire aux hommes que j'étais en train de me lever.

Puis, j'ouvris, toujours secoué par le fait qu'ils avaient frappé au lieu de sonner et me voilà face aux hommes en uniformes.

« Bonsoir jeune homme. Excuse moi de te réveiller en cette heure si tardive. Tes parents sont-ils là ? »

Je jetai un coup d'œil sur les agents. Ils avaient l'air sympathique ma foi.

« Euh... Non non, je suis seul. Mais pourquoi ? Ils ont fait quelque chose ? O_O feignis-je de manière surprise
— Non non, ne t'inquiète pas ! me répondit le deuxième agent, en retrait, c'est juste que nous recherchons quelqu'un...
Euh... Qui ça ?
— TA MÈRE ! vociféra un gros, au fond de la file
— Calme toi Raoul ! --' »

Quelle éducation.

« Je te prie de l'excuser. me dit le premier, sourire aux lèvres. Peut-on enter ?
Euh........ Oui oui ! Bien sûr ! Entrez Very Happy »

Les trois policiers entrèrent. Ils longèrent le très court vestibule puis regardèrent le salon.

« Vous voulez boire quelque chose ? Café ou...
— Du CACA wesh ! s'exclama le gros
— Euh... Du café pour moi Smile
Pareil. fit le dernier, remarquant la veste de Eillya, tu as une très jolie veste jeune homme. C'est à toi ? »

Merde.

C'était le mot pour décrire la situation, donc je le répète :

Merde.

C'est bon vous avez compris ? ._.

Cette sotte d'Eillya avait oublié sa veste sur le porte manteau ! Ah non, c'était moi ? ._.

« Et ce café, c'est pour toi jeune homme, à cette heure-ci ? »

Double merde.

C'était le nouveau mot pour décrire la situation, donc je le rép... ok ok j'ai compris è_é

« Eh bien la veste appartient à une voisine, elle est passée chez moi avant de rentrer mais elle a oublié de boire le café que j'ai fait...
Ce café me semble pourtant chaud encore !
Euh j'voulais dire, elle est partie alors que je venais de terminer le café... »

** Ils me croiront pas, ils me croiront pas °° **

« Oh c'est juste ça ^.^ »

J'n'en revenais pas O_o

« Alors nous rapporteront cette veste pour toi à ta voisine dans ce cas ^.^ »

Ce policier n'était pas dupe ma parole. Les deux autres étaient silencieux et commençaient à comprendre où celui qui semblait être le chef de groupe voulait en venir.

Moi et Eillya étions dans le triple cacaprout.

« Eh bien je...
Où est-elle ? me coupa-t-il, l'air grave.
De qui parlez-vous m'enfin ? »

Je commençai à être gêné.

« Bon arrêtez-le ! »

Les deux hommes m'empoignèrent puis m'allongèrent de force au sol. Je fis mine de me débattre car avec ma force d'archange, j'aurais facilement réussi à me défaire de ces fragiles mortels. Ils menottèrent mes poignets puis le chef reprit :

« Raoul [le gros], fouille dans la chambre, toi vas dans l'autre pièce ! »

Lorsque les sbires se dispersèrent, ne me maintenant plus au sol, je me mis en position assise puis, l'agent en chef souriant, s'approcha de moi avant de s'accroupir afin d'être à mon niveau :

« Eh bien jeune homme ! Je te conseille de nous dire au plus vite où tu as caché celle qu'on recherche !
Je ne vois pas de qui vous voulez parler !
Inutile de jouer à ce jeu, nous finirons par gagner de toutes manières ! »

C'est-ce qu'il croyait.
_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Lun 31 Déc - 00:20 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

J'entendais des voix, des claquements, de toutes sortes ... Putain ma veste ! Et le café ... Et ... C'était quoi ce bruit ?! On aurait dit quelqu'un que l'on plaquait au sol ... Oh, purée, j'espère que Basile va bien ... Soudain, la porte s'ouvrit et j'entendis une voix que je connaissais déjà ... X ! Comment avait-il survécu ?! Je voyais des pieds, énormes, soit dit en passant. En les voyant, je me reculais de l'autre mais ils allèrent de ce côté, fouillant le moindre recoin. Je déglutissais. Donc c'était bien le lycéen qui était capturé. Bande de salauds ... Sortant avec la discrétion et l'agilité d'un chat de sous le lit, je me redressais, face à ce ... CE SUMO ! Je plaquais ma main contre sa bouche, l'électrocutant pour le rendre inconscient. Je lui prenais son pistolet, l'armant. Je m'approchais de l'entrée de la chambre, accroupie. Je mettais dans ma ligne de mire le monsieur X, qui était dos à moi, mon ''sauveur'' assis en tailleur, je suppose, menottés. J'allais tirer lorsqu'un canon de pistolet se posa sur mon front.


