Protocole SE Index du Forum
Protocole SE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[duo Valkan et Near] L'amertume du péché

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> L'Eglise de "La Flèche du Point du Jour"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 7 Fév - 23:04 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Vendredi huit février, une journée bien calme à l’orphelinat. La température augmente toujours, le mois de janvier étant passé… Aujourd’hui, la température a atteint le 0. Il est exactement une heure et demi de l’après-midi et Valkan est bien seul… Enfin, presque, il est accompagné de son petit-frère, qu’il prépare à coucher pour une sieste. Les enfants ne sont pas là, ni Near, ni les autres. Ils sont partis à l’église, sans Valkan car celui-ci voulait faire dormir son petit avant cela. Il le regardait avec un sourire tendre, se souvenant encore de ce qu’il s’était passé depuis qu’ils étaient revenus.

Citation:

« Je pourrais l’appeler San, non ? J’aime bien, c’est court et ça rime avec Valkan… »


Le regard du félin était subjugué comme au premier jour… Après qu’il se soit endormi, Valkan partit de l’orphelinat non sans penser au félin qu’il venait de quitter… Mais il ne pensait pas qu’à des choses bien… Il pensait aussi aux événements de la prison, à Near et… Ce truc qui l’a sauvé… Un trouble parcourait le félin, comme si il arrivait à être jaloux… Qu’il ne comprenait pas pourquoi il se sentait assez délaissé depuis cet événement… Near se reprochait-il quelque chose ? Enfin ! Évitons d’accuser l’ange, car le félin s’est bien mis à s’occuper énormément de San, lui ! Il n’était très correct de sa part que de s’éloigner ainsi de l’ange et de lui en vouloir… Enfin, ceci dit… La jalousie est un défaut qu’il ne pourra se pardonner.

Valkan arrivait aux abords de l’église et pénétra dans les jardins du bâtiment. Il pouvait apercevoir au loin l’intéressé avec son étrange sauveur… Valkan restait à distance et s’assit. Il les regardait, sans oser avancer… Il les regardait discuter, sans chercher à se faire remarquer.

Il ne pouvait s’empêcher de fixer Near sans comprendre pourquoi il se sentait si seul… Comme si il lui était inutile d’être ici, mais après un long moment sans comprendre ce qui lui arrivait, il s’avança discrètement vers Near, se couchant à côté en ayant espéré ne pas avoir été vu, même si il ne pouvait dire pourquoi, mais il aurait été si embêtant que cela n’arrive pas… Et puis, il aura besoin de réponses aux événements de la prison un jour ou l’autre !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Fév - 23:04 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Lun 11 Fév - 20:26 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

En cette journée du Vendredi hui février, la douceur qu'apporte le soleil rayonnant et qui fait fondre si doucement la neige qui ne semble plus si ardemment combative lorsque l'hiver plongeait la ville dans un froid des plus percutants. Nous abordons le flanc Est de la cathédrale de Notre-Point-du jour à la recherche d'une histoire ou de la suite de l'une que nous possédons déjà. Lorsque tout d'un coup, nous voilà en présence du petit Charles, cet enfant si radieux qui prêche la bonne justice du haut de ses quinze années d'existence... «En apparence ».


Etait en train, ou semblait, se promener dans les jardins de la cathédrale. Jusqu'à ce qu'il s'arrête soudainement et qu'un être à corps d'homme à la peau mate où reposait une tête de faucon apparu dans un halo de lumière blanche, face à lui il lui fit aussitôt une révérence avant de prendre la parole, restant dans cette position alors que l'enfant le regardait d'un air subjugué.


    « J'ai accepté cette rencontre. Être de Lumière, mais si je suis découvert... Dit alors l'individu à la tête volatile, la tête baissée et toujours dans la même position. L'enfant prit alors la parole en venant lui sourireN'ayez crainte, Ar, c'est Dieu qui a prédit cette rencontre, relevez-vous... Vous êtes bien plus digne que moi pour me faire la révérence...» L'être prénommé «Ar» s’exécuta aussitôt avant de poursuivre. «... Je ne saurais dire si je peux être plus digne ou honorable qu'un être aux ordres de votre Dieu.» Rétorqua-t-il avant que l'enfant lui réponde. « Vous êtes plus qu'un serviteur pour le vôtre, vous le représentez physiquement dans ce monde. » Sourit l'enfant tout en lui répondant, prenant la main de ce dernier comme pour le conforter dans cette idée, mais c'était sans compter sur cet homme qui répondit... « N'est-ce-pas ce qu'est un Être de Lumière tel que vous ? Une représentation physique de Dieu en représentant la pureté même ? » L'enfant lui sourit et ne donna pas suite à cela, il avait raison et l'enfant préféra changer de sujet, il s'assit alors sur un banc en bois qui longeais l'allée, avant que Ar ne le fasse et il entama un nouveau sujet de conversation tout en regardant cet individus. Alors que subtilement ce quadrupèdes et compagnon de Charles arrivait doucement à se frayer un passage discrètement jusqu'à s'allonger près du banc ou discutait ces deux personnages, il c'était bien caché et il était difficile de le remarquer, surtout si vous aviez la tête tourner comme c'était le cas à ce moment là. Bref intéressons nous à présent à cette fameuse conversation. L’enfant commença donc par une question. « Je voulais vous voir pour savoir quelles étaient les raisons de votre retour sur le sol mortel de ce monde ? » Demanda t-il donc avant que l'homme-oiseau ne lui réponde... « Votre chant divin à la fois prononcé pour défendre votre prochain a était aussi prononcé par le prophète Moïse lorsqu'il combattit nos Dieux ancestraux...» L'enfant poursuivit alors. «Justement, si cela fut le cas, pourquoi m'avoir sauvé ?.. » L'être poussa un piaillement, ne pouvant sourire, sûrement qu'il voulait l'exprimer ainsi... Il répondit donc. « Nous ne sommes pas hostile à votre Dieu et avons reconnu sa puissance, nous sommes prêt, nous, envoyez de nos Dieux, à protéger les envoyer du Tout-puissant... Comme vous Être de Lumière...» Dit-il alors, la conversation se poursuivant sans embûches. « Je... Je comprend, mais jusqu'où va cette promesse, envoyé du Dieu Soleil ? » Demanda alors l'enfant avant que l'individu à la noble face lui répondit une nouvelle fois... «Jusqu'à la mort. Votre Éminence des cieux éternels.»


