Protocole SE Index du Forum
Protocole SE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Duo] – Douteuse réception

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> Le Gouvernement
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elias von Symphonia
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2012
Messages: 98
Ange Masculin Répulsion — Attraction
Insignes: 93
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Sam 15 Déc - 16:05 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

Eliot Schneider, agent de la très discrète agence d'espionnage de l'Union Européenne, était convié, à l'instar de bien d'autres personnalités, à une réception organisée par le fils de l'ex-commissaire allemand de l'Union Européenne, un gamin de la vingtaine, gâté par la haute société allemande.

À cette occasion, l'ange que j'étais avait fait l'effort de s'habiller de manière plus convenable. J'avais pris soin de me vêtir avec un costard noir, d'une cravate de la même couleur et je m'étais même mis du gel ! Dire que je ne supportais pas vraiment toutes ces conventions esthétiques, fortement futiles, je dus néanmoins me résoudre à me plier aux lois des mortels. En montant dans la voiture de service, le chauffeur ne manqua pas de remarquer mon mécontentement.

Nous étions donc à présent en route vers le siège du gouvernement. Par je ne sais quel moyen, notre hôte avait réussi à louer la salle des fêtes du palais de l'Exécutif, probablement une magouille et une affaire de corruption.

Le trajet fut interrompu à maintes reprises en raison des bouchons ; la circulation dans la capitale n'était pas facile, même au XXVIème siècle. Heureusement d'ailleurs, que les Mortels inventèrent des appareils divers et variés qui tuaient le temps.

« Nous sommes arrivés Monsieur Schneider. » m'informa le chauffeur avant de sortir de la voiture, m'ouvrir la porte et me faire une révérence.

Je m'amusais à imaginer la frustration ressentie par l'homme, à devoir exprimer un important respect à mon égard, car il n'était guère courant dans la société des mortels, que les gens faisaient preuve d'humilité face à leurs cadets (du moins, en apparence dans mon cas).

Je le remerciai donc d'un simple geste puis entrai dans le bâtiment, mille fois protégé, mille fois surveillé et mille fois fréquenté par les fonctionnaires de l'État.

Je pus retrouver des camarades (ou des collègues), des supérieurs, des officiers de l'armée, des soldats, des administrateurs, des magistrats et bien d'autre chargés du bon fonctionnement national.

La salle des fêtes. Elle était dominée par un gigantesque drapeau de Draemon fixé sur le mur du fond ; un trône s'y trouvait devant, posé sur un piédestal.

Il était 20:15, le Premier ministre ainsi que l'organisateur devaient apparaître au public vers 22 heures précises et la garde devait être renforcée naturellement.

« Yo Eliot ! »

Ce jeu de mot pourri...

« C'est moi ! »

C'était le plus grand imbécile de tous les temps...

« Je suis là ! Hé ! »

Ma tentative d'ignorance avait échoué, Alexander de Florange, descendant d'un duc français, avait réussi à se taper la discute avec moi.
Jadis, lui et moi faisions équipe et la réussite de mes missions étaient plus difficiles depuis qu'il bossait avec moi. Ce type, c'était un gamin qui avait la vingtaine et qui était ridicule comme pas possible. Il était brun, grand, savait attirer les femmes de par sa beauté naturelle et il nous aurait parût être un ténébreux mystérieux, jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche.

« Ah c'est toi Alex --' Comment vas-tu depuis que le directeur des services de renseignement t'a mis avec quelqu'un d'autre à ma demande ?
– C'était d'ailleurs pas très sympa de ta part ! Sad
Bah tu sais, c'était sympa de la part du directeur [pour moi].
– Tu sais que j'en ai souffert :'(
Moi non plus.
– Je me plaisais à jouer le grand frère avec toi Sad
Tu veux un bonbon ? J'en ai ramené de mon dernier voyage ! Mr. Green
– Oh c'est vrai ?! Merci d'avoir pensé à moi *o* »

En réalité, c'était des bonbons au piment, qui venait de l'Extrême-Orient. J'en avais emporté en prévision des types potentiellement indésirables à son image. Après avoir craché le feu et pendant qu'il toussait, je m'éclipsais discrètement, satisfait et le sourire au coin de ma bouche.

Or, il s'est trouvé qu'en partant, je me suis heurté à une femme de la vingtaine d'années [ils ont tous vingt ans ma parole !] et j'avais à présent la tête dans là où vous savez où. Immédiatement confus, je me reculais puis m'excusais d'une révérence :

« Je vous prie de m'excuser, je n'ai pas fait atten... »

Je ne pus terminer mes excuses à la vue de l'accoutrement de la femelle (elle devait être une militaire, donc quelqu'un dénué de politesse et d'attention) d'une part, d'autre part, celle-ci ressemblait comme deux gouttes d'eau à une personne que j'avais déjà croisée durant les derniers millénaires et mon visage ne put qu'être surpris d'une telle ressemblance.
_________________
« Mortels, vous devez maîtriser votre destin ! »
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 15 Déc - 16:05 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Sam 15 Déc - 17:44 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

