Protocole SE Index du Forum
Protocole SE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour.

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> L'Eglise de "La Flèche du Point du Jour"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Ven 21 Déc - 16:38 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

En cette soirée de décembre, alors que la neige donnez un côté lumineux dans la ville de Dreamon plongée dans l'ombre nocturne qui c'était installée, une seule lumière restait encore et toujours allumée au centre de la ville, comme un phare signalant aux bateaux que les côtes n'étaient plus loin, la cathédrale de Dreamon brillait de tout son éclat divin comme une éternelle torche dans un monde ténébreux. En nous approchant de cette dernière lumière qui ne s'éteignait jamais, nous remarquions sur le parvis de cette dernière, un enfant assis contre les marches menant à l'église, vêtu d'une manteau de laine gris et blanc, d'un jean bleu ciel légèrement trop large, il se tenait ainsi, observant la place centrale de la ville qui était dominée par notre Sainte Église.


Si nous nous approchions plus précisément sur ce dernier, nous pouvions remarquer qu'il tenait dans sa main droite un objet rectangulaire enveloppé dans un emballage argenté, le maintenant contre sa main tout en continuant d'observer le reste de la ville plongée dans le noir, la neige continuant de tomber depuis le début de la semaine, un épais matelas neigeux encerclait la Sainte église de Dreamon, la respiration du jeune homme semblait calme et légère quand nous pouvions voir la vapeur qui s'échappait de ses narines, sans plus attendre ne serait-ce qu'une minute de plus, il tendit son autre main vers l'emballage et déchira toute son extrémité; nous laissant voir une partie d'une tablette de chocolat qui d'apparence devait être blanc, il amena la tablette vers son visage et croqua dans l'un des carrés de celle-ci, mâchant son bout de carré tout doucement, gardant ses yeux rivés vers la ville.




    «... Sainte Marie, pourquoi les Hommes ne gardent-ils jamais une lumière allumée dans le cœur de leur foyer ? N'est-ce pas notre Père qui a dit que : même dans la plus noire des heures, la Lumière pourrait subsister dans n'importe quel être ?... Ou alors gardent-ils cette lumière dans leur cœur... ? Voilà qui est bien étrange alors... » Se confia-t-il tout en croquant une nouvelle fois dans sa tablette, réfléchissant à ce qu'il venait à l'instant de se dire, il se retourna pour regarder la façade de la cathédrale, qui était la copie conforme de Notre-Dame de Paris, qui avait fini en ruine après la Guerre Mondiale. « Pourquoi les Hommes remplacent-ils une lumière par une autre ?... Même si cette demeure Sainte est la copie de celle qui l'a précédé, jamais elle ne délivra le même message que Notre-Dame avait pu délivrer aux croyants de notre Père... Il observa le ciel étoilé et nuageux, regardant la neige tomber alors qu'il attendait un signe de la dite Sainte Marie, en guise de réponse, il baissa de nouveau la tête, voyant au loin une petite lumière qui scintillait au bout d'une allée menant à la place centrale. ... Je vois, il n'y a pas besoin de plusieurs lumière pour que la pureté et le message de nôtre Père puisse être entendu... Il suffit simplement que cette lumière soit assez grande pour que le cœur des Hommes puissent la voir... Tout est clair maintenant, je comprend mieux alors.» Tout en se relevant des marches, il croqua une troisième fois dans sa tablette, mâchant et croquant dans un nouveau carré de chocolat blanc, il observa une nouvelle fois la façade de la cathédrale avant de descendre du parvis de cette dernière, marchant dans l'épais manteau neigeux avec ses chaussettes... Sa blancheur était si prononcée qu'on pourrait le confondre avec la neige si nous étions moins prés de lui.



Il tourna vers le flanc gauche de la cathédrale, menant à une petite ruelle étroite, seul il marchait dans la neige d'un pas lent et posé se recroquevillant légèrement dans son manteau de laine, le froid hivernale et nocturne était assez rude les soirs de Décembre, il tourna le dos à la cathédrale en passant dans une autre ruelle bien plus petite, croquant une nouvelle fois dans sa tablette, tournant la tête vers l'église en dessinant un sourire doux qu'il effaça un instant plus tard, poursuivant sa route alors dans la ruelle qu'il venait d'entreprendre, croquant une cinquième fois dans sa tablette il observa devant lui en arquant un sourcil, une masse noirâtre se postait un peu plus loin dans la ruelle, il était facile de la remarquer puisque la neige n'était plus visible à partir de cette dernière, alors qu'il allait de nouveau s'en prendre à sa tablette, il l'observa en penchant légèrement la tête sur le côté en se stoppant, le vent virevoltant autour de lu, balayant sa chevelure dans tous les sens avant d'entendre un grognement qui venait de cette masse noire.


    « Qui peut bien émettre un tel bruit, serait-ce un envoyé du Malin ?... Non m'avouez-vous ? Alors quelle est la chose qui se dévoile devant moi... Un animal, un être humain,.. ? Devrais-je plutôt m'approcher plutôt qu’émettre de simple supposition ? Je pense que oui. » Le petit ange s'avança donc vers cette masse noire et vient finalement à croquer une nouvelle fois dans sa tablette, pliant le papier argenté de cette dernière alors qu'il entamerait une nouvelle rangée de carré de chocolat. «Notre Père accepte tous ceux qui sont capables de croire, cette chose à la masse aussi noire que l'encre serait-elle une victime des vices humaine ou serait-ce une créature dépourvue de toute foi ? Une victime alors... Le cœur des Hommes n'est pas si blanc que nous pouvons le croire, mais il n'est pas si noir que le cœur du Malin.» L'enfant s'approcha jusqu'à être assez proche de l'animal pour découvrir ce qu'il était, une silhouette féline se tenant contre la paroi d'un mur comme soutient, le petit garçon s'abaissa en regardant la bête d'un air désolé et compatissant à sa douleur, repliant l'emballage argenté contre sa tablette comme pour la refermer. «Pauvre bête que vous êtes d'avoir subis l'ignorance des Hommes... Puisse notre Père pardonner leurs erreurs, je ne suis pas ici pour être hostile à vôtre égare, je ne suis qu'un frêle enfant qui souhaite simplement vous aider noble animal... »



Nous venions à peine de rencontrer un nouveau protagoniste dans l'histoire éternelle de Dreamon que nous en rencontrions deux à présent, l'innocent enfant semblait ressentir là mal que pouvait avoir cette créature, il n'était plus qu'à espérer que celle-ci pourrait comprendre, même si elle n'est pas un humain, elle n'est pas dépourvue de pensée, de réflexion et de sentiment, elle pouvait donc comprendre ou non notre nouvel arrivant.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 21 Déc - 16:38 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 21 Déc - 17:11 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

La nuit était éclairée par la neige qui parsemait les environs, il semblait néanmoins qu’une silhouette brisait cette douce harmonie. Valkan, récemment en cavale, s’était perdu dans les longs chemins de la ville de Dreamon. Il ne savait qu’une chose : Il s’était éloigné du laboratoire, une large explosion d’une tornade de flammes l’avait guidé à s’éloigner de cet endroit où depuis tout jeune, il a été maltraité.