_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 12 Fév - 16:03 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Le silence régnait pour Valkan qui venait d’arriver aux côtés de la personne qu’il aime, sans être remarqué ni par lui ni par son ami. Difficile de comprendre pourquoi il avait un sentiment de peur ou de chagrin, alors que c’était de sa faute si il n’était pas visible… Il est naturel chez un animal de savoir camoufler sa présence ! Ajoutons à cela le fait qu’il ne le regarde même pas… Il peut être débile Valkan quand il le veut !

Near et son ami semblaient discuter de choses importantes qui ne pouvaient être dévoilées… Mais une oreille innocente aura malencontreusement tout entendu… Un vent anormal soufflait contre les personnes, il fallait bien prévenir de la présence du félin, qui ne semblait comprendre la relation entre Near et son  compagnon.


« Je voulais vous voir pour savoir quelles étaient les raisons de votre retour sur le sol mortel de ce monde ? »


L’intelligence accordée à Valkan n’était pas là pour faire joli… La tournure de la phrase de Near était choquante à ses yeux… Lorsque l’on est humain et qu’on communique à un autre humain, on n’emploie pas « le sol mortel de ce monde » comme terme… Qu’est-ce qui est inconnu pour Valkan ? Il ne pouvait encore le comprendre….

 « Votre chant divin à la fois prononcé pour défendre votre prochain a était aussi prononcé par le prophète Moïse lorsqu'il combattit nos Dieux ancestraux...»

«Justement, si cela fut le cas, pourquoi m'avoir sauvé ?.. »
Ar poussa un piaillement avant de poursuivre : « Nous ne sommes pas hostile à votre Dieu et avons reconnu sa puissance, nous sommes prêt, nous, envoyez de nos Dieux, à protéger les envoyer du Tout-puissant... Comme vous Être de Lumière...»
 « Je... Je comprends, mais jusqu'où va cette promesse, envoyé du Dieu Soleil ? »
«Jusqu'à la mort. Votre Éminence des cieux éternels.»

Chant divin, sauvetage, PIAILLEMENT, Être de Lumière, envoyé de Dieu… Tous les éléments concordaient à prouver que Valkan n’aurait jamais dû entendre cette conversation, et un trouble intense le pénétrait… Il ne pouvait plus en entendre d’avantage et dans la peur il dévoila sa présence en se relevant, il fixait… Quelque chose à tête d’oiseau ?! Et… Et Near… Il avait tout entendu, il ne savait pas ce que voulait dire tout ça, un choc était présent, mais maintenant il est visible… Que va-t-il se passer ensuite ?
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Mer 20 Fév - 18:03 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

La discussion se poursuivit sans embûche comme nous le disions auparavant jusqu'à ce que le fourbe, le manant que disons-nous, l'espion ! De Valkan révéla sa présence comme un apprentie chasseur aux yeux de Ar et de Near, l'enfant térrifié à l'idée que l'animale est tout entendu le fixait d'un air choqué, bien sûr dieu lui avait envoyé des messages, mais il était, une seconde trop tard, pour qu’il puisse les distinguaient... Soudainement, le ciel s’assombrit et devient gris, jusqu'à presque devenir noir comme la nuit, Ar se leva et prit l'animale par le collier avant de le soulever.


    «Par le soleil éternel, qu'elle est donc cette perturbation ?! Vous osez écouter ces paroles sacrées ? Elles deviendront l’hymne de votre mort imminente ! » Le tonnerre ce fit entendre au loin alors que Near se leva lui aussi, passant ses bras autour du bras mate et musclé de l'égyptien, il le fixait sans hostilité ni contentement, neutre, oui, il le regardait d'un air neutre et d'une voix douce mais clair... «Lâchez-le Votre Éminence ensoleillée... Je... Je connais cet animale. » Sitôt dit, Ar reposa le félin au sol mais le fixait avec méfiance.


    (Très courte réponse mais je garde toute mon idée pour la suite. Razz)


_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 01:38 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Lorsque le félin se dévoila, ce fut un choc général, séparé par des réactions différentes pour les trois protagonistes. Sans qu'il ait pu le prévoir malgré ses talents et son intelligence, refoulés en cet instant par le choc, il fut pris par le collier et soulevé du sol, alors que le ciel était devenu sombre comme la nuit... Tout portait à croire qu'il était mal barré.

«Par le soleil éternel, qu'elle est donc cette perturbation ?! Vous osez écouter ces paroles sacrées ? Elles deviendront l’hymne de votre mort imminente ! »


Il restait sous le choc mais n'arrivait pas à réagir, s'agitant juste d'instinct pour sauver sa peau, mais il ne pouvait rien, il était fait comme un rat, c'est alors que Near vint prendre le bras d'Ar.

«Lâchez-le Votre Éminence ensoleillée... Je... Je connais cet animale. »

Valkan était reposé au sol et regardait Near... Il reculait légèrement par sécurité... Il n'arrivait pas à réfléchir, il avait peur, il était choqué mais il restait sur ses gardes en tremblant car son instinct voulait qu'il se défende contre Ar... Qu'allait-il se passer avec Near maintenant qu'il est au sol ?
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Sam 23 Fév - 18:54 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Le décor était planté, les jardins de la cathédrale, le ciel aussi menaçant que l'armée des ténèbres et les trois acteurs principaux de cette scène, tout y était, même les émotions, les gestes...etc
Après que Valkan fut relâché par l'être au teint bruns et à la tête d'oiseaux, Near vient se réfugier près de l'animale et passa ses bras autour de son cou, fixant Ar qui s'accroupissait devant eux avant de prendre la parole...