Une journée complète d'entrainement ... Que ce soit en endurance ou en combat ... Cela faisait plusieurs jours que c'était ainsi ... Mais cette fois-ci, les entrainements finirent plus tôt. La maréchale Fox convia l'équipe 26 et la 32 à la rejoindre à l'entrée de la base, à 19 heures, avec nos tenues parfaitement nettoyées. Lizzie et moi embêtions encore et toujours, Jenny Unsond. Nous fûmes à l'avance. La maréchale arriva, avec des caisses. L'électricité s'affolait toujours en sa présence. Jeleina les ouvrit, nous dévoilant 6 armes. Elle nous demanda de choisir. Je pris automatiquement le katana. Je cru même voir un sourire s'afficher sur le visage de la légende militaire. Ce devait être mon imagination ... Lizzie prit une grosse chaine en métal, dont elle pouvait s'en servir comme fouet. Elle l'attacha à sa ceinture. Je fis pareil avec le katana, qui était déjà dans son fourreau. Jenny prit juste un revolver qu'elle mit elle aussi à sa ceinture. L'autre équipe arriva et du se contenter des armes restantes.


« Bien ! Maintenant que vous êtes réunis, je vais vous expliquer pour je vous ai rassemblés et vous ai donnés des armes ... C'est très simple. Ce soir, l'un des grands du gouvernement organise un grand banquet. Vous vous occuperez de la sécurité. En plus des gardes. Si il y a un quelconque problème, ce sera de votre faute. Bien sûr, je vous accompagnerai, étant moi-même invitée. Suivez-moi. »


Nous la suivîmes jusqu'à une limousine. L'équipe 32, composée uniquement d'hommes, entra premier, puis la maréchale est enfin nous. Le trajet fut long. Saleté de bouchons. Surtout que nous ne pouvions pas embêter Jenny, étant devant un haut-gradé. Le silence était même pesant dans la voiture, qui pourtant était très grande. Nous arrivâmes enfin, pour notre plus grand bonheur. Nous escortâmes Jeleina Fox jusque dans la salle de banquets. Elle nous laissa partir nous rappelant juste que tout problème serait de notre faute. Jenny connaissait plusieurs personnes, alors elle partit sans nous.


« Enfin, je pensais qu'on allait devoir se la taper toute la soirée.
-Oui, et voir tout ses hommes la courtisaient ... Et elle se vantait ... Je n'aurai pas supporté !
-Tout au plus qu'elle s'excuserait car nous ne sommes que des pauvres !
-Je l'ai prévenue. Elle le dit encore une fois, elle finit chauve ! »


Nous commençâmes à rire. Le début de soirée fut sans encombres. Jusqu'à 20:15 ... Nous parlions avec Lizzie. Plus au sujet de l'armée que de notre passé. Comme si c'était un lourd secret pour chacune de nous. C'en était un, pour moi ... Nous étions en train de rire en regardant Jenny, faisant sa snobinarde courageuse d'être entrée dans l'armée, lorsque quelqu'un me bouscula. Je baissai mon visage, qui se mit à rougir en voyant un gosse son visage entre ... Entre ... Entre mes seins ! J'espère qu'il ne l'a pas fait exprès ... Sinon ... ! Il a de la chance que j'ai les règles du code militaire qui m'en interdisent, sinon je lui aurai griller ... les oreilles ! Il commença des excuses lorsqu'il s'arrêta, surpris. Je le regardai ... Comment un gosse de son âge pouvait paraitre aussi angélique ... Aussi surnaturel ... Je secouai la tête.


« Ce n'est rien ...
-Eillya, dépêche ! Il y a un homme qui ... Qui a craché des flammes ...
-Au revoir. Et ce n'est rien, ne soyez pas si surpris. »


Je partais vers Lizzie, qui ne comprenait pas trop comment cet homme avait fait. Je marmonnais, allant voir ce qu'on pouvait faire, mis à part aller voir si la gorge n'était pas brûlée.



« Comment il a fait cet imbécile, ça va retomber sur nous ... Oh bah, on accusera Jenny ! »
Revenir en haut
Elias von Symphonia
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2012
Messages: 98
Ange Masculin Répulsion — Attraction
Insignes: 93
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Sam 15 Déc - 18:11 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

« Ce n'est rien...
Eillya, dépêche ! Il y a un homme qui... Qui a craché des flammes...
Au revoir. Et ce n'est rien, ne soyez pas si surpris. »

En temps normaux, les femmes [surtout les militaires] m'auraient giflé deux fois par secondes durant cinq minutes soit un total de six cent gifles d'affilées.
Bref, donc la demoiselle, avec sa collègue, étaient à présent concentrées sur Alexander de Florange qui avait consommé les bonbons au piment, comme prévu.

« Comment il a fait cet imbécile, ça va retomber sur nous... Oh bah, on accusera Jenny !
– AAAAHHHHHHHHHHHH POURQUOI TU M'AS FAIT ÇA ELIOT !! T.T »

Oh shit.