L'homme en uniforme souriait. Purée, je l'avais pas vu ! Désolée, mon grand, tu vas avoir mal ... Je lui donnais un coup de poing dans les parties intimes, l'électrocutant en même temps. Je te plains, mon grand ... Paix à ce qui devait être tes futurs enfants. Je me relevais, monsieur X me menaçant lui aussi de son arme.


« Vous me suivez ?! C'est pas possible autrement ! Et vous voulez quoi à ma famille ?! Je sais bien que vous êtes de mèche avec l'autre vampire bizarre ... »


Il tira, mais je m'abaissais, évitant la balle. Mais il en profita pour m'attraper par la gorge, me collant au mur. Je lâchais l'arme, qui, comme elle n'était pas sur la sécurité, tira un coup sur l'homme à terre, à qui j'avais grillé les bijoux de familles. Il serrait sa main autour de ma gorge, je ne savais plus respirer ... Une idée électrifiante me vint à l'esprit ... J'électrocutais l'homme assez pour qu'il me lâche, je reprenais les deux armes, ayant piqué aussi celle de Monsieur X, et me dirigeais à reculons vers Basile.


« Si vous me disiez une bonne fois pour toutes ce que vous me voulez ?! Je voudrais bien vivre tranquille ... »


Je m'abaissais derrière l'adolescent, je lui écartais les poignets, tirant un coup sur les menottes pour le libérer. Je me relevais ensuite, pointant l'homme de mes canons, je m'avançais vers lui, doucement. Mais le gros revint, ayant repris connaissance ... Je les menaçais tous les deux ... Le sumo prit l'arme de son collègue et la pointa vers moi ... Mais, c'était trop bas et trop derrière moi ... Mon coeur rata un bond, oh non ... Juste le temps de poser les armes, pour éviter des balles perdues et de me lancer vers le lycéen, qu'il tirait. Je tombais sur l'adolescent, la balle étant rentrée dans mon épaule ... Je me redressais avec difficulté ... Mon bras, où l'épaule était touchée, ne bougeait plus. Je les regardais.


« Bande de lâches ... S'attaquer à ce lycéen ... Vous êtes tombés si bas ? »


Le gros remit son arme en direction de l'enfant.


« Retentes ça et tu es mort ! »


En même temps que mes mots, le tonnerre gronda. Mais il ne pleuvait . Il ne neigeait plus. Un éclair tomba juste à côté de l'immeuble ... Je n'avais jamais eu ça, auparavant ... Ne plus contrôler ma foudre à ce point ... Un autre éclair zébra dans le ciel, un grondement se faisant entendre. On pouvait voir sur mon corps de petits éclairs, zébrant mes habits et ma peau, alors que mon épaule saignait de plus en plus.
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Lun 31 Déc - 00:58 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

Tant de choses s'étaient passés en si peu de temps. Très facilement, Eillya avait su neutralisé les deux sbires d'une facilité déconcertante. J'aime les femelles habiles :hohoho:

Puis lorsqu'intervenu le chef, les choses se devinrent plus compliqués.

« Vous me suivez ?! C'est pas possible autrement ! Et vous voulez quoi à ma famille ?! Je sais bien que vous êtes de mèche avec l'autre vampire bizarre... »

Il me sembla alors que cet agent et Eillya se connaissaient. Sur le coup, j'ignorais ce qu'ils avaient vécu par le passé, se pouvait-il que c'était une affaire de cœur ? O_O
L'intéressé ne répondait pas, il s'apprêtait à étrangler Eillya, qui eut la bonne idée d'électrocuter son ravisseur.