*On me fuit… Comme la peste… Est-ce si étrange… Un animal… Chez vos saloperies de villes ?! Il fait… Il fait froid…. Je n’ai pas l’habitude… Je ne l’ai plus… A cause… A cause de LUI !*

Divisé entre chagrin et colère, la chaleur ranimait l’animal gelé, il faut dire, il l’a bien mérité à s’évader et s’isoler comme ça… Il regardait à gauche, à droite… Des rues… Des pavés couverts de la blanche neige… Cela n’en finissait plus… Et comme une apparition salvatrice, Valkan pouvait apercevoir une unique lumière au loin… Une lumière très éblouissante… Il s’y dirigeait lentement, la fatigue s’emparant de lui.

*Pourquoi… La fatigue doit-elle s’emparer de moi ? Je suis gelé, papa… Si seulement tu pouvais être là, à me prendre dans tes pattes et me réchauffer… Comme quand j’étais petit… Sans doute, en me voyant grandir, tu aurais fait en sorte qu’à mon tour je réchauffe mon fils que j’aurais eu… Mais tout ce temps… Il a été perdu…. Je sais que tu peux m’entendre papa…*

Il levait la tête vers le ciel, des flocons tombant sur son museau. L’un deux plus malin alla dans son œil. Il souffla en fermant les yeux, ayant un mouvement de recul et secoue la tête. Comme une réponse envoyée, Valkan découvre une ruelle, plus épargnée par la neige de par la protection des bâtiments se trouvant autour. Elle était sombre, aucune lumière n’y résidait… Mais le chaton n’avait pas peur du noir, il s’y engagea donc, prenant pour appui le mur, la fatigue le regagnant en force.

*Chaton… Chaton… Deux fois… Qu’il se fout de ma gueule… Si je pouvais…. Mrrrr…*

Le CHATON s’avançait alors dans la ruelle, cherchant à me déstabiliser, non mais… JE suis N, et je suis payé pour ça… Ah non… On ne me paye pas… J’y penserais à l’exiger… Enfin, je fais ce que je veux ! Enfin… Retournons dans l’ambiance…

Valkan progressait dans la ruelle, et dans toute sa détresse, clignant faiblement des yeux, il pouvait apercevoir une silhouette noire s’avancer vers lui. Progressivement à son approche, il arrivait à dire qu’il s’était trompé, le petit enfant qu’il pouvait distinguer était plus blanc que ce qu’il pensait. De ses yeux vairons, il fixait ceux du garçon, laissant échapper de faibles grognements, s’amplifiant par de l’adrénaline que lui apportait sa haine contre les êtres humains.

Il cherchait à lui sauter dessus, à l’aide de ses pattes tremblant de froid, il voulait lui pénétrer son esprit mais la seule chose qu’il pouvait y apercevoir était de la lumière qui l’éjectait… Valkan sentait un mal de tête l’atteindre lui, et non son interlocuteur qui prit la parole, comme pour répondre à ses questions :


«Pauvre bête que vous êtes d'avoir subis l'ignorance des Hommes... Puisse notre Père pardonner leurs erreurs, je ne suis pas ici pour être hostile à vôtre égare, je ne suis qu'un frêle enfant qui souhaite simplement vous aider noble animal... »

Valkan resta à fixer l’enfant en se repliant un peu sur lui-même, ne comprenant en rien la réaction de l’Homme… *Serait-ce parce que ce n’est qu’un enfant ?* se demandait-il, avant qu’un flux d’orgueil ne le traversa et qu’il s’éloigna du frêle enfant, d’un air menaçant, mais surtout énormément méfiant.

« Noble animal ? Qu’est-ce qu’un Humain aurait à faire de moi ? Tout ce qu’ils auront pu m’apporter n’est que souffrance pour leur propre compte… Tu es quoi, un manipulateur ? Je ne me laisserais plus avoir, crois-moi, le gosse… »
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Ven 21 Déc - 18:13 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

L'enfant qui était assez courageux pour aborder une bête qui était l'exemple de l'hostilité contre les Hommes, continuait de regarder le félin qui tentait... En vain à s'en prendre à nôtre innocent enfant vêtu de blanc, ce dernier ne pouvait qu'être compatissant à la douleur qu'éprouvait la bête mais cette dernière ne lui faisait point peur il l'a regardait agir dans le vide toujours accroupi devant le félin, le vent soufflait un peu moins fort que lorsqu'il pénétra dans la ruelle, mais cette dernière étant étroite, il était possible d'entendre l'écho du sifflement du vent léger qui s'engouffrait dans la ruelle, nos deux nouveaux protagonistes se regardèrent l'un et l'autre, l'innocent enfant gardant l'expression désolée vers la bête, cette dernière le regardant d'une manière assez inamicale, le félin tentant de s'éloigner de la présence de l'enfant tout en lui avouant :


    « Noble animal ? Qu’est-ce qu’un Humain aurait à faire de moi ? Tout ce qu’ils auront pu m’apporter n’est que souffrance pour leur propre compte… Tu es quoi, un manipulateur ? Je ne me laisserais plus avoir, crois-moi, le gosse… » L'enfant se releva se tournant alors vers le félin, lui répondant simplement par ceci. «Si vous pensez ce genre de chose, noble animal, c'est peut-être parce que vous avez alors passé un peu trop de temps avec les Hommes et que contrairement à ce que vous dites... Vous leur ressemblez à présent... À force de haïr la bête, vous devenez à votre tour une bête haïe...» Le garçon s'avança pour se poster de nouveau devant l'animal, gardant le même air qu'il lui adressait depuis le départ, s'abaissant une fois encore, dépliant de nouveau l'emballage argenté de sa tablette chocolatée pour en croquer un nouveau carré, mâchant toujours avec autant de lenteur avant de poursuivre. «Si vous ne voulez pas devenir comme les Hommes, ne faites pas ce qu'ils vous on fait subir à autrui, la vengeance n'apporte jamais rien de bon, le Malin s'en sert pour corrompre vôtre esprit, si vous ressentez le besoin de vous confesser, notre Sainte église est toujours proche. Nôtre Père qui êtes aux cieux accepte tout être capable de croire.» L'enfant approcha sa main gauche du visage de son interlocuteur tout doucement, ne voulant point être brusque pour établir un climat un peu plus confiant entre lui et l'animal. «Comme je vous l'ai avoué, je ne suis pas ici pour être hostile envers vous, comparé à comment vous vous comportez à mon égare, ce que je peux tout de même comprendre en vous voyant justement vous comporter ainsi.»