« PPPEEUUUURQQQQUOOIIIIII ??? T.T »

Ce mec nous affichait littéralement.

« TU SAIS TRÈS BIEN QUE JE SUIS ALLERGIQUE AU PIMENT T.T »

Je commençai à faire genre je n'étais pas la personne concernée.

« OUI C'EST DE TOI DONT JE PARLE T.T » continua-t-il de hurler en me pointant du doigt.

Je commençai alors à m'éloigner malgré les quelques regards jetés sur ma sainte personne (« Cet homme divague ! Comment un jeune enfant comme lui pourrait le mettre dans un tel état ? »). Bref, personne ne se doutait de mon machiavélisme.

J'allais donc pouvoir m'en sortir indemne, jusqu'à ce que cet imbécile accourra vers moi puis me prit par le col :

« POUKOI !!

Eh héhé... Je suis désolé Alex :') J'avais oublié que t'étais allergique au piment mais par pitié arrête de m'affich... (murmurant)
– Moi qui a toujours pensé à ton bien être !

BON TU VAS ME LÂCHER IMBÉCILE !!
(murmurant) »

Rien n'y faisait.

« À L'AIDE !! CE FOU M'IMPORTUNE !! »
_________________
« Mortels, vous devez maîtriser votre destin ! »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Sam 15 Déc - 18:29 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

Lizzie et moi cherchions un moyen de trouver une infirmerie. En l'entendant crier, nous retournâmes vers celui qu'il pointait du doigt ... L'adolescent qui était tombé droit dans mes ... Bref ! Je lançai un terrible regard autoritaire à l'homme.


« Calmez-vous ou nous vous mettons dehors, monsieur ! »


C'était comme si je n'avais rien dit ... Il se rua vers le fameux adolescent, l'attrapant par la col. Lizzie me montra alors que la maréchale Fox nous regardait, d'un air sévère. Lorsque l'adolescent cria, ni une, ni deux, la blonde et moi attrapâmes le brun, chacune un bras. Lizzie s'excusa auprès de l'adolescent, signalant qu'on le mettait tout de suite dehors. Nous le trainâmes, oui, on ne le portait pas, on le trainait. Surtout qu'il pleurnichait pour ne pas partir. Ne voulant pas sortir de son plein gré, on lui donna, en même temps, un coup de pied aux fesses, le foutant dehors. Nous mettions au courant les gardes à l'entrée de ne plus le laisser rentrer. Nous rentrions ensuite. La maréchale semblait ravie, repartant parler à d'autres personnes importantes comme elle. Je souriais, un coup de pied au cul d'un snobinard faisait toujours du bien. Je regardai Lizzie, qui avait cette même expression mais tout comme moi, il n'y avait qu'un peu de ''gaieté'' dans ce sourire. Heureusement, l'attention des gens sur cet incident s'était désormais dissipé et ils parlaient tous de tout et de rien, comme de vrai sale riche, bien con.


« Bien, continuons de faire le tour ...
-En espérant pouvoir mettre d'autres coups de pieds au cul ! »
Revenir en haut
Elias von Symphonia
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2012
Messages: 98
Ange Masculin Répulsion — Attraction
Insignes: 93
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Sam 15 Déc - 20:14 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

Je l'ai échappé bel. Je m'en rappellerai, qu'il faut éviter de faire ses farces à Alexander en public.
Donc les demoiselles sortirent le malfaiteur puis je pus retourner à mes occupations habituelles, celles de se taper la discute avec ces gens (bien qu'ils avaient du mal à me prendre au sérieux en raison de mon "âge").

À dire vrai, côtoyer les mortels se révèle être très ennuyeux à la longue.

Puis vint l'heure de l'apparition du Premier ministre et de l'organisateur. La luminosité régressa partout dans la salle à l'exception de la surface où se situait le drapeau et le trône puis un homme et une femme y déambulèrent devant :

« Son Excellence, le Premier ministre d'État !
– Suivi de Konrad Merkel, le vice-Président de la Chambre des Lords ! »

L'orchestre se mit à jouer. Qui eut cru que les Hommes d'États de cette "République" seraient vénérés comme des monarques ?

Le chef du gouvernement s'assit donc sur le trône, laissant le représentant de la haute chambre exprimer un discours d'ouverture de cette hypocrite réception :

« Mesdames,
Messieurs,

C'est avec un immense plaisir que moi, Konrad Merkel, fils d'un ancien commissaire européen, vice-Président de la Chambre des Lords... »

Il était modeste ce type.

« ... vous adresse ces paroles.

Ce soir, nous sommes réunis afin de... »

Le discours fut immédiatement interrompu par une explosion près des fenêtres ! Les lumières se coupèrent et la foule commença à paniquer ! Il était temps qu'un autre malfaiteur vienne interrompre cette ennuyeuse cérémonie totalement inutile.