« Si vous me disiez une bonne fois pour toutes ce que vous me voulez ?! Je voudrais bien vivre tranquille... »

L'intéressé demeurait toujours interdit, continuant d'agir dans le but de capturer l'Invierno.
Puis les rapports de force s'inversèrent. Désormais, Eillya avait deux canons pointés sur le fameux agent, il était à notre merci, jusqu'à ce que ledit Raoul reprit connaissance et pointa à son tour son arme ma protégée (ou ma protectrice vu la situation actuelle). Il rata de peu mais s'apprêtait à tirer sur... SUR MOI O_O'

Me relevant rapidement, j'allais faire appel à mon pouvoir, Barrière Ultime, qui consistait à créer un voile de lumière invincible, encaissant n'importe quelle type d'agression. J'étais prêt à lever les bras et à fermer les yeux pour l'invoquer ! Mais je sentis alors ce qui semblait être les volumineux seins de mon invitée collées contre ma poitrine — ce qui ne manqua pas de me rendre très très gêné, cette situation aurait certainement plu à un certain Elias, me poussant afin d'éviter la balle qui était prête à se loger dans mon enveloppe charnelle.

À terre, Eillya se releva non sans mal – oh non, elle s'était encore blessée ! – puis condamna l'acte du sumo.

« Bande de lâches... S'attaquer à ce lycéen... Vous êtes tombés si bas ? »

Le gros cochon allait réitérer son acte.

« Retentes ça et tu es mort ! s'exclama-t-elle, d'un ton et d'un regard menaçant qui aurait effrayé n'importe quel adolescent de ce monde »

Un puissant éclair traversa la fenêtre et son tonnerre ne manqua pas de surprendre toutes personnes – à l'exception de l'invocatrice bien sûr – présentes. Mon cœur se mit à battre très rapidement d'un coup. Eillya arborait toujours un regard menaçant (qu'elle avait l'instinct maternel pour protéger ses petits, hohoho).

Un second éclair traversa les fenêtres. C'était très impressionnant de voir ces phénomènes se produire aussi prêt de sois. À chaque fois que la foudre s'écrasait près de nous, on ne manquait pas de ressentir l'élévation instantanée de la température (car la foudre peut atteindre 30 000 °C, je vous le rappelle !) qui redescendait aussitôt.

Le corps de Eillya commença ensuite à grésiller et elle saignait de plus belle. Il fallait faire quelque chose, et vite ! L'électricité pouvait-il remplacer le sang ? J'en doutais.

Un instant de silence régna dans l'appartement.

« Eh bien... Tu me vois content de savoir que tes pouvoirs puissent être aussi surprenant, jeune Invierno. »

Le visage du mystérieux agent devint moqueur.

« Toutefois, mon fantôme reviendra te hanter à chaque fois que tu me tueras de ta foudre ! À chaque fois que tu me tueras, je reviendrais te voir d'entre les morts ! »

Cet homme commençait prodigieusement à m'énerver. Je me relevai, voyant le corps de Eillya continuant à se vider de son sang, à devenir plus électrisant. Il fallait mettre un terme à cette rencontre. Ce "policier" me semblait inquiétant ! Que voulait-il à Eillya bon sang ?!

Le gros porc semblait insensible au comportement suspect de son chef. Il avait le regard vide, l'arme toujours pointée sur nous. Il se passait là des choses étranges sur Terre ! Cet enchaînement d'évènement, enfin, brisa ma longue période de déprime. Il y avait pour une fois, depuis deux siècles, enfin de l'action qui raviva mon adrénaline !

Toute cette histoire ne faisait que commencer !

Mais je fus rapidement rappelé à l'ordre par ma conscience. Je devais mettre de côté mon excitation et m'occuper de Eillya. Alors, d'un ton presque inquiet :

« Euh... Eillya, ça va ? Je sais pas si tu sais mais tu commences à griller le parquet ._. »
_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Lun 31 Déc - 13:52 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

« Eh bien... Tu me vois content de savoir que tes pouvoirs puissent être aussi surprenant, jeune Invierno. »


Quel idiot ... Plus il va parler, plus je vais m'énerver ... En plus, un électromancien est puissant ... Pas autant qu'un pyromancien, mais il est tout aussi dangereux à cause des orages ... Il commençait même à se moquer de moi.


« Toutefois, mon fantôme reviendra te hanter à chaque fois que tu me tueras de ta foudre ! À chaque fois que tu me tueras, je reviendrais te voir d'entre les morts ! »


Pourquoi faire tout ça juste pour ma famille ? Qu'a-t-elle de si spéciale ? Un éclair plus puissant que les autres tomba sur la place, si ça continuait, j'allais me tuer en utilisant toute ma réserve magique ... Basile vint me parler, presque inquiet.