    «Excusez-moi, noble animale, mais comme je l'ai dit Votre Éminence, si jamais j'étais découvert, je... Ar fut interrompu par l'enfant qui lui répondit aussitôt... Et comme je vous l'ai dit, c'est Dieu lui même qui a souhaité cette rencontre, si Valkan est ici avec nous, c'est, je penses, que c'est également Dieu qui a voulu sa présence ici.» Conclua l'enfant en regardant le félin en souriant doucement, avant de reporter son regard vers Ar qui répondit une fois encore. «Vous avez peut-être raison, mais à présent, cet animale connaît les secrets sacrés que nous portons sur nos épaules, pouvons-nous au moins lui faire confiance sur son silence ?..» L'enfant hésita un instant, il est vrai qu'il n'avait jamais eu l'occasion de tester la confiance de l'animale et en plus, se secret si grand, n'aurait jamais du être entendu par l'animale. Mais peu importe, l'enfant répondit donc. « Si dieu a souhaité sa présence ici, c'est qu'il a confiance en lui et dans la logique des choses mois également. Toute fois si sa confiance se révélerait être non-fondée, je suis prêt à prendre la totale responsabilité de ces actes. J'en fait le serment. » Dit l'enfant en souriant à l'animale puis à l'être à tête de faucon, avant de se relever, toujours aux côtés de Valkan. 

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 23 Fév - 19:57 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

L'évidence se voyait au visage de notre intéressé : Valkan avait peur. Mais la peur peut être si vague lorsqu'elle n'est pas bien descriptible : Avait-il peur par ce qu'il se passait autour de tout le monde, que le monde semblait se retourner contre lui par la découverte, était-ce la peur que l'homme-oiseau lui veuille du mal ou tout simplement ces secrets qu'il venait de découvrir ? Il semblait assez conscient pour savoir qu'il n'aurait jamais du entendre parler de cela... Ou peut-être était-ce pré-destiné par une quelconque force prônant l'honnêteté des êtres qui s'aiment ?

Near vint aux côtés de Valkan qui ne bougeait pas encore. Il passa ses bras autour de son cou, ce qui réveilla les souvenirs de la jeune bête, ces derniers qui lui rendaient le sourire en tout temps. Il pense énormément à Near, et ne comprend pas toujours pourquoi dans certaines situations, et comme un flash tout repassait, avant qu'il ne tourne la tête vers ce dernier, un sourire se dessinant tout seul. Malgré tout ce qu'il avait appris, la présence de la personne qu'il aime le réconforte, qu'il le pensait humain ou qu'il sache qu'il ne l'est pas. Après tout, lui-même est un animal particulier...



«Excusez-moi, noble animal, mais comme je l'ai dit Votre Éminence, si jamais j'étais découvert, je...»
«Et comme je vous l'ai dit, c'est Dieu lui même qui a souhaité cette rencontre, si Valkan est ici avec nous, c'est, je pense, que c'est également Dieu qui a voulu sa présence ici.»

Near souriait à Valkan... Un sourire que la bête ne peut oublier. Pour lui, ce visage lui montre que l'enfant... Ou l'ange... Est heureux, même dans des situations spéciales comme celle-ci. Valkan souriait à nouveau, il sentait une chaleur apaisante dans son corps... Il semblait soulagé d'être défendu par cet être cher.

«Vous avez peut-être raison, mais à présent, cet animal connaît les secrets sacrés que nous portons sur nos épaules, pouvons-nous au moins lui faire confiance sur son silence ?..»
Near hésitait un instant sur ces lourdes paroles qui lui arrivèrent, ce qui est normal en soi... Valkan semblait avoir peur de ce qu'il pouvait entendre de sa bouche : « Si dieu a souhaité sa présence ici, c'est qu'il a confiance en lui et dans la logique des choses moi également. Toute fois si sa confiance se révélerait être non-fondée, je suis prêt à prendre la totale responsabilité de ces actes. J'en fait le serment. »

Valkan souriait, Near aussi, qui lui se releva. Valkan posait sa tête contre la jambe de l'enfant, fixant l'oiseau-homme... Il ouvrit cette fois sa gueule, il arrivait enfin à parler, tout ce qu'il venait d'entendre était digérable.

« Je... Je suis pas idiot... Et j'aime beaucoup trop Near pour... Pour trahir sa confiance... Je... Je l'aime que ce soit un humain ou un... Un être de lumière... Je veux juste qu'il soit heureux... Et qu'il sourit toujours comme il le fait... » Valkan en restant contre Near le regardait maintenant... « A la base... Je venais juste savoir... Pour l'autre jour... »
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Dim 24 Fév - 04:12 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Le vent aussi menaçant que le temps apportait sans cesse des signes, des messages à Near, comme à Ar, quelque choses de malsain n'était pas loin, et cela se ressentait dans les profondeurs des deux êtres. Mais qu'est-ce-qu'il pouvait bien approcher de si terrible ? Les paroles de l'animale qui venait enfin de s'exprimer, ou pire encore ?.. Les deux êtres se regardèrent un instant avant que Ar ne fit un mouvement de tête avant de lentement s'avancer, l'enfant tournait la tête à la même vitesse qu'Ar repartait.


    «Faites ce que vous m'avez annoncé, Ar, je vous retrouverais Là où vous savez.» Dit l'enfant en regardant continuellement Ar, qui lui répondit d'un simple mouvement de tête, juste avant qu'il ne reparte donc. Juste après, Near se bougea de nouveau et se mit en face de l'animale, s'accroupissant, il allait donc l'éclairer sur ce que lui avait demande l'animale plutôt. «L'autre jour dites-vous ? Lorsque nous étions à la prison. Que voulez-vous savoir exactement mon cher Valkan ? » Demanda l'enfant avant de poursuivre aussitôt, lui faisant remarquer une chose essentiel. «Si vous-vous demandez pourquoi est-ce Ar qui est venu me secourir lorsque nous étions à la prison, je ne saurait hélas vivement vous éclairer à ce sujet, en vérité, nous étions en train de parler, mais il ne m'a pas donné l'exact raison de son action.»

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 24 Fév - 08:11 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Si il y avait bien quelque chose que l'animal pouvait souhaiter voir disparaitre et qui l'aurait arrangé fortement étaient ces nombreux "signes de Dieu"... Jusqu'à présent, il n'a pas le souvenir que "ces informations" aient eu une quelconque raison sauf de le virer ou lui donner le sentiment qu'il ne devrait pas être avec l'ange. L'oiseau finit par partir, peut-être que eux comprenaient ce qu'il se passait ?