Une voix ténébreuse mais stylée vociféra :

« Excusez-nous d'interrompre votre petite cérémonie entre fonctionnaires !
– Qui ?! Qui êtes-vous et comment osez-vous venir troubler notre... questionna un officier.
Votre "modeste réception" ? Je suis X et je viens seulement assassiner le Premier ministre ! »

L'obscurité faisait qu'on n'y voyait rien, mais tous étaient sûrs d'une chose : le Premier ministre était en danger, or celui-ci était en train de dégagé (notez mon jeu de rime *HOHOHO*) mais un hurlement retentit et Dieu savait s'il était déjà mort.

Que devais-je faire ? Le laisser se faire lamentablement tuer ou bien intervenir et recevoir les distinctions d'État afin d'avancer dans mon objectif ?
Oh et puis zut, j'accourus vers le trône pendant que la foule évacuait dans un vacarme digne d'un poulailler.

« Votre Excellence ! Votre Excellence ! » m'écriais-je, espérant hypocritement une réponse de la part de l'intéressé.

Le bruit fut que même moi je n'entendis pas mes paroles. C'était fou ce que les Mortels pouvaient être aussi animaux qu'animaux : on entendait de tout : des cris, des pets, des rots...

Alors que je courais aveuglément dans le noir, je me heurtais de nouveau avec quelqu'un. J'eus espérer alors que ce ne serait pas la même femme que tout à l'heure, mais le noir m'empêchait de savoir...
_________________
« Mortels, vous devez maîtriser votre destin ! »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Sam 15 Déc - 20:46 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

Alors que la blonde et moi écoutions le premier ministre avec un réel engouement, enfin, on rêvassait plutôt. Le fameux monsieur X apparu. Enfin, apparu. On n'y voyait plus rien ! Un hurlement nous fit enfin réagir. J'allais utiliser mon pouvoir pour un peu éclairer ma personne lorsque Lizzie vociféra des insultes :


« Bande de macaques ! La sortie, c'est de l'autre côté ! Bande de ... !
-Tu es d'une politesse ... »


Je soupirais, prenant mon inspiration. Je canalisai d'abord mon pouvoir sur mon bras robotique puis laissa l'électricité m'encerclait. Je ne pouvais pas faire ça longtemps, sinon l'électricité pourrait devenir folle et s'attaquer à quelqu'un. Je me retournai pour voir encore l'adolescent ... Je soupirais encore une fois sortant mon katana. La blonde claqua sa chaine à terre.


« Recule. Si tu ne tiens pas à te faire griller.
-De toute façon, je lui ferai bouffer mon poing quand on aura fini de sauver le premier ministre ...
-... Et encore toi c'était pas ... Enfin oublie ce que j'ai dis. »


Empoignant à deux mains mon katana, je partais en courant, suivie de Lizzie. Toute l'électricité divergeant vers la lame de mon sabre japonais. Mon sabre devenait une torche seul. Quand nous fûmes plus proche de la scène, nous ralentissions. Que faire dans cette pénombre ? Que faisait la maréchale ? Pourquoi ne nous aidait-elle pas ? Ce moment de la soirée faisait-il parti de sa fameuse épreuve ? Non ... Nous n'étions que deux équipes ... Lizzie monta sur la scène mais un tir retentit dans la salle, elle tomba directement sur moi ... Jenny arrivait, elle avait cru que c'était le monsieur X ... Je la faisais rouler et voyais un trou au niveau de sa jambe ... Du sang coulant ...


« Reste avec nous, Lizzie ! Et toi, la conne de snobinarde, va chercher des secours ! Tu vois pas qu'elle perd du sang ?!
-Mais je ...
-BOUGE TES FESSES ! »


J'arrachais un morceau de son uniforme, compressant la blessure. Mon katana arrêta d'illuminer la situation. L'équipe 32 avait intérêt à s'occuper du malfaiteur ... J'espérais que la balle n'avait pas toucher son artère fémorale ... Le courant revint d'une fois ... Jenny était seulement à la sortie ... Putain ... ça va être ma fête ... Je regardai où était le malfaiteur ... Avait-il tuer ou non le premier ministre ? Si oui, les deux équipes allaient être réprimandées et sévèrement ... Je voyais la maréchale, aidant les gens à sortir. Elle ne nous aidera pas. La salope ... C'est ça sa façon de faire ?!
Revenir en haut
Elias von Symphonia
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2012
Messages: 98
Ange Masculin Répulsion — Attraction
Insignes: 93
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Sam 15 Déc - 21:27 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

« Bande de macaques ! La sortie, c'est de l'autre côté ! Bande de ... !
Tu es d'une politesse... »

Celle que j'ai percutée m'a traité de macaque ! M'vazy c'toi la macaque ! :@#
Une espèce de lumière... électrifiante ! nous éclaira.

Sapristi : c'était encore le groupe des demoiselles-soldates de tout à l'heure :O
Celle dont j'avais heurté les ce dont vous savez tout à l'heure soupira comme si elle se lassait de ma personne.

