Protocole SE Index du Forum
Protocole SE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[duo Valkan et Near] La peluche de Noël
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> Le Quartier Pauvre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 26 Déc - 21:09 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Ding ding ding ! Oh ! oh ! oh ! oh !... Putain j’en ai marre de ces exclamations à la con… Non c’était pas dans le texte il ne fallait pas l’écrire ! Enfin… C’est Noël, une fois encore ! Fais chieeeer… Si je suis bien d’accord avec cette saloperie de félin, c’est que Noël, c’est bien chiant ! Ouiiii d’accord, il y a la fête, le grand repas, et surtout les cadeaux ! Mais à côté, t’as ta famille pour t’emmerder, les milliards de visites à effectuer, et la cinquantaine de SMS qu’on t’envoie pour dire « JOYEUX NOËL » et où tu réponds « NOYEUX JOËL » tellement t’as envie de te tirer une balle, encore plus quand ta facture arrive par la suite, à moins que tu aies deux de QI pour avoir des SMS gratuits… Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, alors évitons de les frustrer…

« De plus en plus libertin ce narrateur… D’ici le vingtième RP, je ne sais pas ce qu’on pourra en faire… »


Non mais pour qui il se prend le félin ? Ce n’est pas parce que monsieur a pu dormir avec son petit ange qu’il aime qu’il peut tout se permettre ! Tiens, pour la peine, avec la belle connerie que tu viens de sortir, les enfants, ils se réveillent, ils te remarquent et dans un hurlement de joie qui viennent réveiller Near et Nicolas, tu sers de peluche que l’on câline et caresse, en étant pris pour le cadeau du Père Noël !

Après un petit moment, qui dura une éternité pour le félin qui déprimait dans son profond intérieur, il éternua ! Une deuxième fois… Une troisième… Dans un effort surhumain, il dut se détacher de tous pour s’éloigner. Son museau était sec… Tout portait à dire qu’une fièvre avait débuté… Fallait pas m’emmerder ! Ah ah ah ah !

Aussitôt, plus aucun enfant ne voulait s’approcher de lui, ils créaient des rumeurs comme quoi ils attraperaient une maladie qui pourrait les tuer ou je ne sais quoi d’autre… Enfin… Des conneries surtout… Mais ils y croyaient ferme ! C’est bien ça le souci de la grosse bête…

Néanmoins, les seules personnes qu’il fixait étaient Nicolas mais surtout Near… Il ne savait pas ce qu’il avait, mais il voulait réellement le savoir. C’est pourquoi son regard était vers la personne qu’il considérait comme maitre... Ou plus, le connaissant... Mais bon, c’est aussi surtout parce que je veux le faire chier hein… Il le considère pas comme… C’est juste qu’il l’apprécie parce que comme son Père, il s’est intéressé à lui… Il lui rappelle son père quoi !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Déc - 21:09 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Mer 26 Déc - 22:39 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Near dormait paisiblement au sol, quoique ce ne soit pas très confortable de dormir ainsi directement sur le parterre, enveloppé par une couverture en véritable fourrure de félin d'un roux éclatant, il semblait rêver ou était-ce une façade ? Tous les orphelins étaient rassemblés dans la même pièce, ils dormaient eux aussi paisiblement, sous l'arbre de Noël il y avait tout un assortiment de cadeaux pour les petits orphelins. Qui avait bien pu les mettre là ? Le père Noël, existait véritablement alors ? Encore un mystère que peut-être, peut-être, nous allions résoudre dans cette nouvelle histoire.



    Mais pour le moment, l'heure était aux réjouissances, tous les enfants c'étaient levés et lorsqu'ils virent de nouveau la bête qui avait séjournée chez eux, il firent un nouvel assaut contre celle-ci, la gâtant de câlin et de caresses lorsqu'elle éternua plusieurs fois successivement, et c'est comme la peste qu'il fuirent alors la bête, se cachant pour la plupart derrière les canapés de la salle commune. Tous ces bruits réveillèrent les deux jeunes enfants qui se trouvaient aux côtés de la bête, l'un la prenant pour un matelas, l'autre étant enveloppé par cette dernière, caché derrière l'un des canapés l'un des enfants s'écria pour avertir les deux jeunes garçons que la bête devait être malade. «Charles, Nicolas attention !.. La bête... La bête est tombée malade. Si vous la touchez vous z'allez mourir ! » Devant l'annonce de sa camarade, le jeune Nicolas se précipita à quatre pattes vers l'un des canapés alors que pendant ce temps-là, Near était encore à moitié allongé sur le sol, frottant ses mains sur les yeux pour s'éveiller, il avait bien entendu les avertissements de ses petits camarades, il s'assit alors en regardant la bête, toutes les têtes des enfants pouvaient être visible sur les hauteurs des canapés, observant la scène avec effroi, Charles les regarda en souriant, toujours avec des petits yeux, encore légèrement endormi et leur expliqua. «Il ne faut jamais fuir ceux dans le besoins, même le plus pestiféré à le droit d'être secourus pour son propre salut mes chers camarades...» Charles regarda ensuite la bête en affichant un léger sourire en coin, passant ses bras autour de son cou, des cris d'étonnement émanèrent de la petite troupe d'enfants, alors que Charles faisait un câlin à la bête pour lui dire simplement bonjour... Voyant bien que cette rumeur était mal-fondée... Les enfants réapparurent en rang et s’excusèrent avec une belle synchronisation à l'attention de la bête, l'enfant à la chevelure blanche regarda ses camarades et pour les féliciter, il dit alors. «Et si vous alliez ouvrirent vos cadeaux mes camarades, mh ? » Les bras toujours autour du cou de la bête, il montra d'un geste de la tête la petite pîle de cadeaux à destination des autres enfants. Ils se retournèrent et ouvrirent alors leurs cadeaux en déchirant comme des furies l'emballage qui les dissimulaient, sa poupée à la main, une petite fillette aux cheveux bouclée vient alors voir l'enfant et la bête, demandant à Charles. «Mais... Mais Charles, il y a aucun cadeaux avec ton nom dessus... Pourquoi toi qui est très gentil... Tu n'as pas eu de cadeaux ? » L'un de ses camarades l'interrompit alors et la contredit en même temps. «Mais si, c'est le gros félin qui est son cadeau ! » Un nouveau cri d'étonnement retentit alors dans la pièce. Near se retira de son étreinte contre la bête et expliqua à ses camarades. «Oui en effet, peut-être que cet animal est un présent que ma offert les cieux, le Seigneur nous le diras. » Affirma l'enfant en regardant la bête dans les yeux, lui souriant doucement, plissant joyeusement les yeux.