« Euh... Eillya, ça va ? Je sais pas si tu sais mais tu commences à griller le parquet ._. »


Sa voix me calma, calmant ainsi le sang, qui avait coulé rapidement à cause de l'énervement qui m'avait emparé. L'électricité aussi se calmait, la plus grande partie de ma réserve magique s'étant rapidement épuisée à cause des éclairs ... À cause de la perte excessive de sang et de magie, je tombais à genoux ...


« Oui, disons qu'il y a pire ... Et toi ? »


Je respirais rapidement, comme épuisée ... Je voyais le sumo prêt à tirer ... La seule main utilisable que j'avais, se leva et un éclair en sortit, partant droit sur le gros qui n'eut pas le temps de bouger. Il mourut griller ... Alors que, moi, je tombais, complétement épuisée par la magie que j'avais utilisée. Comme si j'allais aussi facilement ! De mon bras utilisable, je me relevais, regardant monsieur X. Je m'apprêtais à envoyer une dernière décharge vers lui quand toutes mes forces me quittèrent. Je fermais les yeux, tombant complétement. Je perdis alors connaissance ... Putain ... Tout ça pour sauver cet ado ...
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Lun 31 Déc - 23:57 (2012)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

Cinq minutes de plus et j'aurais dû payer les travaux pour rénover le parquet qu'elle était en train de brûler. Heureusement, ma sainte personne la raisonna et elle se calma. Pour cause, le sang coulait de manière moins abondante mais elle semblait fort affaiblie en tombant sur ses genoux.

« Oui, disons qu'il y a pire ... Et toi ? »

Ma foi, jusqu'à ce que le sumo s'apprêtait à m'exécuter avant d'être arrêté puis grillé par Eillya, j'allais fort bien. L'agent en chef, le reste qui était encore vivant, commençait à s'approcher de nous mais fixait Eillya d'un regard mystérieux. Cette dernière tenta de l'éliminer lui aussi mais il semblait que ses forces le lâchaient au mauvais moment. En effet, il a fallu qu'elle nous abandonne au mauvais moment.

« Eh bien jeune homme, je pense qu'il est temps que tu nous laisses un moment. »

Que devais-je comprendre par là ? Qu'il avait l'intention d'emporter Eillya, de s'entretenir avec elle – ce qui semblait peine perdue au vue de son état actuel – puis de la ramener gentiment dans l'appartement saccagé ?

L'homme en question leva le bras gauche puis ferma les yeux un court un instant. Lorsqu'il les rouvrit, il commença à s'approcher.

« Ne ! Ne vous approchez pas ! »

L'homme fut surpris, voir presque choqué de m'entendre parler.

« C'est ! Ce n'est pas possible ! »

Je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire. Qu'est-ce qui n'était pas possible ? L'agent, nous fixant des yeux, recula d'un pas, l'air très surpris. Je commençai à me retourner pour voir si c'était un fantôme derrière moi qui était la cause de cette réaction : que dalle.

« Vous allez vous expliquer ?
Tu ne peux être un Mortel si tu parviens à ignorer mon pouvoir de figer le temps ! »

Cet homme avait l'immense pouvoir de figer le temps présent ? Je jetai un coup d'œil sur Eillya. Le sang de cette dernière avait cessé de couler, pis encore : on aurait dit qu'il s'était figé !

L'inconnu, bien que surpris aux premiers abords, repris ses esprits puis poursuivit, d'un ton élancé :

« Qu'est-ce que tu es ? Un ange ? Un démon ? »

Cet aveux nous apprit que son pouvoir n'affectait ni ange ni démon. En d'autre terme, il était inutile contre moi même, qui était archange.

Comme le temps était figé, je n'avais plus besoin de dissimuler ma véritable apparence. Je commençai à fermer les yeux, puis, deux gigantesques paires d'ailes transparentes, tintées de rouge, se déployèrent de mon dos – ne manquant pas de déchirer mon pyjama – et mon sceptre doré sortit de ma manche droite – qui elle aussi fut déchirée de par cet évènement.