Notre petit garçon semblait mieux maîtriser la parole que la bête qui avait dès le départ tentée de lui sauter dessus alors qu'il avait explicitement avoué à cette dernière qu'il n'était qu'un frêle enfant, ne pouvant ainsi lui faire de mal comparé au massif félin qui était de nouveau face à lui, ce dernier tentait de le fuir alors que ce dernier tentait d'être utile envers lui, la compassion et la pitié qu'il ressentait envers cette bête le poussait plus à agir pour l’intérêt de celle-ci plutôt que dans son propre intérêt comparé à ce que pensait cette dernière.


    «Et si vous-vous dites plus juste que les Hommes, vous ne le manifestez point jusqu'à présent, fuir est la façon, certes la plus facile d’arrêter une conversation, mais c'est aussi la façon la plus lâche de ne pas être d'accord avec la vérité... Maintenant je vous poserais cette question : Êtes-vous assez lâche pour ignorer la réalité des choses comme certains Hommes ou êtes-vous bien un animal noble et juste pour ne pas passer une nouvelle fois devant moi pour partir ?» Le rayonnant enfant termina ainsi en croquant une nouvelle fois dans sa tablette de chocolat, affichant un sourire patient à l'attention de la créature, attendant simplement quelle lui réponde.

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 21 Déc - 18:37 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

Et paf ! Ah, quel ange cet enfant, sans mauvais jeu de mot… Il ne manque pas de le casser avec une telle douceur ! Ah ah ah… Que j’aime ça…

Valkan écoutait les paroles de l’enfant, refusant de croire qu’il ressemblait aux monstres qui lui avaient volé sa vie… Il repensait à tous ces moments qu’il a subis et à son ancienne vie. Il baissa la tête et ferma les yeux, il n’arrivait pas à comprendre pourquoi cet enfant lui accordait tant d’attention, malgré l’intelligence qu’on lui avait apporté… Enfin, si l’on peut dire.

Il baissa la tête, et sentit des larmes couler le long de son museau…


*Pourquoi... J’ai été doté d’une intelligence malsaine venant de ces êtres ignobles… Et même là je n’arrive pas à comprendre pourquoi il réagit ainsi…*


L’animal grelottait. Il pleurait. Etrangement, il n’arrivait que peu à penser, et sa réponse, dans une voix plus enfantine, perdue elle aussi dans des bégayements :

« P… Pourquoi voudrais-tu m’aider ? T… Tu… Tu ne me c… Connais même pas… » Il secoua la tête et reprenait dans une voix plus alignée, sertie du ton de ses larmes : « Je ne veux pas finir comme eux… Non… Mais de la souillure qu’ils m’ont infligée, je veux comprendre… Papa et maman me manquent… Mais je suis libre maintenant… Libre et perdu… Affamé… Fatigué… Pourquoi est-ce que je dis tout ça ? Pourquoi je pleure ?! »

Bien étrangement encore, il posait ses yeux contre le poignet de l’enfant, alors qu’il voulait lui sauter dessus quelques minutes plus tôt… Valkan n’arrive pas à se comprendre, ses réactions… Cette discussion… C’est perdu et en pleurs, qu’il montre à l’enfant face à lui une faiblesse qu’il ne connaissait pas… Celle d’être menacé de ressembler à ceux qu’il hait…
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Ven 21 Déc - 20:27 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

Les paroles de notre jeune garçon firent craquer la bête qui d'un signe d'échec, baissa la tête devant notre jeune mais, d'un air en partie satisfait, l'enfant afficha du coin des lèvres un sourire attendri en destination de la bête, l'écoutant en silence la laissant pleurer pour extérioriser toutes les souffrances qu'elle avait gardées au plus profond de son être et que la dévorait de l'intérieur. Le garçon posa sa main contre la joue de l'animal après qu'il commença à frotter ses yeux contre son poignet, caressant avec son pouce le court pelage qu'il était possible de voir. Il resta silencieux avant de répondre aux paroles de la bête :


    « P… Pourquoi voudrais-tu m’aider ? T… Tu… Tu ne me c… Connais même pas… » La bête secoua la tête essayant par la suite d'éclaircir son teint de voix. « Je ne veux pas finir comme eux… Non… Mais de la souillure qu’ils m’ont infligée, je veux comprendre… Papa et maman me manquent… Mais je suis libre maintenant… Libre et perdu… Affamé… Fatigué… Pourquoi est-ce que je dis tout ça ? Pourquoi je pleure ?! » L'enfant croqua de nouveau dans sa tablette de chocolat tout en détachant son regard de la bête, observant la sombre ruelle dans lequel il avait commencé à s'engouffrer avant de rencontrer le félin lui répondant après avoir fini son carré de chocolat. « Premièrement si je m'attarde à vouloir vous aider sans même vous connaître c'est que j'ai bien ressenti le malheur qui vous anime, et pour votre propre salut il était nécessaire que j'intervienne, on peut appeler cela comme de la compassion, ce que les Hommes aiment dénigrer par de la pitié...» Il croqua une fois encore dans sa tablette de chocolat et mâcha son carré avant de poursuivre. «Deuxièmement, si vous êtes ainsi et que vous parlez de cette manière c'est que vous laissez votre cœur exprimer son malheur, vos blessures sont aussi profondes qu'un gouffre menant au royaume du Malin...» Finissant sa phrase il baissa la tête pour fixer de nouveau l'animal, venant croquer une troisième fois dans sa tablette, mâchant son bout de chocolat tout doucement, terminant alors par... «Troisièmement... Pleurer est tout à fait naturelle lorsqu'une personne éprouve des émotions, c'est un moyen de faire ressortir tout que nous gardons en nous, sous la forme de larmes tombant au sol, comme-si nous étions une éponge essorée pour être plus légère.» Terminant son monologue, l'enfant caressa alors le front de la bête, tenant toujours sa tablette de chocolat à moitié entamée dans son autre main, alerté par une petite lueur au bout de la ruelle, il releva la tête, son expression changea alors, la pitié et la compassion laissèrent place à la méfiance et l'intrigue alors que des ombres commencèrent à se dessiner au bout de la ruelle.