_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 26 Déc - 23:04 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Ah, ah, ah ! Le plan se déroule à la perfection, les enfants cherchaient à ce que Near et Nicolas s’en aillent eux aussi mais… Mais… Il nous fait quoi le gosse là ? NAAAAAN OUSTE SALE GOSSE !!

«Il ne faut jamais fuir ceux dans le besoins, même le plus pestiféré à le droit d'être secourus pour son propre salut mes chers camarades...»


Sur ces mots, et dans un cri d’étonnement, Near passa ses bras autour de Valkan qui cligna des yeux en le regardant, surpris et légèrement gêné, mais même sans le montrer, l’on peut affirmer qu’il aimait bien ce geste de la part de la personne qu’il apprécie… Enfin, qui sait ce que signifiait ce câlin ?

Soudainement, et peut-être pour le malheur de Valkan… (Son malheur fait mon bonheur T..T Merci les enfants !)… Tous les enfants réapparurent pour se servir de Valkan comme peluche… Mais Near les remballa, non ? Parce que quand ils arrivèrent, il dit :


«Et si vous alliez ouvrirent vos cadeaux mes camarades, mh ? »

Quelle surprise pour ces enfants de voir pour la première fois certainement autant de cadeaux pour eux ! Par hâte, tous partirent pour aller les déballer, et qui c’est qu’est resté ? Bah c’est Near qui gardait Valkan pour lui tout seul !

Il aurait pu se croire tranquille si une fille qui venait de recevoir une poupée ne lui avait pas demandé pourquoi il n’avait pas de cadeau… Et un gentil sacripant répondit que c’était Valkan le cadeau ah, ah ! Un nouveau cri d’étonnement jaillit de la salle alors qu’en fixant Valkan, plissant joyeusement des yeux il répondit :


«Oui en effet, peut-être que cet animal est un présent que m’ont offert les cieux, le Seigneur nous le dira. »

Un silence poignant résida un instant, Valkan regardait le petit garçon totalement étonné, gêné… Un cadeau, lui ? Quelle plaie surtout !

« Un… Cadeau ? Moi ? Pourquoi tu penses ça ? Je ne comprends pas… »

Vous vous souvenez du méchant gamin de la veille ? Il faudrait, parce qu’il profita pour s’écrier à nouveau la même phrase qu’hier… Enfin… Un peu modifiée, mais il gardait le même sujet ! Pour mon bonheur et leur malheur eh eh… Enfin, aussi celui des enfants qui riaient… Se moquaient… Enfin !

«Ils sont z'amoureux la peluche et Charles... Bouh ! »

« M… Mais… Non ! C’est pas vrai ! »

Valkan rosissait des joues, fixant ce même gosse qui était bien resté dans son idée, avant de regarder à nouveau Near, laissant son regard plonger dans le sien.
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Jeu 27 Déc - 22:13 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Alors que Near était gentiment câliné près de la bête, cette dernière se questionna sur un point, pourquoi un félin serait devenu le cadeau d'un ange qui plus est... Peut-être que ce que venais de dire l'enfant à la chevelure blanche quelques minutes avant n'était qu'une sorte de diversion pour ne pas être questionné à propos de la présence de la bête, ce que nous n'allions pas tarder à savoir alors que la bête prononça ces mots.


    « Un… Cadeau ? Moi ? Pourquoi tu penses ça ? Je ne comprends pas… » D'une manière gênée et étonnée par les paroles du garçon, la bête attendait une réponse de ce dernier, ce qu'il fit alors en lui murmurant à l'oreille. «Il ne faut pas que vous soyez gênée ma chère bête, ce n'est que pour justifier votre présence ici... Désolé de me servir de vous de la sorte, puissiez-vous me pardonner. » Demanda l'enfant en caressant doucement la joue de l'animal en écartant sa tête de la sienne, lui souriant toujours aussi gentiment. Alors qu'un petit boute-en-train, le même que la veille au soir, exclama un fait qui n'était peut-être pas sans fondement. «En tout cas au sujet de la bête, bien sûr. Même nous ne pouvions savoir ce qu'en pensait Near à ce sujet... » Il dit alors devant la grande assemblée des enfants... «Ils sont z'amoureux la peluche et Charles... Bouh ! » Et d'un coup, tous les enfants se mirent à rigoler et à se moquer de la bête, surtout, mais aussi un peu de leur camarade Near. Cela le faisait beaucoup rire alors qu'il sentait une certaine chaleur au niveau des joues de la bête poilue, en regardant le visage cette dernière il pouvait remarquer que le teint de sa peau était légèrement plus rouge. Deux choix s’offrirent à lui, soit il contredisait l'enfant ou alors il lui donnait raison d'une quelconque façon, voulant prendre la parole, il fut alors coupé par la bête qui rétorqua. « M… Mais… Non ! C’est pas vrai ! » Elle regarda dans les yeux du petit garçon, celui-ci clignait doucement de ses yeux en souriant à la bête, répondant dans un air très amusé. «Ah bon ? » Et c'est sans attendre, peut-être pour la gêner un peu plus, il posa son nez contre le museau du félin en souriant toujours, regardant le félin en caressant sa joue c'est alors que toute l'assemblée laissa un cri d'étonnement susciter l'attention de toute la salle, c'est ensuite que tous les enfants dirent alors, cette fois en criant d'un air joyeux et légèrement moqueur. «Un bisou ! Un bisou ! Un bisou ! Allez la bête fait lui un bisou ! Bouh !!! »