Sur le temps où Near répondait, Valkan regardait un peu autour de lui avec l'espoir que ce mauvais temps s'arrête et qu'enfin le soleil revient... Très difficile de pouvoir recevoir cette faveur. Near vint se mettre devant Valkan et s'accroupit. Il avait la tête penchée et sa position lui offrait un sourire tendre... Il aimait la vision. Remarque, il a toujours aimé avoir son homme dans sa vision... cf avant ! Sur le temps que Near parlait, Valkan ne pouvait pas résister à la terrible envie que d'être contre lui, et il le fit en posant sa tête contre l'une de ses mains qui était taquine, joueuse.


«L'autre jour dites-vous ? Lorsque nous étions à la prison. Que voulez-vous savoir exactement mon cher Valkan ? Si vous-vous demandez pourquoi est-ce Ar qui est venu me secourir lorsque nous étions à la prison, je ne saurait hélas vivement vous éclairer à ce sujet, en vérité, nous étions en train de parler, mais il ne m'a pas donné l'exacte raison de son action.»

Sur le temps que l'enfant racontait son histoire, Valkan évitait ses doigts dans leur "petit jeu", jusqu'à ce qu'il finisse par reprendre son sérieux et qu'il laissa la main de son compagnon le toucher.

«Fort dommage tout cela. Mais je me demandais aussi pour ces... Choses... Qui nous ont aidé... Et tout ce qu'il s'était passé dans la ville.»

Comme un éclair, une pensée lui arrivait... Est-ce que San était bien traité ? Est-ce qu'il dormait toujours ? Cette pensée l'agitait un peu mais il secoua la tête qu'il posa contre une jambe de Near en souriant. Je pense qu'un petit calin ne fait pas de mal pour les deux protagonistes.
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Sam 2 Mar - 06:56 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Contrairement à ce que désirait la bête, le temps ne devenait pas plus clément, au contraire il se faisait de plus en plus menaçant. Il commençait même à pleuvoir à faibles et lentes gouttes, quelques éclairs déchirèrent les cieux avant que le grondement de Sa Majesté résonne dans toute la cité. Un avertissement qui était adressé à l'enfant, qui, commençant à caresser la tête du félin se mit à regarder le ciel qui renvoyait des éclats célestes d'une blancheur incommensurable, ils perçaient les nuages grisâtres et dévoraient les ténèbres.

Qu'est-ce-que ce message pouvait-il bien signifier, était-ce ça la langue du paradis ? L'enfant lui seul pouvait comprendre ce que cela signifiait mais lorsqu'il voulut reprendre la parole, le félin commença à s'amuser d'une étrange manière avec les mains de l'enfant, chose que le fit sourire mais en faisant guère plus. Puis Valkan s’arrêta enfin de jouer et pris de nouveau la parole alors que l'enfant voulait une fois encore intervenir...



    «Fort dommage tout cela. Mais je me demandais aussi pour ces... Choses... Qui nous ont aidé... Et tout ce qu'il s'était passé dans la ville.» Une demande bien noble venant d'une créature l'étant également, mais l'enfant dans l’immédiat et voulant à tour prix prendre la parole, fut contraint d'esquive sa demande avec amabilité. «Valkan, est-ce-que vous m'en voudriez si je vous disais que je répondrais à cette demande un peu plus tard ? A présent que vous savez que je suis... Un Ange... Mots qu'il avait tant de mal à prononcer avant sa rencontre avec le félin, sonnait cette fois-ci comme un soulagement, il reprit ensuite par … Mais dans l'immédiat quelque chose de méfiant approche, je le sens et mon bien aimé Seigneur le pressent lui-aussi ,.. Fut-il interrompu en écoutant l'écho à l'intérieur de la cathédrale, on entendait des voix en chœur, ceci fit réagir l'enfant, qui, tout en caressant la tête du félin se releva et repris donc en changeant le sujet, regardant le félin avec un air attendri alors que celui-ci venait de se relever. «En ce temps fort menaçant, que diriez-vous de vous-réfugiez dans la Sainte demeure du Seigneur, les chants oratoires auxquels je devais participer devraient peut-être vous réchauffer le cœur et balayer vos doutes et vos questions, quand dites-vous mon noble Valkan ? » Dit-il en souriant grandement.



Quelques temps après que le félin est accepté l'invitation de l'enfant, tous deux se retrouvèrent sur le parvis de la cathédrale qui avait perdue tous ses bons petits commerces itinérants, la place était vide,.. Quoi que pas totalement, la présence indésirable de la police qui patrouillait dans toute sa longueur interloqua l'enfant qui ne comprenait pas la présence de cette dernière dans la parage, et avant de s'aventurer dans la demeure du Seigneur, il vient interrompre la patrouille d'un des policiers posté près des marche de la cathédrale, suivit de son compagnon à quatre pattes.


    «Pardonnez moi, noble membre des forces de l'ordre... Pourriez-vous m'indiquer le pourquoi de votre présence en cette place Sainte ? » Demanda donc l'enfant poliment et avec le sourire d'un sage enfant. Il eu droit en réponse. «Dégage morveux, je vois pas en quoi ça te regarde... Sale chrétien. » Dit le policier en dévisageant l'enfant d'une mauvaise façon, l'enfant répondit avec certes autant de politesse mais plus sèchement cette fois-ci. «Excusez-moi ? Vous-êtes sur une place Sainte et je suis un habitant de cette ville, j'ai le droit de savoir que vous venez faire ici... Policier. » Ce dernier, l'air agacé par l'enfant, tenta en interrompant la conversation de le prendre par le bras droit avec violence, mais lorsque le bout de l'un de ses viles doigts mal attentionnés le touchèrent, le Seigneur répondit à cette provocation en entourant l'enfant d'un halo lumineux qui repoussa violemment le policier droit devant sur plusieurs mètres. Le choc avec le sol avait de quoi faire tomber le policier dans un petit comma d'une dizaine de minutes et dans la hâte, l'enfant fit signe au félin de le suivre vite, alors que le reste des policiers, lorsqu'ils virent leur collègue atterrir au sol, s'occupèrent de lui sans faire attention à l'enfant et au félin, chance alors pour eux qui disparurent après avoir ouvert la porte de la cathédrale.



Enfin dans un lieu amical, l'enfant et le félin s'avancèrent tous deux dans l'allée principale de la salle de la cathédrale, beaucoup de chrétiens c'étaient déjà installé sur les bancs de la salle, cette dernière avait été préparée pour accueillir une chorale et plusieurs haut-parleur avaient été installé dans la salle. Près de l’Oratoire où est généralement posté le prêtre de la cathédrale, plusieurs enfants de différents âges étaient debout, tenant des pochettes cartonnées.