Une silhouette gracile se dessina alors en s'aventurant dans la ruelle où se trouvaient la bête et l'enfant, elle fut suivie par une autre avec la même morphologie gracile que l'autre, munie de lampions pour éclairer leurs chemins, les deux silhouettes semblaient s'approcher d'eux, peut-être ne les avaient elles point vus pour le moment, mais cela ne saurait tarder, l'enfant se releva en fixant le bout de la ruelle, plissant les yeux pour tenter de mieux distinguer les deux silhouettes, regardant ensuite la bête en lui demandant prestement.


    «Je pense que pour notre propre salut il serait nécessaire que nous quittions cette ruelle au plus vite noble animal, si vous le désirez nous pourrons reparler de notre discussion un peu plus tard, pour l'instant le temps joue contre nous et je ne pense pas qu'un animal aux côtés d'un enfant soient très bien vue par nos deux inconnus qui viennent à notre rencontre... Allons noble animal, il faut nous hâter.» Le garçon croqua une dernière fois dans sa tablette avant de replier une seconde fois l'emballage contre elle, venant la ranger dans l'une des poches de son manteau de laine, s'accroupissant vers la bête, lui faisant signe de vite agir.

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 21 Déc - 20:42 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

« Je t’aime pas, c’est pas une chose que tu apprends, mais si y a une chose pour laquelle on en a pour notre grade, c’est bien ce « sujet 666 »… »
« Ouais, remarque, une fois que JE l’aurais ramené, je pourrais demander une petite prime pour t’écraser un peu plus encore ! »
« Prends pas tes rêves pour des réalités ma vieille, je ferai en sorte d’être Maréchale une fois que J’aurai ramené cette saloperie ! »
« Cours toujours ! »

Une course acharnée de disputes commença avec les deux rivales, dans le vouloir de gagner à ramener le félin, qui, au même moment, n’arrivait plus à comprendre ce qui lui arrivait… De ce qu’il éprouvait, il ressentait une certaine légèreté à côté de l’enfant qu’il fixait maintenant dans les yeux. De ses pattes trempées, il vint les frotter, profitant étrangement des caresses qu’il recevait, un petit sourire qui arrivait à se dessiner sur ses lèvres.

Ce dernier s’arrêta à un moment précis : L’arrivée de ses deux poursuivantes. Il les fixa en grondant d’un air menaçant, avant de regarder l’enfant, plus attendri.


« Si je pose le problème… Soit je te laisse partir de l’autre côté, et que plus jamais, peut-être, nous nous reverrons… Ou alors, on part ensemble et cette discussion continuera.. ? »
Valkan semblait hésitant… Avant de regarder l’humain toujours. « Tu cours vite ? »

Il semblait pressé, les ombres s’approchaient, il savait que l’enfant devait rapidement répondre, il se leva, par adrénaline, prêt à décamper.
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Ven 21 Déc - 22:42 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

Alors que la bête frottait à présent le jean de notre ami de blanc vêtu, celui-ci s’arrêta brusquement alors que son regard suivait celui de l'enfant, vers les deux silhouettes graciles dessinées par la lumière des lampions qu'elles tenaient, il fallait se hâter, bientôt elles seraient alors en mesure de pouvoir les voir plus clairement, il n'y avait qu'une solution fuir vers la place de la cathédrale, là où c'était posée l'enfant en tout début de chapitre, dans une bourrasque de vent venant de derrière l'enfant la chemise qu'il portait glissa de son épaule gauche, laissant apparaître une partie de son torse, même s'il portait un manteau de laine, ce dernier n'était point fermé.


    Tout en se rhabillant correctement, l'enfant regarda la bête se lever et s'exclamer à son attention, regardant ce dernier, la bête le regardait d'un air attendri à son tour alors que le jeune garçon restait fixé vers nos deux silhouettes inconnues. « Si je pose le problème… Soit je te laisse partir de l’autre côté, et que plus jamais, peut-être, nous nous reverrons… Ou alors, on part ensemble et cette discussion continuera...? La bête semblait hésitante dans son teint de voix et dans ses paroles...Tu cours vite . » Le garçon regarda de nouveau son interlocuteur en affichant doucement un sourire d'affirmation vers le félin, son corps certes menu lui permettrait de facilement tenir une longue distance face aux deux silhouettes si ces dernières venaient à les poursuivre, mais un handicap ne jouait point en sa faveur, les vêtements de l'enfant pourraient être un désavantage pour lui et la bête si jamais il venait à tomber à cause de son jean, il fallait donc trouver une autre idée, qui fit son apparition dans l'esprit du jeune garçon. «Hélas à mon grand regret je ne pense pas qu'il soit juste pour moi de courir avec mes vêtements qui risqueraient de me faire tomber en courant, mais si vous me permettiez de pouvoir monter sur votre noble dos, félin, je ne serais plus un boulet accroché à l'une de vos pattes, d'autant plus que je suis assez léger pour ne pas vous ralentir dans votre course.» Attendant une réponse de la part de la bête, il la regarda s'allonger au sol, l'invitant donc à se poser sur son dos, l'enfant passa une jambe par-dessus celui-ci et se cramponna au collier de la bête, regardant derrière eux, remarquant que les silhouettes étaient presque à portée de vue de nos deux protagonistes. Une bourrasque de vent venant frapper le dos de l'enfant, le faisant pencher en avant, ce dernier parvenant à se maintenir à peu près droit en appuyant ses mains contre la nuque du félin, attendant que le vent se calmer pour pouvoir se relever. «Allons-y, la cathédrale se trouve juste devant nous, le parvis de la demeure sacrée de nôtre Père ne pourrait être souillée par les armes si toute fois le prêtre est là en cette nuit d'hiver, nous pourrons toujours demander le droit d'asile...»