_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 28 Déc - 00:30 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

« Un… Cadeau ? Moi ? Pourquoi tu penses ça ? Je ne comprends pas… »
Le petit garçon amena ses lèvres aux oreilles du félin qui se dressèrent à la chaleur de son souffle, et au murmure qu’il lui dit :     «Il ne faut pas que vous soyez gênée ma chère bête, ce n'est que pour justifier votre présence ici... Désolé de me servir de vous de la sorte, puissiez-vous me pardonner. »

Valkan pouvait le pardonner, ce qu’il fit comprendre d’un signe de tête, mais lorsque le boute-en-train cité au-dessus arriva pour crier son truc, Valkan se sentait très gêné, et chercha à nier le fait même, alors que dans toute la stupeur l’enfant répondit, même si c’était avec amusement « Ah bon ? », ce qui provoqua un chahut général auquel tout le monde pouvait s’attendre :

«Un bisou ! Un bisou ! Un bisou ! Allez la bête fait lui un bisou ! Bouh !!! »

Il laissa échapper un gémissement comme appel à l’aide et chercha à s’effacer du regard des enfants, mais il pénétra à nouveau l’esprit de l’ange pour lui demander son avis à lui :

*Tu le veux… Toi ?* Il resta face à lui, dubitatif, et tout en versant des larmes nerveuses, il posa d’un coup ses lèvres contre les siennes, essayant d’imiter un baiser humain, lui répétant alors : *Désolé… Désolé… Pas laissé… Le temps de répondre.*

Le félin se retira alors, baissant la tête en cherchant le pardon de l’ange, sans savoir réellement ce que lui en pensait.. Tout cela dans les rires enfantins qui survinrent après un petit choc sur le fait accompli… Ou pour tous ce n’était pas un choc mais il lâchèrent alors un « Beeerk »

Comme je l’avais dit plus haut… Ce félin n’est pas un cadeau… Mais une plaie.
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Ven 28 Déc - 21:53 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Le chahut que provoquaient les orphelins aurait facilement fait criser un adulte très rapidement, mais nous étions entourés d'innocents enfants alors il n'y avait personne pour leur dire d’arrêter, la bête semblait véritablement gênée par la situation, elle en gémissait même, priant peut-être pour que l'enfant à la chevelure lui soit d'une aide précieuse, mais Near ne faisait que rajouter de l'huile sur le feu avec son action précédente et la bête semblait intérieurement recherchait vraiment à ce que cela arrive, peut-être avec moins de public. Sous l'influence des enfants, devait-elle vraiment l'embrasser, du moins sur la bouche ? Intimement, en pénétrant dans son l'esprit de l'ange, elle lui demanda avec sa gêne...


    *Tu le veux… Toi ?* Voulant lui donner une réponse en approchant sa bouche de l'une des oreilles de la bête, cette dernière n'attenda pas plus longtemps pour agir, elle colla ses lèvres contre les siennes en essayant d'imiter les humains, ce n'est qu'après un petit moment qu'elle comprit qu'elle avait agi trop tôt et en restant dans son esprit, elle rajouta. *Désolé… Désolé… Pas laissé… Le temps de répondre.* Elle ne semblait pour autant se retirer si vite des lèvres de Near, celui-ci laissa le félin baisser la tête, en le fixant d'une manière étonnée et peut-être aussi choqué, après tout si elle n'avait pas autant d'affection pour lui, comme elle disait, elle aurait déjà attendue que l'enfant réponde, où elle se serait d'elle-même retirer. Attendant qu'elle relève la tête il continua à la regarder ainsi avant de lui dire. «Il n'était pas nécessaire de le faire là... Noble bête. » Il prit la tête de l'animal avec ses mains et l'embrassa sur le museau, les enfants s’écrièrent une nouvelle fois d'une manière étonnés. «N'ayez crainte, vous n'avez pas besoin de demander pardon. » Souria-t-il en caressant le front de l'animal, regardant ses camarades avec gentillesse. Alors que là dehors le vent soufflait violemment contre la fenêtre, le Seigneur ne semblait pas être aussi enjoué par l'acte de la bête, bien évidemment l'enfant n'y était pour rien.

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 29 Déc - 17:41 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Ah, ah, ah ! La connerie qu’il vient de faire ! Il n’a pas pu se retenir dit donc ! Il a réussi à le choquer l’enfant, c’est bien joué là Valkan, j’applaudis ! Malgré tout, il est dommage que l’ange ne le remballe pas comme la dernière fois… Ça aurait été drôle, deux râteaux en moins d’une semaine !

Valkan se préparait à injurier le narrateur en levant la tête, Near prenant ce geste différemment parce qu’il n’a pas un narrateur chiant, lui dit ces mots, sans le lâcher du regard : «Il n'était pas nécessaire de le faire là... Noble bête. »

Non mais… C’est qui lui pour me voler mon boulot de narration là ? Eh, réponds ! C’est MOI le maitre de l’histoire ! C’est moi qui le fait souffrir ! Eh mais me fous pas de vent CONNARD !