« Recule. Si tu ne tiens pas à te faire griller.
De toute façon, je lui ferai bouffer mon poing quand on aura fini de sauver le premier ministre...
Et encore toi c'était pas... Enfin oublie ce que j'ai dis. »

Les deux soldates se dirigèrent par la suite vers le trône, me laissant totalement confus encore une fois.

Bref, je me relevai puis jetai un coup d'œil vers la sortie. Tout le monde s'y ruait donc comme des macaques et quelques soldats aidaient les fonctionnaires à fuir (bien qu'avec mal). Il fallait que je vois où était X pour pouvoir l'arrêter (si j'en avais l'occasion) mais la priorité était le Premier ministre (et le vice-Président de la Chambre des Lords accessoirement). À mon mon tour donc, je me hâtai vers la lumière, la blonde que j'avais percutée précédemment semblait blessée et une autre soldate accouru en direction de la sortie, cherchant très probablement des secours.

Un peu plus loin, je pu aperçois une autre torche s'allumer, le Premier ministre était blessé du bras et des soldats s'occupaient de lui. Ledit "Konrad Merkel" était terrorisé et était recroquevillé sur lui même ; ils en avaient du courage, ces Hommes d'État.

Les lumières se rallumèrent, que déjà, la salle était déserte. Seuls des militaires étaient présents. Aux fenêtres, brisées par la précédente explosion, se tenaient une trentaine d'Hommes en noir et au visage masqué. Si certains avaient des armes à feux, d'autres avaient des ce qui semblaient être les descendants du bazookas (nous étions au XXVIème siècle tout de même).

« Bien, maintenant que nous sommes tranquilles, votre Excellence, que diriez-vous que nous parlons un peu d'affaires ? proposa celui qui semblait être le mystérieux X.
– Je n'ai rien à négocier avec vous !
C'est fort dommage. Dans ce cas... »

D'un court geste de la main, les hommes de X tirèrent et ne firent aucun cadeau en direction du Premier ministre (et des soldates que j'avais heurtées par la même occasion). Ces types n'étaient donc même pas galants avec les femmes !

Je soupirai puis m'accroupis avant de me relever et d'écarter les bras : mes ailes apparurent un très court instant, que toutes les projectiles changèrent de trajectoire puis se dirigèrent vers moi. C'était la magie de la science, un phénomène de la physique : l'attraction exercée par mon corps avait finalement attiré tout ce qui, dans la salle, se trouvaient aux alentours de mon enveloppe charnelle du moment qu'ils n'étaient pas trop lourds (ce qui était le cas des projectiles).

Maintenant, le but était de sauver ma peau. Certes, mes blessures auraient été bien moins graves que ceux d'un fragile humain en raison de ma constitution mais cela aurait constitué un danger social à l'égard de ma personne : personne ne se doutait que j'étais un ange, et le faire savoir aurait été dangereux pour mes ambitions.

Il me suffisait de faire l'effet inverse : le contraire de l'attraction, en physique, correspondait à la répulsion. Et d'une dose modérée de celle-ci, les projectiles retombèrent comme de vulgaires bouts de métaux sur le sol. Je l'avais échappé bel.

J'avais certes évité la mort au Premier ministre mais je n'aurais pu le sauver une deuxième fois : si mes ailes devaient apparaître de nouveau, elles ne passeraient pas inaperçues dans le cadre d'une attraction et un mauvais calcul du temps me vaudraient l'honneur de toutes les balles ennemies.

C'est pourquoi et heureusement, le Chef du gouvernement fut téléporté aussitôt. J'étais soulagé. Mais à présent, les Hommes de X étaient face à nous, garants de la sureté nationale...
_________________
« Mortels, vous devez maîtriser votre destin ! »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Sam 15 Déc - 22:44 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

Alors que je regardai les missiles, passés et repassés, Jenny arriva avec un garde. Ils emmenèrent Lizzie hors de la salle. Mais ... Attendez ... Je me retrouve seule face à trente hommes ?! La maréchale partit pour chercher les hommes d'état ... Je reprenais mon katana, me levant. Je concentrai mon électricité dans mes mains. Je voyais à peu près où était l'adolescent. Je me bougeais en sorte de ne devoir courir qu'en ligne droite. Ceci fait, j'envoyai des boules d'électricité pures sur chacune des lampes, qui explosèrent en s'éteignant. Je me protégeais d'abord la tête. Lorsque la pénombre reprit le dessus dans la pièce. Je courais droit vers l'adolescent, ma lame recommençant à s'électrifier pour m'aider à m'y retrouver, sauf que les ennemis aussi me voyaient. Le monsieur X cria de m'exterminer. Pendant qu'ils rechargeaient tous, j'attrapais l'adolescent par le col de la chemise. Je le trainai comme un poids vers la sortie ... Putain, il est lourd pour un ado ! Les hommes allaient commencer à tirer, je le poussais violemment, le faisant dégringoler les marches de la sortie. Je reçus à ce moment précis une balle dans l'épaule et une dans le genou. Je tombai à terre, lâchant en même temps mon katana, qui glissa dans les escaliers. J'espère ne tuer personne par cette maladresse. Je rampai vers la sortie. Deux des hommes de l'équipe 32 venant fermer les portes, quoique face aux bazookas, ce n'était pas vraiment suffisant.