« Mon nom véritable est Mercure ! Mercure Yggdrasil, archange et super-représentant de Dieu sur Terre !
Eh bien, en voilà une coïncidence ! Après l'ange du gouvernement, l'archange des appartements ! se moqua-t-il
Vous me semblez avoir la langue bien pendue pour un Mortel !
Sa sainteté m'en voit navré ! continua-t-il de se jouer de ma personne
Vous avez évoqué "l'ange du gouvernement", aviez-vous rencontré un certain adolescent de mon âge, aux cheveux d'or ? »

L'intéressé se mit à rire doucement.

« Peut-être bien que oui ! Mais je ferais mieux de vous laisser cette fois-ci, je ne m'attendais pas à ce que Eillya soit aussi puissante. De plus, je ne m'étais pas préparé à l'éventualité où je rencontrerai, un archange en personne ! Héhéhé

Quant au vampire dont Eillya a parlé, dites lui à son réveil que je n'ai pas pour habitude de collaborer avec une chauve-souris.
»

L'agent jeta une bombe fumigène, m'aveuglant durant une bonne minute. Lorsque je pus de nouveau voir, après avoir ouvert toutes les fenêtres, je constatais que le lâche avait disparut. Probablement avait-il prévu de nous attaquer ultérieurement ?

De toute manière, le sang d'Eillya se remettait à couler, signe que le temps avait repris son cours. Rapidement, je sais le trousseau de soin posé sur l'étagère près de moi puis commençai à la soigner. N'était-ce pas malin, si tôt soignée, d'être à nouveau blessée ?
Quoi qu'il en était, l’hémorragie était stoppée et je soupirais de soulagement. Je la porta jusqu'à mon lit, prenant soin de la couvrir – n'ayant pu m'empêcher de remarquer le généreux volume de ses seins, j'en connais qui en aurait profité pour peloter – puis retournai au salon. Qu'allais-je faire à présent des deux cadavres des policiers morts ? Je ne pouvais pas les garder chez moi alors je pris la décision de quitter temporairement mon domicile, le temps d'emporter les corps, à travers les airs, vers un cimetière où je les jetai comme de vulgaires viandes.

« Puissent vos âmes reposer en paix. murmurais-je, examinant les cadavres avant de faire le signe de la croix »

Je revins rapidement chez moi, pris le temps de bien nettoyer le sang qui était par terre et rangeais les affaires qu'ils avaient fouillé. Lorsque tout fut terminé, il était aux alentours de trois heures du matin. Je fus pris d'une grande fatigue, puis je me laissai tomber sur le canapé, le temps d'un sommeil bien mérité...
_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Mar 1 Jan - 22:57 (2013)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

Doucement, je me réveillais ... Une douleur lancinante dans l'épaule ... Je grognais, ouvrant doucement les yeux ... Où est-ce que je suis ...? Ah oui, chez ce lycéen, Basile ... Je me redressais, massant mon épaule. Doucement, je me rappelais des évènements de la veille. Tout avait dû rentrer dans l'ordre après mon évanouissement. Je me passais les mains dans les cheveux, soupirant. Je me levais, refaisant rapidement le lit. Je sortais ensuite de la pièce. Rapidement, je pouvais voir le lycéen, encore dans les bras de Morphée. Je souriais puis regarda d'un bref coup d'œil la pièce. Il avait tout rangé, avant de s'endormir, je parie ... Je levais les yeux au ciel, retournant dans la chambre. Je prenais l'une des couvertures, celle qui gratte le moins, et revenais, le couvrant. En faisant cela, je remarquais son pyjama, déchiré de part et d'autres ... Que s'était-il passé lors de mon inconscience ?


J'ai vite haussé les épaules. Remarquant, quand même, aussi vite que je puais le fauve et le sang à plein nez. Deux odeurs qui me sont insupportable ... Alors, même sans demander l'accord, chose que je n'allais pas faire, car sinon je devrais le réveiller et je pense qu'il a veillé tard pour tout remettre en ordre, je partis chercher ce qui devait être la salle de bain. Même si c'est un garçon, j'espère bien qu'il ait une douche. Ou, au moins, un évier ... Or celui de la cuisine ! Je ne me laverais pas là ! Car la cuisine n'est séparé par rien du tout ... Quitte à puer toute la journée, je ne me laverais pas dans cet espace ouvert !