L’enfant prit le museau de l’animal pour y déposer un baiser, dans l’étonnement le plus total de Valkan et des enfants qui furent choqué, baisant son museau, avant d’ajouter : «N'ayez crainte, vous n'avez pas besoin de demander pardon. »

Oh, JE poursuis ! Suite à cet acte de la violation du code des anges..
Les fenêtres tremblèrent dans un violent coup de vent…
.. ET c’était ENCORE la faute à Valkan ! MAIS TA GUEULE !... Enfin…  Il caressait à nouveau le front de la bête… Ça aurait pu venir de ça mais non. Valkan fixait de nouveau l’enfant assez gêné, mais souffla en réalisant une chose… Son esprit était resté connecté à celui de l’enfant, cela faisait un très long moment qu’il ne s’en était pas détaché… Était-ce par ce calme, cette sérénité récupérée ? L’absence de sa haine ?

*Je ne pense pas… Que l’on veuille de moi… Avant que ces orphelins ne perdent leur seule protection contre le froid… Je devrais m’en aller… Loin…*


Des larmes coulaient sur le visage de l’enfant, le félin était à la patte de son départ, il ne lui restait qu’à en trouver la force… Les enfants qui assistaient à la scène commençaient à se demander si la réaction du félin était de leur faute, avec leur réaction…
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Sam 29 Déc - 23:20 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Near regardait alors la manifestation physique des avertissements du Seigneur après l'acte que venait de commettre la bête, ce n'était pas un péché mais le Seigneur voit tout, même dans le cœur des êtres, peut-être que c'était ce que renfermait la bête en elle qui avait ce goût de pêché pour Sa Majesté. L'enfant regardait la pauvre bête qui était en pleurs, la regardant plus d'un air attendrit à son malheur que le regard que posait le Seigneur sur elle. Et de lui même il vient alors lui faire un nouveau câlin en posant sa tête contre la sienne, comme lorsqu'il priait dans la cathédrale, au même moment la bête retourna dans l'esprit de l'enfant pour communiquer avec lui.


    *Je ne pense pas… Que l’on veuille de moi… Avant que ces orphelins ne perdent leur seule protection contre le froid… Je devrais m’en aller… Loin…* L'enfant la regarda de nouveau après s'être retiré, souriant en coin il lui réponda... «Notre Seigneur ne désir pas que vous partiez. Noble bête. Et puis la chaleur sera toujours présente dans leurs cœurs même dans le plus froid mois de Décembre. Le Seigneur vous avertis simplement de faire bien attention à vos agissements, là-dedans... » Dit l'enfant en caressant sa main droite contre le torse de la bête, au niveau de son cœur tout en gardant son sourire. Les enfants regardaient la scène comme si elle était digne d'un véritable conte que nulle être, même nous la narration, pourrions troubler le doux ou mauvais présage... Near passa alors sa main dans sa chevelure pour se recoiffer ne serait-ce que moyennement, pour éviter d'avoir des piques un peu partout avant d'afficher un visage joyeux à l'attention de la bête poursuivant par. «Désirez vous-vous laver noble bête ? Nous allons devoir tous aller nous laver de toute manière, nous sortons cette après-midi. N'est-ce-pas mes camardes ? » En tournant la tête vers ses camarades il n'y avait plus personne et la porte d'entrée du salon était grande ouverte, l'enfant souria et poursuivit alors. «Quelle bande de joyeux sacripant. »

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 30 Déc - 11:53 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

De nouveau un câlin, comme à l’Eglise… Valkan souriait malgré ses obscures pensées, trouvant du réconfort dans les événements le troublant, mais où l’ange lui apporta sa lumière. Laissant Valkan se retirer, il s’étira avant de lui dire :

«Notre Seigneur ne désire pas que vous partiez. Noble bête. Et puis la chaleur sera toujours présente dans leurs cœurs même dans le plus froid mois de Décembre. Le Seigneur vous avertis simplement de faire bien attention à vos agissements, là-dedans... » Il posa sa main sur le cœur de Valkan, qui semblait battre anormalement vite.

L’enfant se recoiffa en souriant, fixant toujours Valkan… Les enfants restaient autour, mais l’occasion n’était pas encore assez trouvée pour les faire casser ce qui se déroulait en ce moment.

«Désirez-vous vous laver noble bête ? Nous allons devoir tous aller nous laver de toute manière, nous sortons cette après-midi. N'est-ce-pas mes camardes ? »


Tout le monde sortit dehors, rapidement, il ne resta que Near et Valkan, qui semblait enfin retrouver la parole :

« Faire attention… Parce que… Je ne dis pas que je t’apprécie ? » Un coup de vent frappe contre la fenêtre. « Que je t’aime ? » Il fixa la fenêtre… Rien… « Me… Laver ? Avec… Toi ? Vous ? J’ai… L’habitude de nettoyer ce qui peut avoir de mauvaises odeurs mais vos machins d’humains…  Je sais pas m’en servir… »

Un enfant arriva en trombe comme Near et Valkan n’étaient pas encore parti les rejoindre.

« Charles, Charles ! C’était à moi de prendre la douche cette fois ! »

Il repartit… Intervention inutile, quoi qu’il laissait prétendre être le seul à pourvoir s’en servir…

«Quelle bande de joyeux sacripants. » dit Near.

Si nous nous rendons à la salle de bain de l’orphelinat, l’on peut remarquer un bain-douche vieille de quelques siècles certainement, un ou deux, dont l’eau chaude ne marche apparemment presque plus et l’eau froide ne laisse l’eau courante juste assez que pour remplir la baignoire juste en-dessous… Vraiment peu pratique, ce qui signifie que si les gens se lavent tous ici, ils seront obligés de garder l’eau du précédent… Pas très attirant tout cela… Et devinez qui seraient les derniers…
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 16:53 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

La tête toujours tournée vers la porte qui était grande ouverte, Near souria en voyant certains enfants déjà monter des serviettes et des gants de toilette à l'étage au-dessus. Il tourna ensuite sa tête vers la bête en lui affichant un doux sourire tout en caressant son museau du bout de l'un de ses doigts, regardant la fenêtre torturée par les coups de vent incessant. La bête répondit alors à l'enfant qui en l'écoutant la regarda de nouveau d'un air neutre.