N'attendant pas une minute de plus, le félin fit signe à l'enfant de se cramponner à son collier alors qu'il débuta une course effrénée après avoir pris de l'élan pour s'élancer, hélas pour nos deux nouveaux protagonistes, les mouvements que fit le félin dans l'épaisse couche de neige alerta les deux femmes qui étaient apparemment à la recherche du félin et c'est dans un cri d'alerte qu'elles se mirent toutes les deux à poursuivre la bête et l'enfant.


Bien évidemment, le félin était bien trop rapide pour elles, guidé par l'enfant il tourna vers la ruelle de droite qui faisait face à la façade ouest de la cathédrale, l'enfant regardait la demeure du Seigneur qui régissait encore comme un phare dans les ténèbres de la nuit hivernale et enneigée, regardant derrière eux, les lampions étaient bien plus distancés qu'au début de la course mais parvenait à garder nos deux protagonistes dans leur ligne de mire.


    «Lorsque vous aurez tourné une fois à gauche, nous serons sur la place de la cathédrale, il ne resta plus qu'à marcher jusqu'au parvis et de pénétrer dans la demeure de notre Père, nous y serons en sécurité... Du moins pour l'instant. » Dit alors l'enfant, dirigeant toujours le félin dans leur sillage, le vent soufflant de nouveau face à eux, déposant les flocons de neige sur leurs corps sous les coups de ses rafales.

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 21 Déc - 23:22 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

Valkan continuait de fixer l’ange qui lui disait qu’il pouvait courir, bien sûr, mais il y avait un détail qui n’a pas manqué d’avoir été précisé… C’est alors qu’il berça le petit félin de douces paroles, cherchant peut-être à l’amadouer ?

«Hélas à mon grand regret je ne pense pas qu'il soit juste pour moi de courir avec mes vêtements qui risqueraient de me faire tomber en courant, mais si vous me permettiez de pouvoir monter sur votre noble dos, félin,… » Valkan fixait l’enfant… Il ne pouvait décrire ce qui lui passait dans sa tête… Faire office de monture ? Son orgueil le refusait totalement… Mais en même temps, il était ébloui de ses belles paroles… « ... je ne serais plus un boulet accroché à l'une de vos pattes, d'autant plus que je suis assez léger pour ne pas vous ralentir dans votre course.»

Valkan s’allongea alors sur le dos, laissant place à l’enfant qui se cramponna contre lui. Une sensation étrange parcourait le félin à servir de monture pour l’enfant, et au contact de ses mains contre sa nuque. Il se laissait faire, sans mot dire. Il se perdait, oubliant Zera et Jeleina qui devenaient menaçantes…

«Allons-y, la cathédrale se trouve juste devant nous, le parvis de la demeure sacrée de nôtre Père ne pourrait être souillée par les armes si toute fois le prêtre est là en cette nuit d'hiver, nous pourrons toujours demander le droit d'asile...»


Valkan se reprit et hocha la tête, pour signe qu’il allait démarrer, ce qu’il fit à toute allure. L’enfant le guidait, et ne semblait aucunement dérangé par le vent qui le déshabillait un petit peu.  Le tigre n’avait pas l’habitude d’être la monture de quelqu’un, et il restait silencieux, concentré pour suivre les informations décrétées par l’ange et cherchait au mieux de faire en sorte qu’il ne soit pas trop secoué… Mais avec un peu d’expérience, tout se serait mieux passé… Et pendant ce temps-là, les filles ne venaient qu’à peine de se rendre compte d’une chose…

« Ce… C’était pas… ? »
« Bordel, espèce d’incompétente ! Vite, faut le rattraper ! En plus il kidnappe un gosse ce fou furieux ! »
« Je t’emmerde Zera !! »

 Ils arrivèrent enfin au parvis de l’Eglise. Valkan freina brusquement, ce qui fit tomber l’enfant contre le sol. Troublé, et désolé, il venait à l’aide de sa gueule rhabiller l’enfant correctement, lui adressant ces quelques mots :

« Je n’ai pas pour habitude de servir de monture… Je ne t’ai pas fait mal ? » *Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Normalement, je devrais être énervé, et me foutre de l’avoir fait tombé… J’aurais même dû le faire tomber bien plus tôt, au premier tournant…* Il fixait sa main rougie par le frottement et le froid, venant poser sa langue contre en signe d’excuse… Puis il le fixait, attendant de savoir la suite.





« Rah laisse-moi passer !!! C’est moi qui le capturerai !!! T’as plus besoin de grade toi !!! »

« Même pas en rêve ! Je suis ta supérieure alors je t’ordonne de te dégager… 666, c’est moi qui le ramènerai !!! »

Mon petit doigt me dit que les deux protagonistes auront un peu de temps avant que les deux rivales ne se libèrent de cette ruelle trop étroite.
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Sam 22 Déc - 01:02 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

Alors que, chevauchant le félin, l'enfant tentait avec un peu de mal à se rhabiller sous les rafales que le vent leur offrit dans le sillage de leur course effrénée, serrant ses mains contre le collier du noble animal, ils sortirent de la ruelle et arrivèrent enfin sur la place sainte de la cathédrale, le brutal félin freina brusquement lorsqu'il put apercevoir la façade, ce qui fit pencher l'enfant en avant et tomber par-dessus le félin, étalé contre l'épaisse couche de neige, à moitié déshabillé à cause sa chemise et de son jean, le félin l'aida à se rhabiller.