Lorsqu'ils arrivèrent près de l'Oratoire, le peuple installé dans la salle ne pouvait s’empêcher de remarquer la créature à quatre pattes, il la regardait sans méfiance mais avec une certaine curiosité, c'est alors que le prêtre vient à la rencontre de nos deux protagonistes et en posant une main amicale sur l'épaule droite de l'enfant il se mit à regarder le félin en souriant puis, pris la parole.


    «Bienvenue mon cher enfant et vous aussi noble Valkan. » Termina-t-il sa phrase en laissant échapper un ricanement amical. «Bonjour Votre Éminence, veuillez accepter mes plus sincères excuses pour mon retard...» Dit l'enfant en baissant la tête d'un air déçu, déçu de lui même. Mais le prêtre dans son infinie sagesse le réconforta. «Allons ne vous excusez-point mon fils, l'importance c'est que vous avez pas oublier notre Seigneur... Allez donc vous-installez avec vos camarades, je vous rappel que c'est vous qui commandez la plupart des chants.» L'enfant, rassuré, par les sages paroles du prêtre releva la tête et lui adressa un joyeux sourire avant de répondre. «Merci Votre Éminence, je m'y rend de ce pas, mais pourriez-vous veilliez sur Valkan en l'amenant avec vous près de la chorale ? Je vous en serez très reconnaissant. » Dit-il en inclinant la tête avec respect à l’attention du prêtre avant de se retourner et de sourire au félin avant de lui adresser une dernière fois la parole avant de monter vers l'Oratoire. «J'espère que cela vous plaira mon cher Valkan et rassurez-vous, l’Éminence vous garde. » Conclua l'enfant en caressant le félin avant de se baisser pour le prendre dans ses bras, fermant doucement les yeux alors que la foule attendri par la scène se mit à pousser un léger cri de réconfort et touché par la scène, l'enfant se releva et sourit à la foule avant de monter avec hâte les quelques marches de l’oratoire.



Charles était sur la première tout devant, comme meneur de la chorale, alors que tous les autres enfants avaient besoin des paroles sous papier pour chanter lorsque cela arriverait, Charles lui n'avait semble-t-il besoin de rien, il était debout et comme tous ses camarades de derrière, il regardait la salle et ses membres. Valkan était quant à lui près de la chorale aux côtés du prètre qui pris de nouveau la parole à l'attention de tous les fidèles présent dans la salle.


    «Mes frères et mes sœurs, mes enfants et mes paires en ce Vendredi, jour sacré du Seigneur, l'innocence à tout âge à passé ces quelques temps à se remémorer les divines paroles de nos prédécesseurs dans leur devoir sacré. C'est pourquoi, aujourd'hui, jour sacré du Seigneur, ils tiennent à partager avec vous, avec nous tous et plus encore ! L'héritage de notre père à tous, de notre Seigneur et Maître... De notre Dieu. Je vous demanderez à présent la plus sincère attention pour ces jeunes personnes. Mes enfants... Dit-il en s'adressant directement à la chorale... Baignez-nous de vos paroles sacré, nous-nous en remettons à vous. » Conclua-t-il en fixant Charles.



Un long calme s'installa par la suite, Charles regardait la salle, tout le monde n'attendait plus qu'il débute le premier chant sacré, mais il désirait prendre la parole avant de commencer, avant de débuter ce chant donc.


    «Mesdames et messieurs, pardonnez-mon audace d’interrompre ainsi ce chant qui n'a pas encore débuté, mais j'aimerais, avant que nous vous faisons partager ce chant divin, vous faire partager moi, une courte morale de ce premier chant. Je vous demanderez de vous rappelez une chose, nous-sommes tous ici des serviteurs fidèles du Seigneur et nous comme tous d'autres pouvons être amené à accomplir de grande chose pour le Roi des cieux... Voilà, c'est ce que je voulais souligner, pardonnez-moi une fois encore, tous. » Et histoire de le contredire, la foule et même ses camarades ainsi que les dirigeants de cette église ce mirent à l'applaudir, quelques instant après, le calme repris et le chant pouvait sûrement débuter à présent.



Charles, qui devait mener ce premier chant, débuta donc ce dernier, accompagné de ses camarades qui fredonnaient l'air de cette chanson, il commença avec une voix légère et douce des paroles certes incompréhensibles au départ mais qui prendraient tout leur sens un peu plus tard...

 

 

En daʃeʋu,
no be̞ ʃo̞ndʊ,
tʏe̞ ʃʊtʊ,
keuænu sa le̞,


En daʃeʋu,
no be̞ ʃo̞ndʊ,
tʏe̞ ʃʊtʊ,
keuænu sa le̞,


Il se stoppa aussitôt laissant ses camarades prendre la suite, baignant donc la salle de leur voix mélangées, prononçant les mêmes paroles que Charles en chœur. Certains se remirent à fredonner avant de reprendre le court de la chanson.


En daʃeʋu,
no be̞ ʃo̞ndʊ,
tʏe̞ ʃʊtʊ,
keuænu sa le̞,


Ils se stoppèrent à leur tour laissant l'enfant reprendre la chanson, les voix les plus graves l’accompagnaient dans ce qui semblait être la traduction des précédentes paroles.


Oh youth,
guided by the servant of the god,
unite earth and sky,
and bring light to the land.


Puis reprirent une nouvelle tous en chœur la suite de celle-ci.


Oh youth,
show the two whirling sails the way to the Light Tower...
and before you a path shall open,
and a heavenly
song you shall hear.


Enfin ils reprirent la chanson une nouvelle fois en chœur avec les paroles du début, mais c'est alors qu'une fille, de l'âge de Charles se mit à se poser à ses côtés et tous deux se prirent la main, tournant la tête vers la foule qui était assise devant-eux, leurs voix portaient plus vers le aiguë et ils prononçaient non seulement avec des voix plus hautes mais d'autres paroles.


Oh, oh, oh, etan piera,
frisae gena, frisae gena,
frisae douna,
Oh, oh, oh ena etan bella,
Oh, oh el'Hylia


Et pour finir sur une note sage, ils terminèrent tous par des fredonnements avant de hausser leur voix, et vers la fin, se fut comme un duel entre Charles et sa partenaire, qui était les seuls à fredonner, essayant tour à tour d'avoir la voix qui portait le plus, puis la chorale repris sous les paroles du début une fois encore.