    « Faire attention… Parce que… Je ne dis pas que je t’apprécie ? » Une rafale de vent frappa la fenêtre d'une façon assez violente la bête, obligée par le Seigneur, avoua alors. « Que je t’aime ? » Elle regarda de nouveau cette fenêtre, le vent semblait s'être calmé, était-ce qu'attendait le Seigneur ? Qu'elle dise la vérité ? « Me… Laver ? Avec… Toi ? Vous ? J’ai… L’habitude de nettoyer ce qui peut avoir de mauvaises odeurs mais vos machins d’humains…  Je sais pas m’en servir… » Near laissa alors le silence envahir la pièce, un animal qui aimait un «humain» ? Même si cet enfant était un ange cela était plutôt surprenant voire même choquant, ce que reflétait le visage de Near. Comment un ange pourrait-il aimer, un animal qui plus est... Était-ce un pêché ? Si oui, pourquoi le Seigneur encouragea le félin à dire la vérité sur les sentiments qu'il éprouvait pour l'enfant. Pour le savoir, Near devait le découvrir lui-même, si dans le geste qu'il allait faire, le Seigneur l'avertissait à son tour, il aurait alors sa réponse et c'est en voulant s'approcher de la bête qu'il fut interrompu par un enfant qui passait par là, avant de monter à l'étage, l'enfant à la chevelure blanche le regarda donc passer en s'écriant. « Charles, Charles ! C’était à moi de prendre la douche cette fois ! » Near n’eut même pas le temps de pouvoir lui répondre que l'enfant était déjà à l'étage. Il regarda de nouveau la bête puis la fenêtre avant de poser ses mains sur les joues de la bête et de lui-même il posa ses lèvres contre les siennes tout en fermant les yeux, le vent soufflait doucement mais ne s'attaquait pas à la fenêtre du salon, l'enfant poursuivit alors le baiser doucement avant de se retirer en regardant la bête, un peu intimidé il lui dit alors. «Navré, je devais être simplement certain que mon Seigneur ne verrait pas cela comme un péché... » Et il approcha sa tête contre celle de la bête pour de nouveau lui faire un câlin. «Le temps qu'il est tous terminés de se laver, nous avons le temps pour faire ce que bon vous sembleras...» Il ferma les yeux en caressant le dos de la bête dans un silence de cathédrale.



_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 30 Déc - 17:20 (2012)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Un silence poignant envahissait la pièce à la déclaration du félin. C’était évidant, un ange avec un félin, voyons ! Je suis certain que ce dernier cherchait par tous les moyens de virer Valkan et s’en débarrasser pour de bon ! Malheureusement, il s’approchait de lui, alors que l’enfant que j’ai nommé plus tôt arriva pour sauver la situation ! Mais une fois parti, dans toute la surprise, et la gêne de Valkan, il l’embrassa doucement, un vent souffla mais ce dernier était simplement naturel… Il se décolla alors et lui avoua ceci :

«Navré, je devais être simplement certain que mon Seigneur ne verrait pas cela comme un péché... » Il se colla contre un Valkan pétrifié, il restait bouche-bée de la réaction de l’enfant… Il pouvait s’attendre à tout mais pas à cela. «Le temps qu'ils aient tous terminés de se laver, nous avons le temps pour faire ce que bon vous semblera...»

Valkan ne bougeait pas, l’enfant non plus. Un silence régnait dans la pièce, et après un long moment, continuant le silence, Valkan posa sa langue contre la joue de l’ange, la bougeant timidement. Il retourna dans son esprit, ses cordes vocales impures n’ayant pas la force de vibrer.

*Je ne souhaite… Que de voir ton sourire… Mais… Je ne crois pas pouvoir me laver avec vos… Douches ? Bains ? C’est ce qui me semble communiqué par mon esprit… Je ne sais pas… M’en servir… Vos… Savons, tout ça.*

L’on pouvait entendre à l’étage l’agitation des enfants… Cela semblait être une partie de jeu pour eux. Ils s’amusaient, riaient… Le seul qui pouvait être calme était celui dans la salle de bain, isolé des autres… Avant qu’une fois terminé il recommence à faire le pitre avec les autres enfants.

Le temps passait et les enfants eurent fini de se laver, il ne restait donc que Valkan et Near… Ils devaient à leur tour prendre leur bain, avant que la journée se finisse et que Near parte avec les enfants au Grand charivari de Noël.
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 20:53 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Ne bougeant plus d'un poil, la bête semblait être assez surprise par l'action du jeune garçon, elle ne s'attendait certainement pas à cela, même sûrement, mais cela installa un silence pesant dans le petit salon, on pouvait seulement entendre le crépitement du bois dans le poêle, l'enfant se releva donc et se dirigea vers la porte, faisant un signe de la tête à la bête pour venir avec lui. L'agitation à l'étage c'était estompé, il était donc grand temps pour eux d'y aller et c'est en montant tous les deux au premier qu'ils tombèrent nez à nez avec deux petites fillettes aux cheveux bouclées, brosses, rubans et gants de toilette dans les mains, elles leur coupaient le passage en s'écriant, dans une synchronisation des plus parfaites.


    «Charles ! Charles ! On va laver et habiller la peluche... Hihi.» Elles se regardèrent en ricanant derrière leurs mains d'une manière assez... Malicieuse. Near regarda la bête en souriant d'un air amusé et essaya de la pousser vers elle en leurs disant. « Vraiment ? Oh, vous êtes gentilles de faire ça pour ce noble animal. Faites donc mes amies.» Il amena la bête assez difficilement, elle ne semblait guère vouloir que ce soit ces deux fillettes qui la nettoient, mais elle ne pouvait que subir pour l'instant et c'est en fermant la porte derrière elles, qu'elles dirent alors à Near. «Tu vas voir la peluche elle va être toute belle. » Near ne semblait pas en douter une seule seconde et il leur souria chaleureusement avant d'attendre dans le couloir qu'elles finissent pour qu'il puisse à son tour se laver...