L'enfant essuyait ses vêtements avant de remettre correctement ses habits se relevant par la suite alors que le félin léchait ses mains pour les réchauffer légèrement, le jeune homme le laissa faire en souriant avec patience jusqu'à mettre l'une de ses mains sur la joue du félin pour la caresser doucement, en guise de remerciement avant de se poser à côté de ce dernier, regardant la cathédrale en affichant un large sourire aimant, remarquez que la trace qu'aura laissée contre l'épaisse couche de neige, ressemblait à la silhouette d'un ange.
    « Je n’ai pas pour habitude de servir de monture… Je ne t’ai pas fait mal ?» L'enfant regarda son interlocuteur, l'interrompant dans sa contemplation, ce dernier secoua doucement la tête pour lui avouer que ce n'était rien, confirmant cela en s'exprimant par la suite. «Frêle corps d'apparence, un caillou peut-être aussi résistant qu'une pierre.» S'exclamant d'une façon métaphorique l'enfant expliqua à la bête que même sous ses airs de brindilles l'enfant était tout de même un peu solide. «Nous voilà arrivée devant la demeure sainte de notre Père... Venez noble animal, la demeure du Saint est à nôtre portée et ses femmes semblent être encore loin pour le moment, ne perdons point une minute de plus.» L'enfant caressa une dernière fois le front du félin et commença à monter les marches du parvis de la cathédrale, tenant le bas de son jean pour éviter de glisser en monter ces dernières, le félin suivant l'enfant de très prés comme pour l'aider s'il lui arrivait malheur, arrivé sur la terrasse qui menait à la porte, l'enfant se stoppa net en tournant sa tête vers la place de la cathédrale, les femmes qui étaient à la poursuite du félin venaient d'arriver, lâchant leur lampion elles menacèrent ce dernier explicitement. « Eh toi le gros matou, laisse ce gamin espèce d'enfoiré !!!» Le garçon regarda les deux femmes d'une manière intriguée par leur comportement restant là où il se trouvait, sortant de nouveau sa tablette de chocolat blanc, dépliant l'emballage argenté avant de croquer une nouvelle fois dans la tablette. «Gamin, viens là bordel... Ce félin va te bouffer si tu reste si prés de lui.» S'exclama l'une d'elles, montant quelques marches du parvis de l'église, tendant la main vers ce dernier, l'enfant fixa un instant le félin à l'échine courbée vers nos deux intervenantes, grognant d'une manière menaçante à leur attention, l'enfant rétorqua à son interlocutrice comme ceci. «Pourquoi devrais-je suivre l’exemple d'une chasseresse tentant de tuer une créature du tout-puissant et en plus aux portes de l'une de ses demeures ?» L'autre femme coupa presque la parole à l'enfant et s'écria. «Mais putain tu crois sérieusement que Dieu va venir te sauver alors qu'il y a un félin prêt à te bouffer ?!» Soudainement, un éclair transperça le ciel et éclaira l'espace d'un instant la place de la cathédrale. «Le tout-puissant vous a accordé sa réponse ma bonne dame, je pense que pour votre propre salut, vous feriez mieux de laisser cet animal en paix... Tout en s'exprimant, l'enfant s'avança doucement, descendant une par une les marches du parvis de la cathédrale son regard perdu dans le vide, changeant soudainement d'expression … Et de rentrer chez vous.» Comme une aide divine, la porte centrale de la cathédrale s'ouvra, les lumières de l'intérieur enveloppaient l'enfant d'une halo lumineux, le vent soufflant horizontalement, faisant secouer sa chevelure au vent, en tournant la tête vers la porte de la Sainte demeure, le jeune garçon afficha un sourire très large et joyeux, le prêtre de la cathédrale semblait avoir été prévenu de l'immondice qui c'était installé sur le parvis de l'église, celui-ci arriva prestement et se posta prés de l'enfant, posant sa main gauche sur son épaule alors qu'il s'exclama à l'attention des deux jeunes femmes. «Vous qui souillez par les armes le parvis de Nôtre Point-Du-Jour... Vous voulez rougir du sang d'un félin le parvis de Nôtre Point-Du-Jour ?!» L'enfant répondit poursuivit alors comme s'il était le prolongement du prêtre. «Que le tout puissant acclame la pureté de vôtre âme... Vous ne pourrez cacher vos coupables actions au regard du Saint... Le plus pur regard de Nôtre Point-Du-Jour...» Tendant la main vers les deux inquisitrices un nouvel éclair transperça le ciel, comme le grondement d'un avertissement, celui-ci s'adressant vers les deux femmes, des bourrasques venant les frapper de plein fouet alors que la neige laissa place au blizzard. «Laissons le tomber... Ils font flipper bordel !... Avoua la femme de gauche, alors que l'autre rétorqua par … Tu te fou de ma gueule ?! Je ne laisserais pas tomber crois moi ! » En guise de réponse un éclair frappa le toit gothique de la cathédrale suivi du grondement du ciel , les deux femmes se regardèrent avant de fuirent toutes les deux en abandonnant leur lampion au sol. «Nous reviendrons !!.... » Lorsqu'elle furent assez loin pour ne plus être une menace pour le félin et le jeune enfant, la neige retomba lentement, et le vent se calma lui aussi.



Les cloches des clochers de Nôtre Point-Du-Jour s’exclamèrent à leur tour, les bourdons sonnèrent alors la lune pleine, suivis ensuite par de petites clochettes au ton clair, l'enfant aux côtés du prêtre regardait alors le félin en lui souriant avant de s'adresser personnellement au tout puissant.


    «Que Sa Majesté pardonne les fautes qu'on put commettre ces ignorantes bonnes dames... » Faisant le signe de la croix avec ses mains avant de se tourner vers l'entrée de la cathédrale. «Si vous le souhaitez noble félin, vous pourrez toujours trouver refuge dans la demeure du Saint en cette fin de nuit ? Si vôtre éminence le permettrait bien sûr.» S'adressant en fin de phrase au prêtre de l'église, l'enfant reprit une bouchée de sa tablette chocolatée, en affichant un sourire patient vers le félin, cheveux au vent, les yeux plissés joyeusement à son attention.




_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 22 Déc - 01:38 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

Alors que tout se calmait, le félin regardait l’enfant et lui souriait, lui faisant comprendre une joie qu’il arriverait à éprouver de ne pas lui avoir fait de mal. Ils devaient maintenant monter le parvis, et lorsque l’enfant se mis en marche, Valkan remarqua que ses vêtements étaient un peu trop large pour lui… Dans une incompréhension, il le suivit de prêt, comme veillant sur le petit.

« Les autres humains que j’ai pu voir avant n’étaient pas menacé à chaque pas de finir nu comme un ver… Il est assez étrange de voir cela… Si jamais… Tu as bes’… »
« Eh, toi, le gros matou, laisse ce gamin espèce d’enfoiré ! »

Un long soupire s’échappa du félin, qui s’énervait au plus haut point. Ses poils se dressèrent, son échine se courba… Il se préparait à s’en prendre aux femmes mais il n’en eut besoin, Near le faisait pour lui…

«Pourquoi devrais-je suivre l’exemple d'une chasseresse tentant de tuer une créature du tout-puissant et en plus aux portes de l'une de ses demeures ?» La femme coupa le jeune gamin en s’écriant :
«Mais putain tu crois sérieusement que Dieu va venir te sauver alors qu'il y a un félin prêt à te bouffer ?!»