... Oublions mon instant de ''je râle car je viens de me réveiller'', puisque j'ai enfin trouver la salle de bain ! Une salle de bain assez moderne. Douche à commande vocale et tactile, un évier, un miroir ... Une salle de bain moderne de 2553. Je cherchais dans les armoires, pour trouver une serviette, lors de ma sortie de douche. Après le deuxième tiroir, j'en trouvais enfin une ! Je la déposais juste à côté de l'évier, où vinrent la rejoindre mes vêtements. J'entrais dans la douche, refermant le rideau de celle-ci derrière moi, ne sait-on jamais. Je commençais à faire couler l'eau, à température moyenne. Je faisais d'abord disparaitre toutes traces de sang de mon corps. Je passais ensuite mes cheveux à l'eau, pensive ...


Qu'allais-je faire après ? Je me rhabillerais et partirais rapidement ... Attendant tout de même que mon hôte et sauveur se réveille, pour ne pas paraitre plus impolie que je ne le suis déjà. Et je rentrerais sûrement, à la MM. Oui, un bon programme ... Mais que faire après ...? Je me le demande bien ... Éviter Lizzie ? Pourquoi pas ... Non, sûrement. Elle allait me poser trop de questions à mon goût ... Beaucoup trop ...


J'entendis la porte s'ouvrir ... Certainement un courant d'air, il avait laissé les fenêtres ouvertes ... Et je repartais dans mes songes, profitant de la tiédeur de l'eau pour me revigorer.
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Mer 2 Jan - 00:39 (2013)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

Le soleil était déjà levé alors que mes paupières commençaient à s'ouvrir et j'entendis le son de l'eau qui coulait dans ma salle de bain. Mon invitée devait prendre une douche. Me levant, je repliais soigneusement la couverture que Eillya avait probablement mis sur moi durant mon sommeil puis je me dirigeai vers ma chambre. Le lit était refait – mais alors rapidement ! – et une légère odeur de sang et de fauve se sentait. J'ouvris alors la fenêtre puis repartis au salon, en direction du coin cuisine. Je commençai alors à préparer le petit déjeuner. Je sortis les biscottes, le beurre, le pot de confiture, les assiettes et les ustensiles. Je mis en marche la cafetière et la théière puis sortis les fruits du frigo. Je devais l'avouer, j'avais une faim de lion à chaque réveil et puis, le petit déjeuner n'était-il pas le meilleur moment de la journée ? Enfin, je commençai à préparer la table.

Voyant qu'elle n'avait toujours pas fini, j'ouvris la télévision. Aux informations :

« Cher téléspectateur, bonjour ! »

C'était le traditionnel présentateur TV payé 50 000 insignes par mois.

« Aujourd'hui, la préfecture nous annonce la mort d'un jeune enfant, Kévin, âgé de quatorze et retrouvé mort vampirisé dans la salle de cours. Des traces de semence ont été retrouvées et le professeur, une femme enseignant l'allemand depuis cinq ans, a été mise en garde à vue ! Elle serait soupçonnée de vampirisme et de viol. »

Les vices des Mortels m'étonneraient toujours. Après dix minutes, j'eus l'idée de prévenir mon invitée que je l'attendais pour petit-déjeuner ! De toute manière, pourquoi aurais-je dû faire preuve d'une telle politesse alors que ça n'avait pas l'air réciproque jusque là ? Parce que c'était une femme pardi ! Et que les femmes se vexaient facilement si on ne les attendait pas !

Silencieusement et d'un pas furtif, je me dirigeai vers la salle de bain, puis je commençais légèrement à ouvrir la porte. Glissant un œil, j'aperçus la silhouette de Eillya à travers le rideau douche. Une sensation dont je ne vous décrirai pas s'empara de moi, j'étais donc moi même victime du vice des Mortels ? O_o

Alors très rapidement, j'ouvris grand la porte puis m'écria :

« LE PETIT DÉJEUNER EST PRÊT ! »

Et je claquai aussitôt la porte avant de m'y appuyer derrière, sur le dos, respirant comme si j'étais essoufflé. Reprenant mon calme peu à peu, je soupirai puis partis m'asseoir devant la table à manger. J'allais commencer à manger...
_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Mer 2 Jan - 22:32 (2013)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

Le grand :


« LE PETIT DÉJEUNER EST PRÊT ! »