Patiemment, Near attendait donc en face de la porte de la salle de bain, assis contre le parquet et adossé contre le mur en vieille pierres qui structurait l'étage de l'orphelinat, on pouvait entendre des rires d'enfants et parfois des cris d'étonnement, que pouvait-il bien se produire à l'intérieur de cette salle de bain... ? Même Near ne pouvait le savoir et c'est en perdant son regard dans le vide qu'il attendait donc que les deux fillettes et la bête sortent. Et c'est au bout d'une bonne demi-heure que...


    « Charles ! FINIT ! » Crièrent les fillettes joyeusement en ouvrant la porte de la salle de bain, Near revint alors à la réalité et regarda donc le félin en essayant de ne pas éclater de rire, qui avait-il de si ?...
    Les fillettes avaient coiffé le pelage de l'animal avec des rubans rose bonbon, elles avaient fait des tresses avec sa crinière et un petit nœud papillon avait été mis au bout de sa queue... Une fine odeur de fleurs champêtres entourait le félin, il cocotait beaucoup et les fillettes venaient de le prendre pour l'une de leurs poupées certainement. Le félin ne semblait pas très enjoué dans cet accoutrement et même on pouvait bien voir la gêne qu'il pouvait ressentir... Imaginait si jamais tous les autres enfants le voyaient. Sûrement que sa future carrière dans le domaine de l'animer serait éternellement... Fichue. Pendant ce temps là où la bête avait la tête baissée, tellement la honte devait l'envahir, elle désirait sûrement s'effacer au plus vite ! Mais Near intervint après avoir réussi à se contenir il fallait bien sauver le pauvre animal, et ce que fit alors Near.
    «C'est très joli mes amies mais... Ce n'est pas un jouet je vous l'ai dit c'est un être vivant... Ce n'est pas l'une de vos poupées mes chères. Même si cela lui va bien... Il serait plus à l'aise sans tout ceci. » Dit alors l'enfant aux cheveux blancs en souriant chaleureusement aux deux intéressées, elles se regardèrent avant de hocher la tête en affichant des visages joyeux, retirant toutes leurs bricoles de la pauvre bête avant de rappeler à Near, tout en le poussant à l'intérieur de la salle de bain. «N'oublie pas de te laver Charles, sinon pas du Charivari pour toi ! Hihi ! » Dit alors l'une d'elles alors que l'autre claqua la porte derrière Near, le laissant en pleines intimités pour pouvoir se laver. Elles se retournèrent tout doucement, avec de larges sourires aux lèvres en regardant la bête... Cela pouvait être... Effrayant même. Qu'allaient-elles faire subir au jeune félin à présent ?




Pendant ce temps, Near commençait à se déshabiller, pliant ses vêtements sur une chaise en bois qui trônait sur le côté droit de la salle, il regarda en direction de la porte, il se remémorait ce qu'il avait fait bien avant de monter en haut avec l'animal, secouant la tête pour ne plus y penser, il se dirigea alors vers la baignoire pour pénétrer dans l'eau. Elle était encore un peu tiède mais bien moins limpides qu'elle devait au départ.
_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 21:57 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

L’heure était venue à Valkan et à Near de se laver… Le calme était revenu à l’orphelinat, Dieu seul sait ce que faisaient maintenant les gamins… Pouvaient-ils attendre sagement Charles pour qu’il les emmène au Grand charivari de Noël ? C’était une option envisageable jusqu’à ce qu’ils arrivèrent à la salle de bain…

Deux filles, deux orphelines, bouclées, lavées… Propres quoi… Tout ce qui pourrait passer pour innocent, voir pittoresque pour certains, et pourtant, en main, elles avaient les armes pour provoquer une gigantesque catastrophe ! Des brosses, des rubans roses bonbons et des gants de toilette ! Vous pensez qu’il est impossible de tuer une personne avec cela ? Détrompez-vous, parce que pour une fois, je vais prendre plaisir à voir la souffrance qui aura pu être faite à Valkan !


«Charles ! Charles ! On va laver et habiller la peluche... Hihi.»

Sans douter de l’horreur qui serait infligée au félin, et ne se souciant guère qu’il aurait certainement préféré sa présence pour éviter le massacre, l’ « ange » répondit aux jeunes filles :

« Vraiment ? Oh, vous êtes gentilles de faire ça pour ce noble animal. Faites donc mes amies.»

Dès cet instant, Valkan comprit que Near ne serait plus présent avec lui, et il devenait donc le fardeau qu’il a toujours été, refusant d’être dans la salle de bain avec ces deux… Monstres ! Mais avec la complicité de Near, il y a finalement été et son seul graal fut fermé, cette porte qui ne pouvait plus être passée…

«Tu vas voir la peluche elle va être toute belle. »

Alors que d’un côté le jeune Near semblait attendre patiemment, la guerre qu’il n’avait guère l’air d’entendre se déroulait de l’autre côté. Les tuer était une idée qui traversait la bête qui ne voulait que l’arrêt de cette horreur, mais il savait que si il le faisait, Near n’en serait que déçu, et il ne le reverrait plus… Il repensait aux événements survenus plus tôt, le baiser avec le jeune garçon, il se calmait et laissait les filles à leur carnage. Il devait penser très fort à ces beaux souvenirs pour éviter que l’envie de les assassiner ne revienne en maitres dans son esprit.