J'entendais des gémissements, de douleur, venant du bas de l'escalier. Ce devait être Lizzie se faisant guérir par un aquamancien ... ça avait beau soigner et ne laisser aucune traces, ça faisait un mal de chien leur technique ... Je regardai mon genoux ... ça allait faire encore plus mal, à cause de l'os cassé ... Enfin, si il avait fini avant que les soldats ennemis n'aient cassé la porte et nous aient tués ... Je rampai pour aller poser mon dos un mur ... Je soupirais ... À moins que la pyromancienne décide de nous aider ou qu'un Dieu nous aide, on était mort ... Pas assez préparés face à de tels armes ...


« L'aquamancien va venir te soigner ...
-OK ... Au fait, des nouvelles de la maréchale ?
-Aucune. Elle n'as pas encore dû trouver le premier ministre et l'homme qui l'accompagnait ...
-Comme si c'était plus important que venir nous aider ...
-Ce sont des hommes d'état. Ils seront toujours plus importants que des recrues qu'on peut changer comme on veut et quand on veut.
-Sinon, pas trop mal l'adolescent ?
-Non, enfin, je suppose qu'il aurait quelque bleus, étant donné qu'il est tombé de plusieurs escaliers. »


Je soupirais ... Avant d'entendre des coups, pas vraiment fréquent contre la porte ... L'ennemi essayerait-il d'économiser ses munitions en ouvrant la porte par leur corps ? Non, les coups n'étaient pas assez fréquents et répétitifs ... L'aquamancien arrivait près de moi, pour me soigner ... Des cris commencèrent à se faire entendre ... Mais qu'est-ce qu'il y avait dans cette salle ?! Alors qu'on me soignait d'abord l'épaule et que je mordais dans un tissu épais, le corps du fameux monsieur X traversa la porte, explosant cette dite porte. Son corps, inerte et couvert de sang, roula jusqu'en bas de l'escalier, laissant une jolie trainée de sang dessus. On n'entendait plus rien, sauf mes geignements de douleur, mes cris étouffés ... Les aquamanciens n'y allaient jamais de main morte dans leur soin ! Je me demandai bien ce qu'il s'était passé dans la salle, il y a quelques secondes ...
Revenir en haut
Elias von Symphonia
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2012
Messages: 98
Ange Masculin Répulsion — Attraction
Insignes: 93
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 00:12 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

Je remis ma plainte à propos de mes bleus dus à la chute dans les escaliers ultérieurement – mais le cliché des soldates rustres se confirmait – puis aussitôt en bas des escaliers, je me dirigeais vers un balcon et, profitant du fait que peu de personnes n'étaient là, les rares étant occupés à être soignées ou à soigner, je sautai pour rejoindre la terrasse de la salle des fêtes. Si les hélicos de X étaient toujours stationnés, les terroristes semblaient être entrés à l'intérieur, à en croire les torches allumées et leurs voix visibles et audibles depuis là où j'étais.

« Bien, posez la bombe H au milieu de la salle. Quand tout sera prêt, activez le compte à rebours puis on se casse !
Yes my Lord! obéirent les sbires »

C'était donc ça ! Ils voulaient au mieux entamer des négociations avec le Premier ministre, au pire faire sauter la capitale toute entière ! Si je ne faisais rien, tous les civils seraient tués et la société de la Terre toute entière disparaîtrait !

Une chose me chagrinait toutefois : comment ces fauteurs de troubles s'étaient procurés l'arme atomique ? Et pourquoi faisaient-ils tout cela ? Ne pouvaient-ils pas prendre en otage tous les habitants pour parvenir à leurs fins ? Ou bien devaient-ils cacher un secret d'État ?

Ce n'était pourtant pas le moment de se poser ces questions : je devais agir !

Très rapidement, je dégageai les hélicos avec mes pouvoirs puis vint à m'adresser avec les terroristes.

« Mortels, ne songez pas à faire sauter tous les environs car dans ce cas, vous périrez aussi ! »

Les concernés se retournèrent puis me pointèrent avec leurs lampes et leurs armes.