Dans le ciel, un premier éclair. Ce dernier calma de manière brève le félin, qui ne semblait pas apprécier ce genre de choses. Valkan fixait l’enfant parler, devenir plus menaçant envers les deux femmes, et d’un grand coup bruyant et bref, les portes de l’Eglise s’ouvrirent, Valkan sursauta.

*Des choses étranges se déroulent en ce moment… Ca ne pourra pas être plus que ce qu’il se passe avec ce gamin…*


L’enfant semblait briller d’un grand éclat, inspirant le jeune félin, pourquoi faisait-il tout cela pour lui ? Il ne trouvait aucune réponse. Le Prêtre sortit de l’Eglise et se dirigea vers le gosse ressemblant à un ange. C’est par son aide que les femmes furent chassées de par des paroles divines et des éclairs qui faisaient peur au félin.

Une fois parties, l’enfant proposait au félin de loger à l’endroit où il venait à peine d’être sauvé… La nuit était glaciale, la neige le pétrifiait et si il cherchait à se rendre aux plaines cette nuit-là, il pourrait être poursuivi à nouveau et recommencer à avoir des risques. Il prit alors d’une voix étrangement gênée et contente en fixant l’enfant, pour répondre à sa proposition :


« Loger… Ici ? Eh bien… Je ne sais pas… Tu… Restes ? Non, non… En fait… Depuis tout à l’heure… Je suis affamé… »
Il baissa la tête et soupira, voulant se vider l’esprit, que se passait-il dans sa tête ? « Ça ne serait pas grave… Je me suis habitué à la solitude… La famine… Je finirai bien par trouver quelque chose. »

Il sourit doucement, il savait qu’il ne pourrait pas mourir de faim en si peu de temps, et acceptait d’attendre encore jusqu’à demain. Ce qui l’intéressait, était de savoir ce qu’allait lui dire l’enfant, il voulait savoir si il serait prêt à rester avec lui…
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Sam 22 Déc - 16:58 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

Near croqua une nouvelle fois dans sa tablette alors qu'il regardait de nouveau l'intérieur de la cathédrale, le prêtre qui c'était posté prés de lui observer la bête avant de répondre au jeune garçon en ce qui concernait la proposition qu'il venait de faire au félin, le vent soufflait encore et les flocons de neige se faisaient bien plus gros qu'en début de soirée. Il se retourna pour regarder le félin qui le répondit alors après que l'enfant lui est proposé de loger dans la cathédrale cette nuit.


    « Loger… Ici ? Eh bien… Je ne sais pas… Tu… Restes ? Non, non… En fait… Depuis tout à l’heure… Je suis affamé… » Le félin semblait vouloir que l'enfant reste avec lui cette nuit, il baissa la tête en soupirant, tout semblait être brouillé dans l'esprit de la créature... « Ça ne serait pas grave… Je me suis habitué à la solitude… La famine… Je finirai bien par trouver quelque chose. » après que le garçon croqua une fois encore dans sa tablette, il s'accroupit alors devant le félin en le fixant dans le blanc des yeux et réponda à sa demande, un air désolé semblait d'emblée être remarqué dans le ton de voix de l'enfant. «Je suis navré noble animal mais il n'est pas possible pour moi de pouvoir loger avec vous dans la cathédrale cette nuit... Voyez-vous je vis dans un orphelinat se trouvant non loin de la cathédrale et je pense qu'il serait bien temps que je rentre.» L'enfant gratta le front du félin tout en croquant dans sa tablette avant de poursuivre. «Mais rassurez-vous avec le Père Jean-Philippe vous pouvez être certain qu'il s'occupera très bien de vous, n'est-ce pas vôtre éminence ?» Le garçon tourna la tête vers nôtre prêtre, celui-ci sourit alors à l'enfant en hochant la tête pour confirmer les dires de ce dernier, rassurant l'animal en répondant. «Vous avez tout à fait raison, Near. N'ayez crainte noble félin, la maison du Seigneur est un endroit très sur, je peux vous en apporter la certitude.»



Agréablement content le jeune garçon se releva et se serra contre le prêtre en guise de remerciment avant de croquer une vintiéme fois dans sa tablette de chocolat s'avançant vers le félin pour lui caresser le front avant de descendre le parvis de la cathédrale, s'arrétant dans l'épaisse couche de neige.

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 22 Déc - 17:17 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

Le félin pouvait sentir son cœur battre, pourquoi espérait-il rester avec lui ? Un étrange sentiment restait en lui, pourquoi s’attachait-il à un humain ? L’illusion se dissipa rapidement, lorsqu’il regardait de la façon avec laquelle il était fixé, et la voix de l’enfant.

 «Je suis navré noble animal mais il n'est pas possible pour moi de pouvoir loger avec vous dans la cathédrale cette nuit... Voyez-vous je vis dans un orphelinat se trouvant non loin de la cathédrale et je pense qu'il serait bien temps que je rentre.» Valkan fermait les yeux et souriait aux gratouilles. «Mais rassurez-vous avec le Père Jean-Philippe vous pouvez être certain qu'il s'occupera très bien de vous, n'est-ce pas vôtre éminence ?»
«Vous avez tout à fait raison, Near. N'ayez crainte noble félin, la maison du Seigneur est un endroit très sûr, je peux vous en apporter la certitude.»

Le jeune félin baissait légèrement la tête sur le temps que l’enfant s’éloignait… Ce dernier s’arrêta aux paroles du félin, d’un ton incertain, avec un soupçon de tristesse… La haine du félin était ailleurs, Dieu seul sait quand elle reviendra. Les idées de Valkan se bousculaient, un chaos était dans sa tête

« La réponse me semblait… Evidente… Nous reverrons-nous seulement ? » Le félin arriva cette fois-ci à pénétrer l’esprit de l’enfant, pour lui communiquer quelques mots. *Je ne me suis jamais senti aussi apaisé… Je ne voudrais pas…* « Je sais qu’il m’est impossible de partir… Elles sont certainement tout prêt… Mais la nuit passera… »
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Sam 22 Déc - 18:46 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

Il était clairement évident que le félin était attristé par le départ de l'enfant, ce dernier pouvait ressentir la tristesse et l'incertitude qui provenait de la bête, mais malheureusement il ne pouvait marcher arrière simplement parce qu'elle voulait qu'il reste avec elle, son corps bercé par le vent doux qui c'était mis en place l'enfant écouta de nouveau la bête tout en croquant dans sa tablette de chocolat avec toujours autant de lenteur qu'à son habitude semblait-il.