« Charles ! FINIT ! »

Les filles étaient très joyeuses de leur méfait et… MOUAHAHAHAHA IL EST ABSOLUMENT MOCHE CE FELIN !!!! OH NON MAIS LA…. AH AH AH AH !!!! Booooonjouuuuuur mademoiselle Valkanne, la journée s’est bien passée ? Je crois qu’il ne manque que le rouge à lèvres pour qu’il soit parfait là… Ah, ah…. Des tresses avec ses poils… Des rubans rose bonbon sur son pelage et même un nœud papillon au bout de sa queue… POUAHAHAHAHAHA !!!!!! Et le parfum de fleurs… Aaaaah… Aaaaah c’est trop bon… Oh qu’il est moche… Et il ira faire son émission comme ça ? AHAHAHAHAH, oh je veux voir !

*Putaiiiin… Je vais les tuer…. Je vais les tuer…. Il n’y a rien qui m’en empêche… Même lui il ne vient pas me défendre… J’en ai marre d’être qu’un jouet ! Mrrrrr… Encore servir de matelas ou de couverture, ça pouvait passer… Mais là ces humains vont trop loin ! Mrrrrrrrr…….*

La petite Valkanne se mettait à grogner, voulant paraitre méchant… Comment qu’il ne faisait pas sérieux dans son accoutrement RI-DI-CU-LE AHAHAHAHA !! Enfin… Même si son copain était au bord du fou rire, il réussit à sauver la situation… Mais ValkanNE brouillait tellement du noir… Je ne crois pas qu’il y ait fait attention.

«C'est très joli mes amies mais... Ce n'est pas un jouet je vous l'ai dit c'est un être vivant... Ce n'est pas l'une de vos poupées mes chères. Même si cela lui va bien... Il serait plus à l'aise sans tout ceci. »
*Très joli… Tu parles… T’aimerais pas qu’on te fasse ça ! Mrrrrrr………*

Ah bah si… Il a fait attention… Mais bon, de toute façon… Le mal est fait. Elles finirent par retirer toutes leurs horreurs de la pauvre bête avant de « jeter » Near dans la salle de bain, pour l’y enfermer dedans.

«N'oublie pas de te laver Charles, sinon pas du Charivari pour toi ! Hihi ! »

L’enfant devait donc certainement se laver, alors que les filles fixaient Valkan avec un énorme sourire… Qu’il leur rendit… Qu’est-ce que ?

« Bien… Maintenant qu’il n’est plus là… Et que vous n’aurez rien à lui montrer… Il est temps d’inverser la cadence, ne croyez-vous pas ? Aucune inquiétude, je suis certain qu’il va a-do-rer… Non parce que vous tuer, ça aurait été remarqué… Mais si vous le faites vous-même… »


Le félin parlait pour lui-même... Ses paroles étaient inaudibles pour des oreilles humaines. Sans plus attendre, Valkan prit le contrôle de l’une des filles qui semblaient comploter leur prochain plan, et la fille encore libre pris alors du chocolat comme il semblait prévu… C’est alors que la fille sous son contrôle le pris en main, lui arrachant totalement.

« Non arrête, il va pas être content Charles ! »
« Mais t’en fais pas, il va que nous gronder au pire ! »
« Mais non, t’es folle ! »
« Mais pourquoi tu changes d’avis ? »
« Mais regarde tu vas voir si il sera pas content ! »

D’un coup, le chocolat – au lait – fut étalé contre le visage de la fille… Tout son visage était salopé de chocolat au lait qui coulait contre ses vêtements… Valkan conservait son emprise le temps de faire croire à cette dernière que c’était elle la coupable et ensuite il se retira. La fille en larmes ouvrit donc en trombe la porte de la salle de bain, laissant dévoiler un Near dans son bain, elle hurlait :

« CHAAAAAAAARLES Y A CHARLOTTE ELLE M’A MIS DU CHOCOLAT PARTOUUUUUUUUUT ! »

Et elle partit pleurer près du bain, alors que Valkan regardait Near d’au loin, semblant gêné un instant de l’imaginer dans son bain… Il ne devait plus avoir de vêtement… Puis il secoua la tête, faisant mine de gronder la petite fille, l’on pouvait l’entendre pleurer en criant elle aussi :

« MAIS ELLE ALLAIT NOUS FAIRE GRONDER ! JE VOULAIS PAS MOIIIIIII !! »

Les filles pleuraient à leur tour… Mais elles l’extériorisaient elles… Valkan ne s’en réjouissait que du plus profond de lui, il ne fallait pas qu’il soit mêlé à son plan…
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 22:35 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

Prenant silencieusement son bain, Near était allongé dans l’étroite, à peine assez grande pour qu'il puisse s'allonger totalement, il prit un gant de toilette encore non-utilisé qu'il plongea dans l'eau tiède, presque froide et frotta un morceau de savon violet contre le tissu spongieux du gant pour qu'une petite couche de mousse s'amasse sur ce dernier. Alors qu'il commençait à se laver les bras, un petit chahut commençait alors à s’annoncer dans le couloir de premier étage, ni prêtant pas plus d'attention, sachant que le félin était là pour peut-être calmer la situation si jamais il y avait une bagarre.


C'est alors que, après que la porte de la salle de bain ce sois fracassée contre le mur à l'intérieur de la pièce, surgit alors l'une des fillettes que nous venions de croiser, la pauvre enfant était tartinée de chocolat au lait et elle accourait vers Near en pleurant. Ce dernier reprenait son souffle alors qu'il venait de sursauter de peur lorsque la petite à surgit dans la pièce. Elle pleurait et criait vers Near, l'enfant la regardait d'un air choqué et étonné d'un tel comportement, mais il serrait aussi la tringle du rideau de la baignoire pour se couvrir au risque d'être vue à moitié immergé dans l'eau et nue...