« Tu nous as appelé "mortels" ? Devons-nous comprendre que tu n'es pas de notre espèce ?
C'est le cas de dire ! lui répondis-je en esquissant un sourire au coin de mes lèvres.
Soldats, abattez-le !
Yes my Lord! »

Les sbires allaient décocher leurs balles que déjà je m'apprêtais à les rejeter grâce à ma force de répulsion. Juste après le tir, le temps se retrouva comme figé : personnages immobiles, balles en l'air, j'avais découvert le pouvoir de X :

« En effet. Si tu étais un humain, tu serais toi aussi sous l'emprise de mon pouvoir. Alors donc ? Qu'es-tu au final ?
Ne devinez-vous pas ? Je suis le représentant de Dieu sur Terre !
Un ange ? Haha laisse moi rire, vous êtes exactement comme nous : avides de pouvoir, de richesse, de plaisir... Il n'y à qu'à regarder les relations que nous entretenons avec eux : ils travaillent comme des chiens à l'armée, espérant obtenir une promotion, sont corrompus quand ils ont des postes importants dans notre société, sont sans pitiés et sans miséricorde, et ça se prétend être un représentant de Dieu ?
Contrairement aux "anges" que vous avez obtenu en modifiant génétiquement un Homme, j'en suis un vrai !
Nous avons commencé à créer des anges depuis que nous en avons rencontré de "vrais" comme toi ! Ceux qui sont venus travailler de eux même pour nous et à adoptez nos mœurs !
Ne me comparez pas aux nouvelles générations d'anges. Contrairement à mon apparence, je date de la période où vous avez découvert l'agriculture !
Dans ce cas, que fais-tu ici ? Ne travailles-tu donc pas pour nous ?
Seulement en apparence... Mais vous ? Que cherchez-vous à faire ? Qu'avez-vous à gagner en condamnant à mort, tous les civils de la Capitale ?
Je recherche une descendante de la famille Invierno. Peut-être que grâce à ta formidable longévité, as-tu déjà rencontré une personne de ce nom ?
Ah qui sait. Il y a quelques millénaires peut être... Mais tu penses qu'en faisant... exploser une bombe H, que ça te permettra de retrouver quelqu'un ? ._.
Non, ça c'est pour une autre raison. Je dois éliminer le gouvernement et les scientifiques de la capitale car ils mènent des recherches qui risquent pas même de plaire à vos affaires divines :3
Qui sont ? »

Un rugissement bestial surgissant des entrailles de la Terre eut la bonne idée de nous interrompre en pleine discussion, suivi d'une courte période de silence.

« Eh bien, heureux de t'avoir connu l'ange. Peut être nous reverrons-nous dans l'au delà... »

Le temps reprit son cours de force, des blessures se matérialisèrent sur le corps du leader et les balles qui étaient tirées en ma direction furent désintégrées. Les sbires, affolés, se retrouvèrent très violemment projetés sur la porte, comme s'ils tombaient de plusieurs milliers de mètres d'altitudes mais sur la porte, à l'horizontale, puis ce fut au tour de X, dont la violence était telle que la porte vola en éclat.

Les derniers forces (très surprenantes) du leader lui permirent de franchir le seuil et de finir sa misérable vie en dévalant les marches des escaliers, à mon instar.

J'étais bouche bée, furieux de ne pas avoir pu leur faire ma farce d'une part, et totalement terrifié par la violence immatérielle venue de nulle part.

La réception se termina à 22:42 et on déplore la dépouille d'une trentaine de terroristes ainsi que quelque blessés.

Après avoir repris mes esprits, je retournai à mon point de départ et feinta d'aller voir les blessés, dont celle qui avait eut l'audace de me trainer comme un poids avant de me jeter lamentablement vers les escaliers :

« Vos blessures ne sont pas trop graves ? Évitez de mourir svp, vous avez un poing à me faire manger :O »

Puis faisant semblant de remarquer le cadavre de X, je fis une tête désappointé.
_________________
« Mortels, vous devez maîtriser votre destin ! »
Revenir en haut
Eillya Invierno
Humains

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 79
Humaine Féminin Électromancienne
Insignes: 75
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 16:37 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

L'aquamancien avait fini son travail lorsque l'adolescent vint à ma rencontre ... Il me voulait quoi encore ? Il me parlait de faire manger son poing ... Ah non mais c'est Lizzie qui a sorti cette connerie ! Je me levai, l'ignorant totalement. Ils font du bon boulot, ces mages d'eau, bien que ça fasse mal ... J'allais retrouver Lizzie, qui ne semblait pas si perturbée par ce qu'on venait de vivre. Elle vint me frapper à l'épaule, me faisant frissonner de douleur, ayant encore des picotements.


« T'as vu ? On a déjà du rouge sur nos uniformes ! Encore un peu et nous serons soldats !
-Comment tu peux faire de l'humour dans de telles circonstances ?
-Oh, ça va ... Ils sont morts ! Par je ne sais quel miracle ...
-Et on a failli y passer ...
-Oui ... Aussi ...
-Et vous y passerez ! »


Nous regardions la snobinarde, haussant chacune un sourcil. Jenny passait devant nous avec son air hautain et supérieur.


« La maréchale Fox a bien remarqué que vous rêvassiez peu de temps avant l'attaque ... Vous allez y passer, à coup sûr ! »


Elle se mit à rire. Vous savez, comme les snobs, la main devant la bouche et avec un regard toujours supérieur.