En daʃeʋu,
no be̞ ʃo̞ndʊ,
tʏe̞ ʃʊtʊ,
keuænu sa le̞,


Et en court de route, alors que la fin de la chanson s'annonçait ils poursuivirent par de nouvelle parole, la chanson fut conclue par Charles et sa partenaire qui, ayant les voix qui portaient le plus fredonnèrent alors que leur camarade chantaient.


Oh, di anha Hylia
Oh, di anha Hylia
Oh, di anha Hylia
Oh, di anha Hylia !
_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 2 Mar - 11:51 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

La pluie arrivait, quel désastre ! Et même qu'elle n'était pas seule, elle était accompagnée d'éclairs. Était-ce la faute de cette découverte plus qu'improbable ? Ce secret révélé bien trop tôt ? Une chance pour l'animal que leur jeu avec Near l'occupait, il n'avait pas réalisé que ces éclairs tombaient, lui pouvait donc éviter cette peur, contrairement à son frère très certainement effrayé... Restait-il alors quelqu'un dans l'orphelinat pour s'en occuper ? Pour la trame scénaristique, disons que oui. Ce sera après ce petit jeu que Valkan aura pris la parole, et que la discussion débuta :

«Fort dommage tout cela. Mais je me demandais aussi pour ces... Choses... Qui nous ont aidé... Et tout ce qu'il s'était passé dans la ville.»
«Valkan, est-ce-que vous m'en voudriez si je vous disais que je répondrais à cette demande un peu plus tard ? A présent que vous savez que je suis... Un Ange...»

Le ton qu'il eut pour affirmer ce qu'il est semblait le soulager, comme si il pouvait balayer cet horrible secret.

«… Mais dans l'immédiat quelque chose de méfiant approche, je le sens et mon bien aimé Seigneur le pressent lui-aussi ...»

L'on pouvait alors entendre du bruit venant de la Cathédrale, et Near arrêta la conversation automatiquement... Ces "signes" étaient-ils destinés à Near pour montrer un mécontentement de son absence à ces cœurs ? Quoi qu'il en soit, il caressa la tête maintenant humide de Valkan avant de se relever. Le félin suivait par sa tête et prenait un air gêné en regardant son visage.

«En ce temps fort menaçant, que diriez-vous de vous-réfugiez dans la Sainte demeure du Seigneur, les chants oratoires auxquels je devais participer devraient peut-être vous réchauffer le cœur et balayer vos doutes et vos questions, qu'en dites-vous mon noble Valkan ? »

Il était évident pour la trame scénaristique que Valkan allait accepter cette demande même si au plus profond de lui il ne croyait pas en ce "Dieu" qui pourtant l'avait bien emmerdé depuis qu'il s'est lié par amour pour le garçon. Ils se retrouvèrent à l'entrée de la Cathédrale et l'on pouvait apercevoir la Police par ici. Valkan semblait paniquer en cet instant, connaissant sa mise à prix et son ex-action lorsqu'il voulut sauver une première fois leur intrusion dans la Cathédrale.

«Pardonnez-moi, noble membre des forces de l'ordre... Pourriez-vous m'indiquer le pourquoi de votre présence en cette place Sainte ? »
«Dégage morveux, je vois pas en quoi ça te regarde... Sale chrétien. »

Valkan s'énervait au vu de la manière dont le policier parlait à son tendre, mais l'heure était à la pacification.

«Excusez-moi ? Vous-êtes sur une place Sainte et je suis un habitant de cette ville, j'ai le droit de savoir que vous venez faire ici... Policier. »

Alors que le policier allait s'en prendre à Near, Valkan se préparait à intervenir, mais il fut précédé par "Dieu"... Il remarqua évidemment la puissance de l'intervention par rapport à celle qu'il aurait apporté et se sentit dès cet instant assez inutile... Malgré qu'il était contrarié, il fallait profiter de cet effet de surprise pour rentrer dans la Cathédrale tant que les policiers ne les poursuivaient pas. C'est ce qu'ils firent. Ils arrivèrent alors près de l'Oratoire où le prêtre rencontré il y a longtemps maintenant les accueillit. Cependant, pour le reste du monde, c'était Valkan qui attirait l'attention. De nombreuses questions naissaient alors dans ce-dit Oratoire quant à sa présence.

Near discuta alors avec le Prêtre qui pardonna son retard tout en le rassurant de sa déception qu'il avait de lui-même. Il lui demanda si il pouvait garder Valkan avant de tout simplement rejoindre la chorale, mais il fit un geste qui souleva des cris de réconfort... Il caressait d'abord la bête avant de se baisser pour le prendre dans ses bras. Valkan fermait les yeux mais les réactions de la foule le gêna.

Un détail qu'aura pu remarquer Valkan était que Near était le seul à ne pas s'aider de feuilles pour leur chant qu'ils allaient débuter... Chant qui prenait longtemps à commencer par le simple fait que le Prêtre dit tout un charabia incompréhensible pour le félin :


«Mes frères et mes sœurs, mes enfants et mes paires en ce Vendredi, jour sacré du Seigneur, l'innocence à tout âge à passé ces quelques temps à se remémorer les divines paroles de nos prédécesseurs dans leur devoir sacré. C'est pourquoi, aujourd'hui, jour sacré du Seigneur, ils tiennent à partager avec vous, avec nous tous et plus encore ! L'héritage de notre père à tous, de notre Seigneur et Maître... De notre Dieu. Je vous demanderai à présent la plus sincère attention pour ces jeunes personnes. Mes enfants... Baignez-nous de vos paroles sacré, nous-nous en remettons à vous. »

Alors qu'il semblait que le chant devait débuter, l'ange voulut faire à son tour un discours en s'excusant... Un peu trop ! Ca rappelle un peu qu... Enfin, il s'excusait un peu trop.