    «La réponse me semblait… Évidente… Nous reverrons-nous seulement ?... L'enfant ressentit alors que la Lumière permit à la bête de pénétrer dans l'esprit de l'enfant, cette dernière arriva à lui communiquer ces mots... *Je ne me suis jamais senti aussi apaisé… Je ne voudrais pas…* Mais alors la Lumière reprit le dessus et chassa cette intrusion mais il était facile pour l'enfant de comprendre de quoi ces paroles s'agissaient, l'enfant sourit à la bête alors qu'elle poursuivit. « Je sais qu’il m’est impossible de partir… Elles sont certainement tout prêt… Mais la nuit passera… » Même dans son malheur la bête semblait avoir compris qu'il fallait pour son propre salut, rester ici cette nuit même sans la présence de l'enfant si elle ne voulait pas se faire attraper par les deux femmes de tout à l'heure. L'enfant avança de deux pas dans l'épaisse couche de neige avant de répondre à la bête. «Si vous souhaitez que nous-nous revoyions alors cela arrivera dans un futur proche ou lointain, s'il mettait possible de rester ici cette nuit je l'aurais faits, mais ce n'est point le cas noble bête.» Gardant un sourire passif l'enfant croqua dans le reste de sa tablette de chocolat et dégusta son carré tout doucement avant de poursuivre. «Ou alors, c'est le tout-puissant qui m’amènera à vous comme en cette nuit de décembre, dans tous les cas... Si vous êtes certain que nous pourrons nous revoir, alors cela arrivera, comme je l'ai dit et comme je me le répète.» L'enfant se retourna une nouvelle fois en avançant doucement dans l'épaisse couche de neige sans dire un seul autre mot, le vent soufflant autour de lui, il se retourna en affichant un visage fort joyeux et en guise d'au revoir. «Puisse le tout-puissant faire en sorte que votre nuit soit des plus douces, à très bientôt noble bête. Merci à vous votre Éminence de vous occuper de la bête, vous avez toute ma gratitude.» L'enfant tourna la tête une dernière fois et poursuiva sa marche dans la neige, finissant sa tablette de chocolat en croquant dans le tout dernier carré, l'emballage argenté s'envolant dans les airs et se posa sur le parvis de la cathédrale. Le prêtre regarda l'enfant s'éloigner tout en le remercient à son tour. «Puisse Sa Majesté vous guider jusqu'à vôtre logis cher enfant, que la nuit vous sois douce.»



Lorsque l'enfant fut assez loin pour que sa silhouette ne sois presque plus visible, un battement sonore dans le vent ce fit entendre avant que le vent ne reprenne une allure plus féroce, déplaçant l'emballage argenté du parvis qui commençait à tomber des escaliers du parvis, le prêtre attendait alors que la bête le suive à l'intérieur de la cathédrale pour trouver où y dormir pour la nuit.
_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 22 Déc - 19:29 (2012)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour. Répondre en citant

L’enfant s’éloignait de plus en plus, sans se retourner, mais il dit des paroles remettant du baume au cœur du félin, avant de s’en aller, il les salua, et le prêtre fit de même. Valkan ne trouvait pas les mots, mais il n’en pensait pas moins.

*Nous nous reverrons… Fais attention à toi…*
« Si vous voulez bien me suivre, noble félin. »

Valkan fixait la pénombre sans plus apercevoir l’enfant, et finit par hocher la tête avant de se mettre en route pour suivre le prêtre, sans mot dire. Son ventre criait famine sur le temps que le prêtre lui apprenais quelques informations sur la religion, les statues des saints, etc… Valkan fut nourri, et logé donc.

Le prêtre avait une demeure dans l’église, et c’est là que Valkan était amené. Il était trop silencieux, il repensait à l’enfant, comment pouvait-il se sentir aussi bien avec lui, et surtout, penser à lui alors qu’il n’est plus là ? Valkan secoua la tête, laissant s’échapper une injure. Le grondement d’une cloche se fit entendre. Valkan sursauta et pensait que son injure y était à l’origine, mais la première heure du matin venait juste de sonner.


« Seigneur, il ne faut pas jurer, surtout pas en la maison du Tout-Puissant. Il vous faudrait confesser ce péché. »

« Confesser ? Péché ? M’ouais… C’est pas mon habitude… Et je suis qu’un animal à la base… Je ne devrais pas faire ça. »
« Le Tout-Puissant vous a doté de la parole noble félin, il me semble donc normal que vous devriez faire cela. »

Valkan roula des yeux… Il aurait duré une éternité pour convaincre l’inverse, mais il céda, pour garder cette demeure cette nuit. Un détail qui semblait troubler le jeune félin était qu’il n’arrivait pas à s’énerver ici non plus… L’enfant jouerait-il un pouvoir contre lui ? C’était reparti, cette rencontre envahissait à nouveau sa tête, et un choc arriva lorsqu’il repensait à ses sauveurs… Arkal lui avait proposé de les rejoindre… La décision lui était arrivée. Il fixa le prêtre lorsqu’ils arrivèrent dans le lieu où ils allaient se reposer et demanda :

« Savez-vous où je pourrai trouver Arkal ? C’était la… Mythology Media je crois ? »
« Bien sûr. Ils ont été logé au Quartier Divertissement, si le Tout-Puissant le veut bien, je pourrai vous y guider au lever du Soleil. »
« Hum… Je comptais m’y rendre seul, mais je ne crois pas avoir le choix. »

Le prêtre lui sourit simplement avant de lui souhaiter une bonne nuit, Valkan fit de même. Le félin se coucha à l’endroit indiqué où il pouvait être, ses pensées l’envahissant encore et toujours. Cet enfant, la Mythology Media, Arkal, les soldats l’ayant sauvé… Zera et la Maréchale… Tout se bousculait dans sa tête, impossible de trouver le sommeil. Et pourtant, sans s’en rendre compte, il finit par tomber endormi, bercé de rêves troubles… Il revoyait l’enfant, tout était flou… Il cherchait à le calmer… Pourquoi ?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:19 (2018)    Sujet du message: [Duo RP] L'ange de Notre Point-du-jour.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> L'Eglise de "La Flèche du Point du Jour" Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange | Modified by Nhil
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com