Malheureusement la tringle tomba et le rideau se posa contre sa tête, couvrant l'enfant comme une cape, il regardait alors l'autre fillette qui semblait être désolée et pleurait également... La bête elle ne semblait pas être d'une grande aide et de plus en la fixant, le parquet semblait craquer agressivement, comme si l'étage était hanté par quelque chose. Encore sous le choc et tout en essayant de réconforter l'enfant en caressant ses mains contre son visage, Near demanda à la bête.


    «No'... Noble bête, pourquoi n'avez-vous pas essayer de les séparer avant qu'une telle chose n'arrive... ? Oh mes pauvres chéries pourquoi avoir fait cela.. ? » Le parquet tapait comme pour contredire Near à ses paroles, avait-il tort de soupçonner ces deux enfants ? La fille qui était prés de Near commençait à se calmer lentement et demanda à Near avec une voix grinçante et enfantine. «Tu vas... Tu vas nous punir, Charles ? » L'enfant ne savait que faire, le Seigneur ne semblait pas laisser entendre dire qu'elles étaient coupable de quoique ce sois et pourtant elles semblaient bien s'être chamailler, mais alors pourquoi la bête semblait ne pas y prêter attention. Il lui demanda alors, en la fixant d'un air désolé en sachant ce qu'il allait lui demander, le bois qui se trouvait sous les pattes de la bête continuait de grincer. Cela devait-être un miracle pour qu'aucuns autres enfants ne viennent dans le couloir à ce moment là... Il fallait prier pour que cela reste ainsi.«... Excu'... Excusez-moi de vous dires cela noble-bête mais... Êtes-vous intervenu pour que cela arrive, ou alors ce sont-elles véritablement chamailler ? » Étrangement, le parquet ne grinçait ou ne tremblait plus en début de phrase, mais lorsqu'il semblait demander une fois de plus si les fillettes étaient coupables, le bois recommença à grincer tel un avertissement. Near ne pouvait attendre que la réponse, franche ou non de la bête, en tout cas si elle ne répondrait pas juste, certainement que le Seigneur ce manifesterait une fois de plus. Alors que les deux petites semblaient plutôt se regarder, ne comprenant pas les agissements de Near à leurs égares.

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Jan - 12:46 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël Répondre en citant

La vengeance demande toujours un prix à payer, et lorsqu’un protégé de Dieu est dans les parages, cela est encore plus vrai… Valkan qui a été libéré que depuis quelques jours seulement et qui s’est lié sentimentalement avec un ange se retrouvait déjà dans un lourd problème... Il en a bavé, non pas avec Near où là il était quelque part coupable, mais surtout avec ces filles qui l’avaient humilié même pas une heure plus tôt.

«No'... Noble bête, pourquoi n'avez-vous pas essayé de les séparer avant qu'une telle chose n'arrive... ? Oh mes pauvres chéries pourquoi avoir fait cela.. ? »

Le sol tremblait sous Valkan, après qu’une sorte de tremblement de terre frappait l’étage, comme si un message voulait déblatérer la réalité contre un honteux mensonge. Dieu avait tout vu, et il cherchait à guider l’ange de sa voix impénétrable.

«... Excu'... Excusez-moi de vous dires cela noble-bête mais... Êtes-vous intervenu pour que cela arrive, ou alors ce sont-elles véritablement chamailler ? »


Tout en s’approchant de la baignoire, et des deux filles, Valkan semblait dubitatif comme jamais, sa malédiction du Seigneur le poursuivant. A nouveau, il se sentait détruit mais aussi emparé de sa haine envers ces Hommes…

*Je ne comprends pas… Quel genre de malédiction m’a-t-on jeté ? Ces pétasses arrivent alors que j’étais tranquille avec Charles, elles me font subir leurs ignomies, et elles n’ont rien… Juste un « Retirez-lui cela… C’est un animal, pas un jouet »…. Je t’en foutrais moi… Et lorsque c’est moi qui veut me venger en faisant une petite farce qui aurait dû m’être destinée… Je leur ai bien montré ce que cela fait ! Et là, je sens que ça va me retomber dessus… Parce que je suis « QU’ » un animal, c’est cela ? … Pfff… Qu’est-ce que j’ai à perdre…*

Toute cette haine s’était volatilisée avec ses noires pensées, et contre toute attente, alors qu’il posait sa tête contre le bord de la baignoire, du côté de la tête du petit garçon couvert de son rideau qui collait à son corps à cause de l’eau, Valkan se mit à pleurer, tout en disant tout ce qu’il avait sur le cœur… Un dégout pouvait être sentit dans ses paroles, et durant celles-ci, il se calma, mais sa colère pourrait ressurgir… A moins que ce ne soit encore que larmes.

« Elles voulaient… M’en mettre partout… Sur le temps que tu te lavais… Certainement pour te faire croire que je l’ai fait moi-même… Mais je n’ai pas pu résister… Il fallait me défendre… J’ai pris le contrôle de « Charlotte »… Je lui ai fait étaler son chocolat contre sa copine… Je ne suis pas un jouet auquel on fait subir des atrocités ! Leur coup avec leurs saloperies auront déjà été assez ! J’ai des sentiments, et tout comme elles, je n’aurais pas aimé cela… Et t’aurais fait quoi si elles avaient réussi leur coup ? Que je doive subir à nouveau cette eau gangrenée par des dizaines d’enfants à s’y être lavé, sans savoir ce qu’ils ont pu faire dedans… D’accord… La pisse aurait été vue je crois mais on sait jamais… Et puis tout ce parfum qu’elle a subi parce que ces filles m’en ont aspergé quand j’étais dedans… Et ça pue en plus ! Rien que parce que je suis un félidé j’ai le sentiment de ne pas être bien traité… De n’être qu’un jouet aux yeux des enfants… »
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:23 (2018)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] La peluche de Noël

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> Le Quartier Pauvre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange | Modified by Nhil
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com