«Mesdames et messieurs, pardonnez mon audace d’interrompre ainsi ce chant qui n'a pas encore débuté, mais j'aimerais, avant que nous vous faisons partager ce chant divin, vous faire partager moi, une courte morale de ce premier chant. Je vous demanderez de vous rappelez une chose, nous-sommes tous ici des serviteurs fidèles du Seigneur et nous comme tous d'autres pouvons être amené à accomplir de grandes choses pour le Roi des cieux... Voilà, c'est ce que je voulais souligner, pardonnez-moi une fois encore, tous. »

La foule applaudit alors... Valkan ne semblait se trouver dans un monde différent de la Terre... Il ne comprenait pas ce qu'il se passait ni pourquoi il y avait ces réactions, mais certainement que pour ces gens tout ceci avait du sens.

Le chant pu alors enfin débuter, mais malheureusement tout était... Absolument incompréhensible. Seul le passage en anglais l'aura été comme cette langue lui aura été offerte avec le reste de son intelligence. Il ne fut pas interpelé plus que cela, peut-être par son incompréhension, mais il semblait aspiré par Near mais aussi ses pensées, en priorité San qui se retrouvait seul toujours... Cette chanson n'était que la première et le temps allait rester long pour un moment, car il en restait plusieurs...

La seule chose que le félin remarqua après la chanson fut le temps qui devint très étrangement ensoleillé... Comme si il était l'inverse du "Chant de la pluie" des indiens. Valkan ne comprenait pas pourquoi tout ceci était arrivé, et il se demandait ce qu'il se passera avec les autres, tout en espérant partir rapidement de ce lieu, in-intéressé par ce "Dieu".
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Dim 3 Mar - 21:41 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

C'est dans un Tonnerre... D’applaudissement que se termina cette chanson plus qu'onirique, détail important que cette chanson aura procuré dans notre environnement fut le changement presque soudain de temps, en effet alors que le temps était à l'orage et que le ciel faisait tomber des larmes en trombes, les rayons du soleil déchirèrent les nuages et les balayèrent pour laisser place à une fabuleuse éclaircit qui en quelques minutes, dévora les ténèbres qui s’ajournaient encore il y a quelques instants.


Le temps que les enfants reprennent leurs souffles et que les autres prêtres leurs distribues de quoi s'abreuver dans des petites bouteilles en plastiques, le prêtre qui avait accueillit Valkan et Charles reprit la parole, congratulant à sa façon ce moment de partage avec les fidèles du Seigneur.


    «Voyez mes enfants comme une vingtaines de d’innocentes voix peuvent comme un milliers de soleils, vous avez devant-vous, messieurs dames, les vrais messagers du Seigneur (Pour Charles, certainement, mais pour les autres ? Peut-être !) oui, des enfants, des innocents qui ont un pouvoir de persuasion du monde qui nous entoures mieux que le notre, ils voient au-delà de la brume qui pèse sur ce monde comme un lourd voile... Mais mes paroles ne sont pas aussi dignes que les leurs. C'est pour cela que nous allons à présent pouvoir reprendre. Mes enfants, pardonnez-moi pour cette interruption. Reprenez-donc.» Dit le prêtre avant de se poster de nouveau près de Valkan.



Dans un nouveau silence de cathédrale, juste derrière les enfants, un rideau rougeâtre se leva pour laisser la vue à tous d'un petit orchestre composés de violoniste et d'instruments à vent comme les trompettes, ainsi que des tambours sur les côtés. Il y avait également une autre chorale, composée de personnes un peu plus âgées.


Cette nouvelle chanson débuta par les violons puis par les trompettes qui à l'unissons ouvraient la voie à Charles qui débuta cette nouvelle chanson, en bruit de fond, les chants mélangés des voix des enfants et des adultes. Une chanson plus qu'émouvante, capable de faire pâlir n'importe lequel des individus de la salle, d'émouvoir ou de faire pleurer...




_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Mar - 06:17 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Contrairement à ce qu'espérait Valkan, le temps allait rester long pour un moment, ce n'était pas l'unique musique celle qui était déjà passée... Une deuxième était sur le point d'arriver mais avant cela, le Prêtre.

«Voyez mes enfants comme une vingtaines d’innocentes voix peuvent comme un millier de soleils, vous avez devant vous, messieurs dames, les vrais messagers du Seigneur. Oui, des enfants, des innocents qui ont un pouvoir de persuasion du monde qui nous entoure mieux que le notre, ils voient au-delà de la brume qui pèse sur ce monde comme un lourd voile... Mais mes paroles ne sont pas aussi dignes que les leurs. C'est pour cela que nous allons à présent pouvoir reprendre. Mes enfants, pardonnez-moi pour cette interruption. Reprenez-donc.»

Tout un orchestre était dévoilé à la salle alors qu'ils pouvaient maintenant commencer à jouer. Valkan restait surpris sur le nombre de personnes nécessaire pour leurs rites divins... Mais il continuait à s'ennuyer ferme, n'attendant que la fin, espérant vite reparler à l'Ange... L'émotion de la musique réussit alors à l'atteindre, et quelques larmes coulaient, même sans être réellement triste, pour une fois !
Revenir en haut
Near Heaven
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 64
Ange Masculin Lumière
Insignes: 53
Bénéfices: 0,83

MessagePosté le: Mar 12 Mar - 23:47 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Rien est assez grand pour élever la grande puissance et la gloire du Seigneur à son paroxysmique, confrère narrateur d'un nouvel âge... Après tout, de nos jours les gens du peuple comme ses chanteurs ou danseurs ont simplement besoin d'un hologramme pour être sur scène, cela accentue le fait que comparais au Seigneur, les mortels sont au plus bas de l'échelle hiérarchique.


Suite à ce chant une nouvelle fois, divin, les spectateurs et même l'ignorante créature à quatre pattes, Valkan, quoique bien plus intelligente que les mortels, avait elle aussi succombé à la beauté de cette chanson. Suite à tous ses événements, la chorale des enfants descendit de l'estrade, laissant Charles seul, l'orchestre restant derrière lui, l'un des joueurs lui apporta un violon ainsi que son archet, l'enfant remercia le gentilhomme. Charles, jouer d'un instrument ? Voilà qui serait nouveau dans notre histoire.


Le chant qui était plus, des fredonnements que des paroles commença sous le rythme plutôt aigus de sa voix, suivis de l'orchestre et parfois, l'enfant jouant du violon que le musicien lui avait passé. Plus la chanson avancée, plus une étrange sensation pouvait s'étendre dans le cœur des spectateurs. Et vers la fin du morceau, un soulèvement ce fit entendre derrière Charles, l'éclat lumineux du soleil reflétait par la rosace face au jeune garçon ce plaçât pîle devant lui et dans un silence, de nouveau, de cathédrale il prit la parole.