« Eh, Jenny ... Nous sommes dans la même équipe ?
-Euh ... Oui, et alors ?
-Dans l'armée, si un membre d'une équipe fait une connerie, l'équipe entière est punie.
-Surtout que la maréchale n'est pas aveugle. Tout le monde a vu la petite soldat aux cheveux bruns, qui voletait d'hommes en hommes et qui ne faisait attention à rien. »


Lizzie fit un grand sourire en regardant Jenny puis elle regarda aux alentours, son regard se posant sur l'adolescent, que je commençais à considérer comme un pervers ... Oh, tiens mon katana ! J'allais vers cet objet, le prenant et le remettant dans son fourreau, alors que la blonde passait à côté de moi en courant. Oh non ... Il va bouffer un poing pour le souper ... Je montais pour la rattraper lorsqu'une voix nous interrompit dans notre course ...


« Torreil ! Invierno ! Au lieu de courir pour martyriser un pauvre agent, qui ne vous a rien fait, venez ici et écoutez mes instructions ! »


Nous nous retournions ... Jeleina Fox ... Nous partîmes la rejoindre, au pas de course ... Dire que, moi, je courais pour empêcher un meurtre d'un pauvre ... Agent ? Non, elle a dû croire qu'on, enfin que Lizzie allait frapper l'un des gardes, qui était proche de l'adolescent. Les deux équipes étaient au garde à vous, devant elle en ligne. Nous avions toutes les deux rejoints le rang. La maréchale soupira, nous regardant. Mon électricité ne s'affolait pas, étant donné que j'en avais utilisé une forte quantité juste avant. La légende ne semblait pas très enthousiaste.


« Vous vous êtes tous bien rétamés. Que ce soit le duo de larves, qui rêvassaient, la petite riche, qui draguait tout hommes qui bougeait, ou les trois hommes faisant leur fier devant la gente féminine. Vous me décevez tous. Même moi, j'avais remarqué les bombes aux fenêtres ... Mais je n'ai rien fait car c'était votre job. Vous étiez responsable de la sécurité, bande de petits cons. Bref ... Quelqu'un sait ce qui a pu se passer pour que tous meurent comme cela ? ... Pas de réponses, super ... On me demandera sûrement de faire une enquête là-dessus ... Et essayer de voir de quel parti venait le fameux monsieur X ... Vous m'aiderez ! Vous six ! On commencera demain, à l'aube, étant donné qu'une certaine Eillya a trouvé malin d'exploser les lampes.
-Désolée, madame, mais c'était le seul moyen que j'ai pu trouver pour éviter de nous faire tuer, l'adolescent et moi.
-Je m'en fiche. Ça va nous réduire le temps de recherches sur ce qui a bien pu les tuer. Bien, rompez. Je vais voir si il y a d'autres blessés puis nous rentrons à la base. »


Tout le monde partit ... C'était pas de tout repos ce putain de boulot militaire ... Je m'asseyais sur les marches, soupirant ... Je regardai la maréchale ... Un jour, tu mourras de mes mains ... Légende vivante ou pas ... Lizzie s'asseyait à côté de moi, s'appuyant sur les marches derrière elle.


« Tu crois que c'est quoi, toi ?
-Je n'en sais rien ... En tout cas, pas un humain ...
-Ouais ... Tu viens ? Je vais faire bouffer mon poing au sale gosse !
-Laisse-le ... Je lui ai fais bouffer les marches juste avant ...
-Comment t'as fait ?
-Avant qu'ils ne tirent, je l'ai lancé droit devant moi, avec trop de force !
-Ah ... Je vais quand même lui faire bouffer mon poing !
-Vas-y mais si la maréchale te voit, c'est son sabre qu'elle te fera bouffer ...
-Ah ouais ... »


Elle restait alors là, soupirant et regardant le plafond. Nous ne bougions pas, attendant que la maréchale nous demande de venir la rejoindre pour rentrer dans la base ...
Revenir en haut
Elias von Symphonia
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2012
Messages: 98
Ange Masculin Répulsion — Attraction
Insignes: 93
Bénéfices: 0,95

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 23:55 (2012)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception Répondre en citant

La blonde qui avait l'intention de me faire manger son poing – pour être poli – a finalement abandonné l'idée après que sa coéquipière l'eut rappeler qu'elle même mangera le sabre de la tyrannique maréchale si elle était surprise à me martyriser.

Alors, d'un air audacieux, je me permis de gâcher poliment la vue perdue des deux demoiselles, et leur tins à peu près ce langage :

« La raison du plus fort est toujours la meilleure.
Une démonstration vous venez d'en avoir !
Mr. Green »

Et ce fut sur cette morale de Jean de La Fontaine – bien que réadaptée à la situation – que je conclus mon speech avant de peloter les ce dont vous savez de la jeune blonde et de sa coéquipière avant de m’éclipser le plus rapidement possible.

THE END!

_________________
« Mortels, vous devez maîtriser votre destin ! »
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:54 (2018)    Sujet du message: [Duo] – Douteuse réception

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> Le Gouvernement Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange | Modified by Nhil
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com