Me fit rapidement comprendre que, non, ce n'était pas un courant d'air. C'était Basile qui avait ouvert la porte ... Normalement, j'aurais pris le premier shampoing à ma portée et l'aurais envoyé direct dans son joli petit minois, mais, là, non, je restais statique, mes joues me brûlant doucement. J'étais gênée que cet adolescent ait pu voir, rien que l'ombre de ma silhouette ... NUE, surtout ! En entendant la porte claquée aussitôt, je me rinçais rapidement, sortant de la douche. Prenant la serviette, j'entrepris de vite me sécher. J'essorais mes cheveux, au-dessus de l'évier, me regardant dans le miroir. Je me rhabillais ensuite, pliant la serviette correctement et la mettant sécher. Dans mon pantalon, je trouvais un élastique, attachant ainsi mes cheveux en une queue haute. Il ne me restait plus que ma chemise à enfiler ... Mais, ce serait bête de la remettre, alors qu'elle est pleine de sang et que je viens de me laver.


La pliant en la posant sur l'une des armoires pour la reprendre tantôt, je commençais à farfouiller. Car tout le monde fait la même chose. Au moins, un vêtement traine dans la salle de bain ! Je ne sais pas pourquoi mais c'est comme ça. Donc, je fouillais la salle de bain, à la recherche d'un tee-shirt ou d'un sweat laisser comme ça, par oubli. Je finis par en trouver un. Un simple tee-shirt noir. Je l'enfilais et me rendais compte qu'il n'était pas si chétif que ça. Bien que je sois un peu plus grande que lui, le tee-shirt est large. Voici les preuves, d'abord le col est tellement large qu'il laisse entrevoir une partie de mon épaule, ensuite, les manches sont si longues, qu'on ne voit que la partie inférieure de mon tatouage.


Je sortais enfin de la salle de bain, allant vers la table de salle à manger, il était déjà assis, mangeant. Je le comprends, combien de temps a-t-il attendu ? Presque gênée, je lui adressais ces mots :


« Hum ... Je t'ai emprunté un tee-shirt. Ça ne fait rien ? »


Je m'asseyais, gênée par le fait que je porte un de ces tee-shirt et en me rappelant qu'il m'avait vu sous la douche ... Je regardais ensuite ce qu'il y avait à table ... Oh purée, il a préparé ça pour un régiment ? Enfin, je parle mais je peux manger un paquet de céréales plus une pomme plus trois pains au chocolat ... Et je ne prends pas un gramme ! Je sais, je suis une ogresse ... Et alors ? J'aime manger et j'ai souvent faim. C'est peut-être en rapport avec ma magie ? Ou les efforts physiques que je fais ? Bonne question ...
Revenir en haut
Mercure Yggdrasil
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 45
Ange Masculin Barrière ultime
Insignes: 43
Bénéfices: 0,96

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 23:54 (2013)    Sujet du message: [Duo] Chez moi Répondre en citant

L'invitée, après être – enfin – sortie de la salle de bain vint me voir, presque gênée :

« Hum... Je t'ai emprunté un tee-shirt. Ça ne fait rien ? »

Comment ? M'emprunter un tee-shirt ? Et elle me demandait ça comme ça, comme si de rien n'était ? VOUS AUSSI ?
Très bien, il est temps de vous expliquer quelque chose.

Emprunter un vêtement d'un archange constitue la plus grande aberration qui puisse exister, équivalent au plus haut crime commis de tous les temps ! Il est ainsi nécessaire, de rappeler à notre très chère invitée, qu'il est strictement et formellement interdit de vêtir mes habits sans mon consentement, autrement, la Congrégation ne saurait la tolérer au paradis céleste. Il faut donc absolument la punir et lui montrer qu'il ne faut pas recommencer, en n'omettant pas de lui rappeler mon mécontentement.

« Bien sûr, ça ne me dérange pas. fis-je, désintéressé »

Pardon ? Je devais être en colère ? NON ! Vous m'aviez cru :')

« Dépêche toi de manger, les tartines vont refroidir. Je vais te faire ton café. »

Toujours d'un air désintéressé, je me levai, tartine au beurre-confiture en bouche, je parti en direction de la cafetière posée sur l'espace-travail de mon coin cuisine adoré. Le café prêt, je le ramenai puis le posait devant mon invitée avant de retourner à ma place.

« Eh bien Eillya, je ne pensais pas que tu m'attirerais autant d'ennuis. »

_________________
« La Guerre est la solution des imbéciles. »
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:30 (2018)    Sujet du message: [Duo] Chez moi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> L'Eglise de "La Flèche du Point du Jour" Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange | Modified by Nhil
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com