 

    «Ceci n'était pas une simple représentation pour notre seigneur... Valkan, je vous ai offert ma confiance, alors je vais vous offrir la vérité. Tel est le vœux du seigneur... Mes frères et sœurs révélez-vous à présent sous l'éclat lumineux du Seigneur. » A ces paroles, la rosace s'illumina de toute la Lumière du soleil et comme un trait divin, plongea la salle entière dans l'éblouissement le plus total. Et ce n'est que lorsque la Lumière s’apaisa enfin, que tout ceux qui étaient présent à ce moment là dans la salle, ce mirent à flotter, voler dans les airs... En réalité tout ceux qui étaient là, la chorale, les prêtres, les spectateurs, l'orchestres... Étaient tous des Êtres de Lumières et ils se révélaient à présent dans la salle du grand édifice sous une lègére plus de plumes blanches. Et dans tout ceci, seul Charles avait gardé son aspect de mortel, à présent aux côtés de Valkan. «Êtes-vous prêt à vivre à demi dans un monde qu'aucuns mortels n'est censé être capable de voir ? Ou ne devrait poser les yeux ? Si oui, alors vous le serez... Sinon cela serait profondément désolant.. Veuillez simplement me pardonner pour cette tromperie, mais la volontés du Seigneur est indéfectible.»Conclua l'enfant en souriant.

_________________
Revenir en haut
Valkan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Mar - 14:07 (2013)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché Répondre en citant

Valkan ne pouvait plus retenir ses larmes et étrangement, son coeur arrivait à s'ouvrir à la mélodie... Même rempli de haine, cet être n'était pas un monstre, et il pouvait verser ces dernières... Mais sa réaction était de les cacher, de les essuyer... Il ne voulait pas montrer à la salle qui en réalité se fiche de lui que des larmes coulaient... Et pourtant...

Et pourtant quelqu'un aura pu le voir. Quelqu'un autre que Near, très concentré pour sa représentation. C'était tout simplement le prêtre près de lui. Cependant, il tenait un silence respectueux et il aurait été enfantin de réagir par ces larmes lorsque l'on écoutait la mélodie. Une nouvelle fois, la fin arrivait. Il était dans l'espoir du félin d'en avoir fini, un espoir naissant en voyant tout le monde partir, mais Near restait seul sur la scène, et l'on lui apportait un violon et un archet... Eh non Valkan, ce n'est pas terminé ! Mais ce qui suivra vaut le coup d’œil.

Near débutait par un chant de sa voix aigu qui fit trembler Valkan. Il le fixait, ne pouvant plus s'empêcher de le regarder dès cet instant. Il y avait comme un enchantement, il se sentait attiré par son être aimé... Pouvait-il seulement imaginer cette voix ? Difficile à croire. Parlons ensuite de son jeu magnifique au violon... Encore quelque chose que la bête ne savait pas, et alors que son ennui disparaissait, il se demandait pourquoi il ne l'avait pas entendu jouer plus tôt que ce jour-ci.

Cette fois-ci, le soleil apportait une grande lumière dans l'église, par le reflet des vitraux, mettant ainsi Charles en évidence. Un lourd silence régnait dans l'église avant que l'enfant ne pris la parole :


«Ceci n'était pas une simple représentation pour notre seigneur... Valkan, je vous ai offert ma confiance, alors je vais vous offrir la vérité. Tel est le vœux du seigneur... Mes frères et sœurs révélez-vous à présent sous l'éclat lumineux du Seigneur. »

La rosace de l'église brilla d'une lumière intense avant qu'un lourd choc ne vienne pénétrer l'être de la bête... Toutes les personnes ici présentes n'étaient pas humaines.... Toutes étaient des anges... Un étrange sentiment envahissait Valkan dans son choc... Se pouvait-il qu'il ait peur ? Qu'il se mette à douter des personnes qui l'entourent ? Tout ceci serait compréhensible par le spectacle qui s'offrait devant lui. Il est très difficile d'expliquer cette émotion à voir cela, cette grandeur digne des plus grands films avec leurs moments chocs. Near, le seul à être resté sous son camouflage humain arriva près de Valkan.

«Êtes-vous prêt à vivre à demi dans un monde qu'aucun mortel n'est censé être capable de voir ? Ou ne devrait poser les yeux ? Si oui, alors vous le serez... Sinon cela serait profondément désolant.. Veuillez simplement me pardonner pour cette tromperie, mais la volontés du Seigneur est indéfectible.»

Near avait un sourire chaleureux, réconfortant pour la bête assez effrayée par le spectacle. Souvenez-vous déjà des tours que Dieu lui jouait auparavant et maintenant soulignez le fait que toutes les personnes présentes dans l'église se sont transformées en ange devant ses yeux.... Il lui aura fallu un temps pour se remettre de ses émotions, et il regardait Near, avant de fermer les yeux et poser sa joue contre son torse... Ce geste est une réponse en elle-même mais il lui fallait le compléter par des paroles.

«Avant de donner une réponse orale, excuse-moi de l'ennui que j'ai pu ressentir lors de ta représentation, au début tout du moins... Je ne suis pas de cette coutume et la seule croyance que j'ai est féline, où ne nous faisons pas tout ce genre de rites. J'aimerais aussi souligner que je t'aime, Near... Te souviens-tu de mon état lorsque tu m'as trouvé ? Je sais que sans toi j'aurais été plongé dans ma vengeance contre la race humaine... Par ce qu'ils m'ont fait subir... Tu m'as guidé sur un chemin que je ne peux plus quitter, tout simplement parce que je... Je veux continuer ce chemin avec toi jusqu'au bout... L'éternité qui est l'horizon que je vois... J'ai peur de ce qui arrive, je n'arrive pas à comprendre, mais je continuerai à te suivre... Parce que je le souhaite du plus profond de mon cœur.»
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:36 (2018)    Sujet du message: [duo Valkan et Near] L'amertume du péché

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Protocole SE Index du Forum -> RP - Terre -> Dreamon -> L'Eglise de "La Flèche du Point du Jour" Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange | Modified by Nhil
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com